Osamu Tezuka - Actualité manga
Dossier manga - Osamu Tezuka
Sommaire

Publié le Vendredi, 26 December 2008


« Ce que j’ai cherché à exprimer dans mes œuvres tient tout entier dans le message suivant : Aimez toutes les créatures! Aimez tout ce qui est vivant ! »    

Osamu Tezuka.


« Les visiteurs étrangers ont souvent du mal à comprendre pourquoi les Japonais lisent autant de bande dessinée. Une explication de la popularité des bandes dessinées dans notre pays est que le Japon eut Tezuka Osamu, là où d’autres nations n’eurent aucun équivalent. Sans le docteur Tezuka, l’explosion de la bande dessinée dans le Japon d’après-guerre eut été inconcevable. »

Journal ASAHI, 9 février 1989.



Présentation de l'auteur:

                                                                               
Fondateur du manga moderne, Osamu Tezuka (手塚治虫) révolutionne la bande dessinée après la Seconde Guerre mondiale, en inventant une grammaire graphique qui offre au manga des possibilités narratives aux confluents de la littérature et du cinéma. En 1946, New Treasure Island (Shin Takarajima, la Nouvelle Île au Trésor), d’après Stevenson, est le premier jalon d’une œuvre immense, sans équivalent dans la bande dessinée internationale. « Tout le manga depuis la Seconde Guerre mondiale s’est élaboré à l’intérieur des formes créées par Tezuka Osamu. » écrit le critique japonais Nobuhiko Saito.
Médecin de formation, Tezuka s’illustrera dans tous les genres narratifs, du conte pour enfants (Unico, Beeko-Chan) au drame historique et psychologique (L'Histoire des 3 Adolf, Ayako) repoussant toujours plus loin les limites de son art. Conteur sans égal, il invente le premier shôjô manga (récit pour jeunes filles) avec Princess Knight (Princesse Saphir) en 1953, le drame médical avec Black Jack (1973). Et passe avec allégresse et évidence du polar le plus noir (MW) à la tragédie (Shumari), du western (Angel Gunfighter) à la science-fiction (Wonder 3, Metropolis), de l’adaptation très personnelle d’une œuvre célèbre (Manon Lescaut, Faust, King Kong) au fantastique (Vampires, L'Enfant aux 3 yeux), de l’érotisme (Pornographic Pictures ou ses longs-métrages 1.001 Nights et Cleopatra) aux robots géants (Ambassador Magma), de la biographie (La Vie de Bouddha, L'Arbre au Soleil, Ludwig B) aux super-héros (Big X), du récit de samouraï (Sarutobi, Dororo) à l’autobiographie (Makoto to Chiiko)… Quant au manga qui lui tenait le plus à cœur, c’est une fresque monumentale, mythologique et métaphysique, aux dimensions cosmiques, qui englobe tous les genres narratifs sans se réduire à aucun : Phénix.
                                                                                                       
                          
                                                                                                                            
