Bilan Manga-News 2013 - Partie 3 - Actualité manga
Dossier manga - Bilan Manga-News 2013 - Partie 3

Note des lecteurs 20 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 07 Février 2014


Dans cette troisième partie du bilan, l'heure est venue, comme chaque année, de nous intéresser à ce qui a animé les différents éditeurs en 2013.
 
 

Les poids lourds

 
 
Les trois mêmes éditeurs continuent de truster le marché en cumulant plus de 60% des ventes.


Glénat


Le leader du marché, une nouvelle fois, n'a pas vraiment compté sur ses nouvelles séries pour conserver sa domination. L'éditeur nous a bien proposé des nouveautés dans chaque domaine, mais c'est bien du côté de quelques titres phares qu'il faut, une nouvelle fois, regarder.

Le premier, c'est le phénomène One Piece, sur lequel Glénat continue logiquement de pousser à fond. Ainsi l'été voit-il arriver une nouvelle édition du manga d'Eiichiro Oda : "l'édition originale" offre à la série des couvertures plus proches des jaquettes japonaises, ainsi qu'une nouvelle traduction, avec conservation des noms originaux (Pipo et Sandy redeviennent donc Usopp et Sanji, par exemple). Une nouvelle édition qui lèse les lecteurs fidèles, qui verront leur collection encore un peu plus dépareillée par un énième changement sur leur série, mais qui risque fort de séduire un nouveau lectorat. A cela s'ajoutent les goodies et événements autour de la série lors, par exemple, de Japan Expo, ainsi que la sortie en fin d'année du 5ème databook Blue Deep, et tout concorde alors pour que le phénomène One Piece ne s'arrête pas de sitôt.
 
 
 
Le deuxième phénomène est... un petit chaton, Chi. Après avoir connu une envolée de ses ventes en 2012, Chi – Une vie de chat poursuit sa route avec brio, l'éditeur mettant les bouchées doubles pour entretenir le succès de la série, avec la venue au salon du livre de jeunesse de Montreuil de sa maman, Konami Kanata, et la parution pour l'occasion de l'album Chi – c'est mon prénom, et de plusieurs produits dérivés comme un journal intime ou des cartes. Un succès qui devrait se poursuivre en 2014 avec l'annonce de l'arrivée d'une série d'albums illustrés des aventures de Chi.
Par ailleurs, Glénat semble de plus en plus porté sur le secteur de la jeunesse, et Chi n'en est pas le seul exemple : la fin d'année voit arriver l'anime comics, l'arbook et l'album illustré de Mon Voisin Totoro, et plus tôt dans l'année on pouvait noter le retour d'An Nakahara avec les shôjo pour jeunes filles Kilari Star et Nijika.

En dehors de cela, l'éditeur peut aussi toujours compter sur d'autres grosses cylindrées : les Gouttes de Dieu dont le succès ne faiblit pas, Bleach, les trop rares Berserk et Claymore, ainsi que Gunnm Last Order.
 
 
  
Des succès qui permettent à Glénat d'oser d'autres aventures moins vendeuses.
La collection Vintage reste à la peine avec l'arlésienne Cyborg 009 et son catalogue ne comportant que quelques séries, mais on y note toutefois une nouveauté de taille : l'anthologie Moto Hagio, qui nous offre enfin la possibilité de nous régaler des récits de cette auteure culte, mère du shôjo moderne et initiatrice du genre boy's love.
On note aussi l'arrivée d'un seinen à succès au Japon : Gaku – Minna no Yama, renommé Vertical dans notre pays, et qui constitue un pari assez osé de par son style visuel éloigné de ce que le grand public réclame. Il s'agit là sans aucun doute d'un coup de cœur éditorial, mais aussi d'un coup de cœur dans notre rédaction.
Enfin, notons le one-shot Santetsu, récit engagé revenant sur l'après catastrophe du 11 mars.
 
