Baki Vol.28 - Actualité manga

Baki Vol.28

Critique du volume manga

Publiée le Mercredi, 24 Febuary 2010


C’est étonnant mais Delcourt nous fait le plaisir de sortir ce 28e tome un mois seulement après la sortie du précédent…qu’ils fassent attention, on pourrait y prendre goût et s’y habituer !

Si le dernier volume surprenait par son homogénéité, ce qui est assez rare dans la série, cette fois, si l’auteur ne suit effectivement qu’une seule ligne directrice dans ce tome, cela ne l’empêche pas de passer du coq à l’âne par rapport aux évènements précédents.
C’est déjà la deuxième fois que depuis le début de cette série, l’auteur change sa trame du tout au tout. On était passé de l’affrontement contre les condamnés à mort au tournoi en Chine sans plus de transition que ça, et là on suit Alai Junior dans sa quête pour affronter Baki… Il faut reconnaître que cela reste tout de même moins choquant que pour le passage au tournoi en Chine.
Le héros de cette partie devient donc Alai Junior qui était apparu un peu sans raison dans l’arc précédent et qui n’avais pas été exploité à fond ; les rôles s’inversent donc, Baki n’est plus celui qui court après un être fort pour se prouver qu’il peut le surpasser, mais il devient celui après qui on court, ainsi notre héros passe au rang d’acteur passif. D’ailleurs il faut reconnaître que pour un héros de manga il s’avère bien peu présent ; l’auteur voulant tellement mettre en avant tous ses personnages qu’il introduit dans l’histoire, entre les nouvelles têtes et les anciennes qui reviennent de la première série, Baki est souvent en retrait !

Dans ce volume Alai Junior est omniprésent : il demande Kozué en mariage, il défie les amis et anciens adversaires de Baki, jusqu’à son demi frère qui s’avère être le plus redoutable…mais on garde ça pour le mois prochain…ha mince, non, dans deux mois alors !

Un volume surprenant et intéressant, si on se demandait ce qu’allait contenir la dernière partie de la série, et bien maintenant on le sait, on va suivre la quête de Alai Junior !

A noter que l’auteur fait ré-intervenir Muhammad Alai qui est véritablement le portrait craché de Mohammed Ali, le doute n’est pas permis (outre le nom bien entendu), on félicite l’auteur pour son coup de crayon qui s’avère pour une fois réaliste !


erkael


Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

16 20
Note de la rédaction






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News