Astro Boy ou Le Roi Léo (plagié par Disney en 1995 avec Le Roi Lion) ont rendu Tezuka célèbre dans le monde entier. Leur créateur insufflait tellement d’âme à ses personnages que ceux-ci semblent souvent animés d’une vie propre. Tezuka rappelait à ce sujet que le verbe « animer », du latin « animare » signifie bel et bien « donner une âme ». Une formule magique qui s’appliquait aussi à ses personnages de papier.
Son œuvre est également sans équivalent sur le plan quantitatif : plus de 400 volumes pour 150.000 pages dessinées. Par ailleurs, sa contribution à l’évolution de l’industrie du cinéma d’animation japonais est historique et essentielle : en 1963, avec l’adaptation de son manga Astro Boy en série télévisée, Tezuka invente l’animation limitée et tous les procédés qui permettront de réaliser un épisode hebdomadaire de vingt-six minutes pour un côut extraordinairement bas. Disney lui-même se passionne pour le personnage d’Astro Boy et reconnaît le génie de Tezuka. Ces innovations remarquables vont néanmoins entraîner des conséquences inattendues et parfois perverses : elles vont notamment figer les standards des coûts de production pour plusieurs décennies, et ce au détriment des créateurs, et parfois de Tezuka lui-même.
Parallèlement à ses nombreuses séries pour la télévision, Tezuka réalise pour le cinéma toute une série d’œuvres très personnelles et audacieuses, parfois expérimentales, dont les plus célèbres sont sans doute les courts-métrages Jumping (1984) et Broken Down Film (1985), maintes fois primés ; son adaptation des Tableaux d’une Exposition (1966) de Moussorgski, ou encore le fabuleux long-métrage, resté inachevé, Legend of the Forest (1987), vibrant hommage aux pionniers du cinéma d’animation, aux possibilités offertes par ce média et à sa fantastique puissance d’évocation. Ces dernières années, de nouvelles et brillantes adaptations viennent encore enrichir le regard que nous pouvons porter sur l’œuvre de Tezuka : c’est le cas des OAV et du long-métrage consacrés au personnage de Black Jack par Osamu Dezaki et Akio Sugino, ou encore du film de Rin Tarô, Métropolis (2001) qui adapte un des premiers récits du père fondateur.
Auteur de génie, l’œuvre de Tezuka apparaît comme une longue réflexion sur la condition humaine, spirituelle et généreuse, non-dualiste et toujours ouverte. Cette dimension exceptionnelle de son travail est particulièrement sensible dans les œuvres de la maturité, à partir des années soixante, notamment lorsque Tezuka fonde la revue COM, véritable laboratoire d’imagination créatrice et destiné à un public adulte. Surgissent alors Vampires (1966-69), Dororo (1967-69), Avaler la Terre (1968-69), Under the Air (1968-70) ou Human Metamorphosis (1970-71) ; puis Bouddha, Blackjack (1973-83), Shumari (1974-76), Nanairo Inko (1981-82), Adolf (1983-85), Midnight (1986-87) et bien sûr Phénix (1967-88), pour ne citer qu’eux. Tous comptent parmi ses chefs-d’œuvre.
Quand Osamu Tezuka disparaît en 1989, le Japon lui célèbre des funérailles nationales, comparables à celles de Hugo en France, un siècle plus tôt. Il est au Japon l’auteur le plus populaire, le plus lu et apprécié du vingtième siècle.
                                            
                                                               

Bibliographie Majeure:



1946:  
Maa-chan no Nikkichô  (le journal de Ma-chan) 
Shin Takarajima (La Nouvelle île au Trésor) 
   
  
                       
1947:  
- Manon Lescaut
- King Kong
- Dr Mars
                 
1948:  
- Magic House
- Mars Exploration Corps
- King Rocket
- The World 1000 years after
- Stream Line Case
- Tuberculoses
- Lost World (VF: Lost World)
  

                
1949:  
- Angel Gunfighter
- Metropolis (VF: Metropolis)
  

              
1950:  
- Faust
- The Plain of Abusegahara
- Manga Daigaku (L'Université du Manga) 
- Jungle Taitei (VF: Le Roi Leo)
 
    
                         
1951:  
- Kuru Beki Sekai (VF: Next World)
- Queer Arabian Nights
- West Rush
- Age of Adventure
   
  
               
1952:
- Boku no Songoku (VF: La légende de Songoku)
- Tetsuwan Atom (VF: Astro Boy)
- Manga Classroom
- Pinocchio
- Rock Bôkenki (Les aventures de Rock)
 
      
               
1953:
- Ribon no Kishi (VF: Princesse Saphir)
- Cyrano
- The Galaxy Boy
- Lemon Kid
- Space Rhapsody
- Tsumi to Bastu (Crime et Châtiment)
         
    
       
1954:
- Black Canyon
- Kenichi Tanteichô (Kenichi, le détective)
- Hi no Tori (Phenix - première version)
- Tange Sazen 
     
  
  