 
  
A cela s'ajoutent quelques autres nouveautés plus ou moins porteuses : le musical Woodstock, le prometteur Tokyo Ghoul, Knights of Sidonia qui marque le retour de Tsutomu Nihei, Ghost in the Shell Stand Alone Complex... et les anime comics des films de Dragon Ball, histoire de continuer à surfer sur l'oeuvre d'Akira Toriyama. En dehors des deux titres d'An Nakahara cités plus haut, on note l'absence de nouveaux shôjo, l'éditeur se concentrant plutôt sur la suite ou la fin de ses shôjo en cours.

L'année 2013 n'a d'ailleurs pas manqué de fins de séries chez Glénat, dont certaines séries longues, comme Neuro, Team Medical Dragon et l'édition perfect de Kenshin. A ceux-là s'ajoutent les conclusions de The Earl and the Fairy, de Mixim 11 ou de Princesse Sakura.

En somme, 2013 apparaît comme la suite logique de 2012 chez Glénat : une année équilibrée, avec pas forcément beaucoup de nouveautés, mais des nouveautés variées qui ont pu prendre le relais des séries qui se sont bouclées. Et, surtout, l'éditeur est à nouveau parvenu à entretenir ses hits, One Piece et Chi en tête.
 
 
   
  

Pika


Avec l'arrivée d'une nouvelle responsable éditoriale en la personne de Kim Bédenne, les éditions Pika semblaient à même de redorer leur blason auprès des lecteurs en 2012, et cela s'est confirmé en 2013, avec des nouvelles séries très attendues, d'autres plus surprenantes, ou la poursuite de collections désormais bien implantées.

Les nouveautés Pika en 2013, c'est avant tout, bien sûr, L'Attaque des Titans. La série débarque en France en juin, à la meilleure période pour profiter de la grande popularité de la série animée, mais aussi pour mettre en avant tout ça lors de Japan Expo, où les fans pouvaient à loisir admirer une reproduction de la tête du titan colossal, ou se mettre en scène en train de se faire bouffer par l'une de ces grosses bébêtes. Miam. Avec tout ça, inutile de dire que la série s'est hissée sans problème en deuxième place des meilleurs démarrages de l'année !
 

 
L'autre nouveauté qui a très bien démarré côté ventes est un shôjo, et il s'agit de Love Mission, une autre série estampillée Kôdansha, le partenaire historique de Pika. Mais il ne faudrait pas croire que l'éditeur se contente de sortir les plus gros hits de Kôdansha, et le Pika nouvelle formule nous le prouve en sortant d'autres séries de son partenaire historique qui ont un succès fou au Japon, mais qui sont beaucoup plus casse-gueule en France. Leurs noms : Chihayafuru et Space Brothers. Un josei sur le karuta, et un manga sur la conquête de l'espace. Deux titres qui semblent relever du coup de cœur éditorial, et pour lesquels Pika effectue là aussi une promotion assez importante, notamment avec les cartes de karuta présentes dans chaque tome de Chihayafuru, et avec un présentoir en forme de navette spatiale chez les libraires pour Space Brothers. Ce sont également des séries qui, à l'instar de L'Attaque des Titans, bénéficient d'une édition de très bonne qualité, notamment côté traduction.
 
 
 
Et derrière, il y a des séries déjà bien installées et qui continuent de très bien marcher. En tête, Fairy Tail qui continue encore d'amener de nouveaux lecteurs puisque beaucoup de tomes 1 de la série se sont encore vendus cette année, Highschool of the Dead avec la réédition couleur et la sortie de Triage X, une autre série des mêmes auteurs, ou encore la saga des séries Kingdom Hearts qui se pose en fer de lance de la collection Disney. Le point commun de ces trois œuvres, c'est également la sortie de leurs artbooks dans l'année, histoire de consolider encore plus leur succès, et de voir Pika se remettre à l'édition d'artbooks. Il faut aussi noter des œuvres comme Billy Bat, Maid Sama ou Code: Breaker.

