L'habitant de l'infini - Actualité manga
Dossier manga - L'habitant de l'infini

Note des lecteurs 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 07 Janvier 2011


Présentation


Histoire

Manji est un samouraï sous le commandement du seigneur Horî Shigenobu, proche du shôgun. Exécutant les ordres de son maître, Manji assassine des paysans. Mais il se rend compte que ceux-ci n'avaient pour but que de dénoncer Horî, corrompu, qui détournait des fonds afin de plaire à des pontes du gouvernement d'Edo. Manji se rebelle, tue son maître ainsi que 99 poursuivants, ce qui lui vaut le surnom de « tueur d'une centaine ». Après cette bataille, une prêtresse fait don à Manji de l'immortalité en introduisant dans son corps le Kessenchû, un ver qui guérit toutes les blessures, même mortelles. Mais pour le rônin, l'immortalité est plus une tare qu'un cadeau divin... Pour lever cette malédiction, Manji fait le voeu de tuer mille scélérats en réparation des cents hommes qu'il a massacrés en fuyant.

Traqué pendant deux ans, il tue sans le savoir le mari de sa soeur Machi. Celle-ci sombre dans la folie. Manji la prend sous son aile, culpabilisant à chaque croisement de regard. Alors qu'il la perd de vue un court instant, sa soeur est enlevée par un groupe de brigands, dont le chef n'est autre que le frère de l'un des scélérats tués par Manji. Malgré l'intervention de Manji, Machi est tuée.

Animé plus que jamais par une haine mêlée au désespoir, poursuivant sa quête pour se libérer de l'immortalité, Manji fait la rencontre d'une jeune fille, Lin. Celle-ci n'a qu'un seul but : trouver et anéantir les membres du Ittoryû, une école de sabre nouvelle visant l'annexion de toutes les autres écoles existantes et dirigées par le puissant Kagehisa Anotsu. Alors qu'elle n'avait que 14 ans, Lin a vu les hommes du Ittoryû assassiner ses parents sous ses yeux, suite à une ancienne querelle de succession. La jeune Lin demande l'aide de Manji. Troublé par la ressemblance de cette jeune fille avec sa soeur décédée, Manji accepte.

Deux êtres meurtris parcourant le Japon en quête de vengeance.
Deux êtres, deux destins réunis : pour se racheter et pardonner.
     
       
     
Fiche signalétique

L'Habitant de l'infini (無限の住人 - Mugen no Jûnin), seinen de Hiroaki Samura, est publié depuis décembre 1993 dans l'Afternoon, magazine mensuel de l'éditeur Kôdansha. C'est le 25 décembre 2012, soit après une publication de dix-neuf ans, jour pour jour, que se terminera cette passionnante épopée. Elle comptera au final 30 volumes, vendus à plus de 5 millions d'exemplaires (chiffre au 29ème tome), jouissant d'une très grande popularité qui ne tarda pas à traverser les frontières.
En effet, la série a été l'un des premiers mangas à fouler le sol français. Il a été édité une première fois chez Casterman dès 1995, dans un sens de lecture français et avec une couverture rigide en carton (sans jaquette). La série a été stoppée au volume 9, sorti en 2004. 
Sakka, filiale de Casterman dédiée aux mangas, a repris la publication au volume 10 et a réédité les premiers volumes. Cette seconde édition comprend une jaquette et le sens de lecture japonais. La parution française a peu à peu rattrapé la parution japonaise et se termine le 5 mars 2014 avec le volume 30.
   
Le manga a de même été très tôt introduit aux Etats-Unis sous le nom de Blade of the Immortal, en 1996 chez Dark Horse, où il connaît une forte popularité.
   
  
    

L'auteur



Hiroaki Samura (沙村広明) est né le 17 février 1970 dans la préfecture de Chiba. Il est étudiant à l’école des beaux-arts de Tama. Il soumet à Kôdansha les premières pages de l’Habitant de l’infini, publiées dans le mensuel Afternoon fin 1993. Cette oeuvre majeure, toujours en cours de publication au Japon, fait de Hiroaki Samura un maître connu pour exceller dans la reconstitution du quotidien de l’ère Edo au Japon (1603-1867) et la mise en scène de combats dynamiques, servis par un graphisme réaliste d'une finesse rare.
  
En 2000, Samura participe à une anthologie de dôjinshi. Dans « Sakkabasu no Yoru » (La nuit de la succube), il met en scène sur 32 pages le personnage Morrigan Aensland issue de la série de jeux vidéo Darkstalkers.

En 2001, il publie une comédie romantique dans le Afternoon season zokan, hors-série trimestriel du magazine Afternoon. Cette comédie est dénommée Ohikkoshi, histoire en cinq chapitres se déroulant dans une école de beaux-arts de Tama ressemblant celle où l'auteur a étudié. Cette comédie sera  réunie en 2002 dans un recueil éponyme avec une autre courte histoire autobiographique et les aventures d’une dessinatrice de shôjo.


  

   
En 2004, il rejoint Mahiro Maeda (designer sur Last Exile...) et Keita Amamiya (character designer sur Onimusha 2 et 3 notamment) dans l'équipe artistique du jeu Dororo sur Playstation 2 inspiré du manga d'Osamu Tezuka.

Entre 2005 et 2007, Samura publie 8 chapitres de Bradherley no Basha, narrant l'histoire d’orphelines adoptées par un aristocrate dans une Europe du début du XX° siècle. Notons également la sortie en 2006 de Hito de Nashi no Koi, un recueil d'illustrations érotiques de l'auteur (plus d'informations en dernière partie de ce dossier).
   
 
   

   
En 2009, Sister Generator compile six oneshots dont notamment Emerald, une histoire se déroulant au Far West.


  

   
En mars 2010, Samura publie Halcyon’s Lunch, récit fantaisiste dans lequel Hios, une jeune fille affamée pouvant manger tout et n'importe quoi avec ses baguettes, fait la rencontre du jeune Gen, devenu SDF. Cette série se termine en juillet 2011, comptant au final deux volumes.
   
  
  
  

En juillet 2010, Samura présente dans le Nemesis l'aperçu d'un nouveau titre : Wergelder. Mais l'auteur en resta là pendant un an, avant que l'auteur ne se décide vraiment à lancer la série. Ce nouveau manga, en cours de prépublication, mais ne comptant aucun volume relié pour l'heure, nous dépeint les affrontements de trois filles se disputant pour de l'argent. 

   

   

    
Les groupes musicaux favoris de l'auteur sont Queen et Black Sabbath. Le nom de Kuroï Sabato, l'un des personnages de l'Habitant de l'infini, est d'ailleurs la transcription littérale de Black Sabbath en Japonais.

   

    

   

   


© Hiroaki Samura / Kodansha Ltd., Tokyo

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News