1955:
  
    
1956:
- Lion Books
- Black Cosmic Ray
            
     
1957:
- Manga Astronomy
- Miniyon
- Mysterious Thief Z
- Beeko-Chan
           
1958:
- Futago no Kishi (VF: Les enfants de Saphir)
    

                    
1959:
- Thrill Hakase (Dr Thrill)
- Hikari
- Majin Garon (Garon le démon)
- Zero Man
         
  
            
1960:
- Angel no Oka (La plaine des Anges)
- Ore wa Sarutobi da! (VF : Sarutobi)
- Captain Ken
- The Other Side of the Moon
 
    
                  
1961:
- Number 7
- Yoake Shiro (VF: Le château de l'aurore)
- The Strange Boy
- Ozma Taichô (Capitaine Ozma)
    
    
                          
1963:
- S.F. and Fancy Free
- Big X 
  
  

1964:
- Topsy Turvy Animal Encyclopedia
- Hato yo Ten Made (VF: Hato - toujours plus haut!)
              
             
1965:
- W3  (Wonder 3)
- Magma Taishi (Ambassadeur Magma)
   
  
                        
1966:
- Vampires (VF: Vampires)
         
                 
1967:
- Hi no Tori (VF: Phenix -L'oiseau de feu)
- Gum Gum Punch
  
  
                                
1968:
- Grand Dolls
- Dororo (VF: Dororo)
- Norman (VF: Prince Norman)
- Under the Air
   
    
                                 
1969:
- I.L (VF: I.L)
- Umi no Triton (VF: Triton)
- Boku no Manga Jinsei (VF : Ma vie manga d'Osamu Tezuka)
   
    
                                    
1970:
- Yakkepachi no Maria (Maria la désespérée)
- The Crater (VF: Le cratère)
Chikyû wo Nomu (VF: Avaler la Terre
- Apollo no Uta (VF : Le Chant d’Apollon)
- Ningen Konchu-ki (VF: La Femme Insecte)
- Alabaster (VF: Alabaster)
    
          
                                     
1971:
- Lion Books  (2nde  série)
- Fushigi na Melmo (Melmo l'extraordinaire)
                
                       
1972:
- Dust 8
- Kirihito Kanka (VF: Kirihito)
- Ayako (VF: Ayako)
- Bouddha (VF: La vie de Bouddha)
    
      
                                  
1973:
- Microid Z
- Microid S
- Sensual Nights
- Barbara (VF: Barbara)
- Adventures of Hanuman
- Akuemon
- Black Jack (VF: Black Jack)
  
    
                                     
1974:
- Lunatic Japan
- Shumari (VF: Shumari)
- Mitsume ga Toru (VF: L’Enfant aux Trois Yeux)
- Tetsu no Senritsu (Mélodie de fer)
  
    
                                          
1975:
- Astro Boy  (2nde série)
- Rain Boy
                             
1976:
- Unico (VF: Unico)
- Chôjin Taikei (VF: Demain les oiseaux)
  
  
                                      
1978:
- Mirai-jin Kaos (VF: Kaos)
- MW (VF: MW)
    
    
                                           
1979:
- Two Shoguns
- Lunn Flies into the Wind
- Ikki Mandara (VF: Ikki Mandara)
- Pornographic Pictures


                                
1980:
- Astro Boy  (3ème série)
- Don Dracula (VF: Don Dracula)
  

                                    
1981:
- Nanairo Inko (VF: Nanairo Inko)
- Makoto to Chiiko
- Hidamari no Ki (VF: L'arbre au Soleil)
    
  
                                     
1982:
- Prime Rose
         
                        
1983:
- Adolf ni Tsugu (VF: L'histoire des 3 Adolf)
     

                                 
1984:
- Kibando
                              
1985:
- Bukkira ni Yoroshiku! (Bienvenue à Bukkira !)
- Goblin Koushaku (Duke Goblin)
     
  
                                      
1986:
- Midnight (VF: Midnight)
- Atom Cat
    
  
                                   