Le fond de catalogue, lui, n'est pas en reste. Avec GTO qui a été relancé par sa nouvelle édition, Shugo Chara qui reste un chouchou des jeunes lectrices depuis la diffusion il y a 2 ans sur Teletoon de l'animé, ou Negima et Air Gear qui sont les deux succès à rallonge de l'éditeur à s'être terminés cette année, Pika conserve pléthore de séries terminées dont le succès reste vif.

Pour entretenir ce fond de catalogue, notons que l'éditeur poursuit sa politique de réédition en volumes doubles. Après GTO, c'est au tour de Negima et de Tsubasa Resevoir Chronicle d'y avoir droit. A cela s'ajoute la réédition de Dreamland, le succès 100% français, avec des premiers volumes que l'auteur Reno Lemaire a retravaillés.
 
Au-delà de tout ceci, bien d'autres nouvelles œuvres sont venues enrichir le catalogue de Pika : Sankarea, Lords of Chaos, Kamichama Karin (la 1ère saison de Kamichama Karin Chu), Bloody Monday saison 2, Mokke, du Graphics avec Sublimes créatures, Twilight New Moon et Entretien avec un vampire, du Disney avec Monstre et Cie, Alice au pays des merveilles, Raiponce et la Princesse et la Grenouille, Soul Messenger histoire de ne pas laisser de côté Tôru Fujisawa après la fin de GTO Shonan 14 Days, X-blade Cross, Joséphine Impératrice qui profite de la venue de son auteure Yumiko Igarashi à Lyon en fin d'année...
 
 
 
Bref, il y a toujours autant de nouveautés chez Pika... pour autant de conclusions. Celles de Negima, Air Gear et GTO Shonan 14 Days comme déjà dit, mais aussi celles de Papillon, Le Nouvel Angyo Onshi double, X-blade, Black Bird, Blaue rosen saison 2... L'éditeur parvient même au bout, enfin, de quelques boulets qu'il se traînait depuis plus ou moins longtemps : Kings of Shogi, My Lovely Hockey Club, Umishô, Zero In, et Melty Blood. La plupart ont connu bien des difficultés avant d'arriver au bout du chemin, tandis que certaines, comme My Lovely Hockey Club, ont vu leur rythme redevenir régulier sur les tout derniers tomes. Il faut désormais espérer que les autres boulets auront, à leur tour, droit à une accélération du rythme. On sait déjà que Kekkaishi et Alive Last Evolution se termineront courant 2014, que Nodame Cantabile et Fate Stay Night se poursuivront au rythme de 2 tomes par an, et l'on peut être heureux d'avoir un rythme un peu plus régulier pour A town where you live... mais qu'en est-il de Pumpkin Scissors, Maiwai, Spiral, E's, Princesse Resurrection, Yamato Nadeshiko ou Sayonara Monsieur Désespoir, dont le rythme de parution reste peu clair ?

En s'appuyant sur son fond de catalogue très riche en hits, sur ses œuvres déjà bien implantées, et sur certaines nouveautés très populaires comme L'Attaque des Titans, Pika conforte sans mal son statut de deuxième du marché, au point de proposer enfin quelques séries qui ont tout du coup de cœur. Et, chose nouvelle, il nous laisse plus optimiste sur la poursuite de ses nombreux boulets, bien que certains mériteraient d'avoir un avenir plus clair.
 
  
   
   

Kana


Depuis le ralentissement des parutions de titres phares comme Naruto et Black Butler, Kana doit encore et toujours se trouver de nouvelles séries porteuses. Après le succès de Buster Keel l'année précédente, c'est une œuvre encore plus prometteuse qui a marqué les esprits : Assassination Classroom, le hit du Shônen Jump que tous voyaient chez Kazé Manga ou Glénat. Parfaitement mis en avant lors de Japan Expo, au côté de l'autre meilleur démarrage de l'éditeur pour 2013 qui est Hell's Kitchen, Assassination Classroom devrait s'imposer comme un nouveau fer de lance de l'éditeur... Du moins l'espère-t-on pour lui !
 

