Baki - Actualité manga

Baki

Critique de la série manga

Publiée le Mardi, 25 August 2015

Voilà une série bien atypique, une de celles qui peuvent être considérées comme l’œuvre d’une vie d’un auteur ! En effet son auteur Keisuke Itagaki y a consacré de nombreuses années.
Déjà relativement longue, cette série de 31 volumes n’est en fait que la deuxième partie d’une grande saga qui s’étend sur de nombreuses années et fait intervenir de très nombreux personnages.
En premier lieu vient « Grappler Baki », série en 42 volumes (rien que ça) inédite en France, vient ensuite celle-ci « New grappler Baki » (tout simplement « Baki » chez nous) en 31 volumes donc, et enfin « Baki, son of Ogre » toujours en cours au Japon. On trouve également des spin-off à l’univers déjà riche de Baki.

De par le graphisme très particulier et l’aspect quelque peu redondant de la première série (on rentre assez vite dans un tournoi qui s’éternise), Delcourt a choisi de publier directement la deuxième saison, gros risque de leur part, car faisant suite directement à la première (quoi de plus normal), interviennent de très nombreux personnages que le lecteur est censé connaître, il connaît les antagonistes et les capacités des forces en présence…or le lecteur Français est privé de ça d’entrée de jeu !

Le fil conducteur de la saga n’est autre que l’opposition entre Baki et son père, considéré par tous comme l’homme le plus fort du monde. Et si dans cette partie on pourrait presque l’oublier, tout tend vers la confrontation tant attendue.
La série se lance avec l’évasion de cinq condamnés à mort, cinq puissants combattants, mais aussi cinq dangereux criminels…Baki et certains guerriers ayant participé au tournoi clandestin de la première partie vont les affronter…on pourrait croire que toute la série allait traiter de cela, mais il n’en est rien !
Après de longs tomes d’affrontements, voyant le retour de nombreux personnages de la première saison, subitement et sans transition l’auteur enchaîne sur un tournoi se déroulant en Chine où les meilleurs combattants chinois vont défendre leur honneur contre une équipe internationale marquant l’union du père et du fils. Encore après cela vient un troisième arc où le fils d’un boxeur légendaire va défier Baki et ses amis…
Trois arcs bien distincts qui s’enchaînent sans transition et dont on se demande encore quel rôle ils peuvent jouer dans la vision d’ensemble de la saga…

Comprenez par là que la série souffre d’un sérieux manque de cohérence et là on parle du scénario. Parce qu’en ce qui concerne les affrontements, on ne trouve aucune notion de réalisme, ce qui n’empêche pas la série d’être prenante, il s’en dégage une violence extrême qui a vraiment quelque chose de régressif !
Mais voilà, Itagaki fait un peu ce qu’il veut avec ses personnages et son scénario…il faut l’accepter même si cela peut dérouter voir déranger!

Graphiquement c’est vraiment très particulier, c’est parfois assez moche, l’auteur dessine des corps bodybuildés sans visiblement connaître l’anatomie humaine, il invente des muscles qui n’existent pas. Et il ne faut pas s’attendre à ce que le graphisme s’améliore beaucoup étant donné qu’il y a déjà une série de 42 volumes qui précède…autant dire qu’il a déjà trouvé son style.
Autre gros défaut de cette série : les volumes se lisent beaucoup trop vite, c’est assez frustrant !

Il faut également évoquer le choix effectué en ce qui concerne les couvertures : à l’instar de Karakuri Circus, les couvertures originales ont été remplacées par des illustrations tirées des volumes eux-mêmes…une nouvelle fois c’est un choix discutable dans leur politique commerciale, mais à leur décharge, les couvertures japonaises sont loin d’être fabuleuses (doux euphémisme).

Une série vraiment à part qui a ses fans et ses détracteurs, mais qui ne laisse personne indifférent…a essayer ! Cependant l’univers si particulier a de grandes chances de vous séduire.

A noter que si voulez prendre connaissance de la première saison dont le manga n’existe pas en France, on la trouve cependant en animé édité en DVD chez Declic Images (48 épisodes)


Chroniqueur: Erkael


Note de la rédaction
Note des lecteurs
17/20







Evolution des notes des volumes selon les chroniques:

15.00,16.00,15.00,16.00,18.00,17.00,17.00,17.00,17.00,14.00,17.00,13.00,14.00,16.00,13.00,15.00,14.00,14.00,13.00,15.00,15.00,16.00,17.00,16.00,16.00,16.00,16.00,16.00,13.00,12.00,14.00

Reviews of the volumes

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News