1987:
- Ludwig B (VF: Ludwig B)
- Gringo (VF: Gringo)
  
  
                                                    
1988:
- Neo-Faust
   

                                     
                                          

Filmographie Intégrale

                      
Longs-Métrages:
1960   Sai Yu Ki  (Son Goku - Le Voyage en Occident)
1962   Arabian Nights: Sinbad the Sailor
1963   Doggie March
1964   Astro Boy: The Brave In Space
1966   Jungle Emperor Leo
1969   1001 Nights
1970   Cleopatra
1978   Phenix : Chapter of Dawn
1978   Thumb Princess
1979   Blue Triton  (Triton Of The Sea)
1980   Phenix 2772  (Space Firebird)
1981   Unico
1983   Unico II
1987   Legend of the Forest  (incomplet)
1989   Neo Faust  (incomplet)
1990   The Film is Alive  (1962-1989)
1996   Black Jack : The Movie
1997   Jungle Emperor Leo : The Movie
2001   Metropolis
            
O.A.V. (Original Animation Video):
1983   Rain Boy
1983   The Green Cat
1985   Love Position : Legend of The Halley
1985   Lunn Flies into the Wind
1986   Phenix : Chapter of Ho-o
1986   Yamataro comes back
1987   Phenix : Space
1987   Phenix: Chapter of Yamato
1991   Symphonic Poem: Jungle Emperor Leo
1993   Ambassador Magma
1993   Akuemon
1993-2000   Black Jack
1995   Essays On Insects
                  
TV Specials:
1965   New Treasure ISland
1969   Space Journey : The First Dream of Wonder-Kun
1969   Till a City Beneath the Sea Is Built
1978   Bander Book
1979   Marine Express
1980   Fumoon
1981   Bremen 4
1983   Prime Rose
1984   Bagi
1985   The Three-Eyed One
1986   Border Planet
1989   Tezuka Osamu Story : I am Son Goku
2003   Black Jack
                        
Tv Series:
1963   Galaxy Boy Troop
1963   Astro Boy
1964   Big X
1965   W3 (Wonder Three)
1965   Jungle Emperor Leo  (Le roi Leo)
1966   New Jungle Emperor
1967   Princess Knight  (Princesse Saphir)
1967   Goku's Great Adventures
1969   Dororo
1969   Vampire (The Vampires)
1971   Marvelous Melmo
1972   Triton of the Sea
1973   Microid S
1973   Wansa-Kun
1977   Jetter Mars
1980   Astro Boy  (Nouvelle série)
1982   Don Dracula
1989   Jungle Emperor Leo  (Nouvelle série)
1989   Blue Blink
1990   The Three-eyed One
1997   In the Beginning : The Bible Stories
2000   Hidamari no Ki  (Un Arbre au Soleil)
2003   New Astro Boy
2004  Black Jack
                        
Courts, Moyens-Métrages & Experimental:
1962   Tales of a Street Corner
1962   Male
1964   Memory
1964   Mermaid
1965   Drop
1965   Cigarettes and Ashes
1966   Pictures at an Exhibition
1968   Genesis
1970   The Kindly Lion
1984   Jumping
1985   Broken Down Film
1987   Push
1987   Muramasa
1988   Self-portrait
1989   Party (incomplet)
1989   Mosquito (incomplet)
1991   Adachi-Ga Hara (Les Champs Adachi)
                            
Films Pilotes:
1966  Princess Knight
1966  Adventures of the Monkey King
1967  Flying Ben
1968  Zero-Man
1968  Gum Gum Punch
1968  Dororo
1968  Norman
1971  Blue Triton
1979  Unico: Short Story
1987  Brave Fire S.09
                                
PR Animation (films promotionnels):
1970   Once Upon a Time
1970   Misuke in the Land of Ice
1971   Misuke in Southern
1987   Okazaki City in 70 Years
                   
 
                                                                      
                           

Pour les visuels © by Tezuka Productions

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News