 
 
En catalogue suivi et fond de catalogue, l'éditeur a encore du solide avec des titres comme Naruto et Black Butler bien sûr, mais aussi Bakuman, Psyren, Nura, Sawako ou Hunter X Hunter. Les efforts de l'éditeur pour le promouvoir aidant, Gamaran semble lui aussi commencer à trouver son public. Toutefois, Psyren et Bakuman seront bouclés en 2014...
Kana s'est également fait un plaisir de booster ce qui est son nouveau seinen phare, I am a Hero, en invitant son auteur Kengo Hanazawa au salon Made in Asia à Bruxelles.

Derrière, l'éditeur a été raisonnable côté nouvelles œuvres, mais a su conserver la diversification qui est devenue l'une de ses caractéristiques. Ont été au programme : le retour de Naoki Urasawa avec Master Keaton qui a lui aussi connu un démarrage honnête, tout comme Blue Spring Ride, la nouveauté shôjo de début juillet. L'éditeur profite de la sortie du film Albator au cinéma pour rééditer le manga en une intégrale, et il nous délivre également les seinen Kamisama Dolls et Montage en offrant un joli focus à ce dernier, ainsi que Yu-Gi Oh! Zexal pour le jeune public, et Kamakura Diary, excellent josei tranche de vie marquant le retour inespéré en France d'Akimi Yoshida... Chez Kana, on parvient toujours à réserver quelques excellentes surprises inattendues !


 
 
Le reste est à regarder du côté des titres plus personnels. Ainsi, la collection Made In s'enrichit bien avec le retour de l'auteur chinois Li Kunwu (invité au Salon du Livre) via Les pieds bandés et la Voie ferrée au dessus des nuages, mais aussi avec le retour de Fumiyo Kouno via Dans un recoin de ce monde, celui de Jiro Taniguchi via Trouble is my business, et celui de Keiko Ichiguchi via Les Cerisiers fleurissent malgré tout. Il faut ensuite noter, toujours dans cette collection, Assistante mangaka le blog, Deux mangakas à Angoulême, et une œuvre occidentale : Yokozuna. La collection Made In fut donc particulièrement à l'honneur cette année, contrairement à la collection Sensei, quasiment au point mort.

2013 chez Kana, c'est aussi l'année des retours inespérés, avec la suite et fin d'It's your world, le retour du Voyage de Kuro, et celui de L'Île des Téméraires. On se demande néanmoins où est repassé ce dernier, car plus rien n'est sorti depuis le mois de mai et la parution du tome 3... Espérons que la série ne soit pas devenue un boulet.
 

 
 
En parlant de boulet, on note que l'éditeur a su continuer vaillamment de sortir les siens à rythme à peu près régulier, au point de réussir à en finir certains : Kongoh Bancho, Monju, et surtout Prince du tennis après 42 tomes ! En 2014, ce sont les séries-fleuve Zipang et Inu Yasha qui devraient suivre...

A vrai dire, il n'y a pas eu beaucoup de nouveautés, mais pas beaucoup de fins non plus en 2013 chez Kana. L'éditeur a poursuivi son rythme de croisière pour ses séries phares autant que pour ses séries moins vendeuses, et il s'est une nouvelle fois permis de s'appuyer sur ses succès pour nous faire découvrir des œuvres plus personnelles et curieuses via sa collection Made In, ou même avec la sortie de l'excellent Kamakura Diary. Il faut toutefois espérer que l'éditeur saura rebondir en 2014 face à la conclusion de certaines séries phares comme Bakuman et Psyren. L'arrivée d'Assassination Classroom est un signe positif...
 
  
      

© Manga-News 2014

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News