Baki Vol.31 - Actualité manga

Baki Vol.31

Critique du volume manga

Publiée le Lundi, 04 January 2016

Après avoir essuyé plusieurs défaites successives, Alai Junior a enfin compris l'essence même des arts martiaux, il n'est plus un simple sportif, mais bien un véritable combattant ! Son défi le plus difficile l'attend maintenant : il va affronter Baki, le champion de l'arène du sous-sol !

Le tome s'ouvre sur le gigantisme de l'arène et ses milliers de spectateurs, quelque chose d'énorme est sur le point de se passer. Alai entre seul et attend son adversaire, il est plus motivé que jamais, prêt à tout pour devenir un véritable combattant pour ne plus être un simple sportif…Mais tout sera expédié beaucoup trop vite pour être intéressant !
Deux coups et le combat est plié ! On se doutait que cela n'allait pas traîner puisqu'il s'agit du dernier tome, mais de là à expédier cela aussi vite… On ne peut que rester avec un goût amer tant le personnage d'Alai Junior n'aura servi à rien depuis qu'il a été introduit. A quoi a bien pu servir Alai Junior dans l’histoire ? Tout ça pour ça ? Voilà l’exemple typique du personnage inutile que l’auteur a intégré sans que l’on sache vraiment pourquoi si ce n’est rendre hommage à un boxeur qu’il aimait sans doute beaucoup…résultat, plusieurs tomes dont on cherche encore le sens… pour une fin qui manque littéralement de panache.

Ce qui sauve le tout est la mise en page de l'auteur qui est absolument remarquable, une succession de pages pleines qui décortiquent les mouvements des corps et les impacts, c'est vraiment un excellent travail. Mais même si on peut trouver fabuleux ce contre-pied (en était-ce vraiment un ?) il n'en demeure pas moins un goût amer. On a bien compris que l'effet avait pour but de démontrer la puissance accrue de Baki que son père considère désormais comme un adversaire digne ou presque…mais il y avait sans doute d'autres moyens.

Au final la grande confrontation entre le père et le fils va enfin avoir lieu...mais en fait non !
Pour ce qui est de l'amertume, on est resservi quelques pages plus tard ! Une grande partie des personnages issus de la première saison (inédite en France), mais ayant fait une apparition dans cette seconde partie se réunissent pour cet affrontement symbolique qu’on ne verra peut être jamais : la série (du moins cette partie) se termine sur le compte à rebours avant le grand combat et même s'il n’est pas dit que Delcourt nous propose un jour la troisième partie intitulée : « Baki, son of ogre » (mais on n'y croit de moins de moins), cette conclusion n'est même pas une fin ouverte, ce n'est même pas un cliffhanger, ça s’arrête comme ça d'un coup...et c'est terriblement frustrant ! 

Bien que déçu par les délires et certains choix de l’auteur, il ne nous reste plus qu’à croiser les doigts pour avoir un jour la suite !

Critique 1 : L'avis du chroniqueur
Erkael

14 20
Note de la rédaction
Note des lecteurs






MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News