Baki Vol.14

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 02 March 2015

Trois des prisonniers ont déjà été neutralisés, il n'en reste plus que deux, mais peut-être les plus dangereux !

On était resté sur les retrouvailles entre Retsu et Jack Hammer, le demi-frère de Baki. Le tome va donc s'ouvrir sur un chapitre lui étant consacré afin qu'on comprenne comment ce dernier est encore devenu plus dangereux qu'auparavant.


Et à partir de là, l'auteur se fait totalement plaisir on nous proposant un peu tout et n'importe quoi ! Retsu croise Doyle par hasard, et de là commence un affrontement sans pitié dans lequel les deux hommes, Retsu y compris, et c’est étonnant, vont se livrer à tous les coups bas ! Au-delà du défi, on ressent de la haine chez ce dernier, qui semble renier ses principes premiers pour détruire littéralement son adversaire. On retrouve ici toute la brutalité, la démesure, la bestialité propre à la série et on s’en régale pleinement.


C'est ensuite qu'on perd un peu le fil : des combattants qui essaient de s'entre-tuer se protègent sans raison dans la minute qui suit avant que l'un d'entre eux remercie ceux qui l'ont hébergé en faisant exploser leur dojo (avec les membres du dojo à l’intérieur bien entendu, c’est là tout l’intérêt).


On peut y percevoir du respect pour un adversaire puissant, mais venant de la part des condamnés c'est assez étrange, car ne collant pas avec leurs personnalités, eux qui ne reculent devant aucun coup bas pour détruire leurs adversaires.


De même un intervenant extérieur (qui n'est pas une surprise pour le coup) va interrompre un combat pour se garder le plaisir de vaincre le condamné lui-même...pourquoi pas, mais cela fait traîner encore un peu plus les choses, ce qui est dommage.


Tout ceci nous laisse un peu perplexe, on ne sait pas trop quoi en penser, on a l’impression que l’auteur se fait plaisir, avance au fur et à mesure, au feeling, sans savoir ce qu’il fera dans le chapitre suivant…vraiment déstabilisant ; mais c’est peut-être là l’atout majeur de cette série !


On ne mentionnera pas le fait que Retsu court sur l'eau...à ce stade ce n'est que du détail.


Pour résumer simplement, un tome prenant, sauvage et violent, mais...où règne quand même un sacré bordel !


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News