Letter Bee - Actualité manga
Dossier manga - Letter Bee

Reader Rating 18.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 03 January 2014


Avis de passage

  
   
      Cher inconnu,
  
Oui, c'est bien de toi que je parle, toi qui viens de tomber sur ce message jeté à la mer.
 
Puisque le destin a voulu que tu le trouves, alors, je t'en prie, ne le laisse pas t'échapper des mains, car il est un fragment de mon cœur.
Mon cœur qui avait oublié tant de choses, qui ne prenait plus le temps d'apprécier la vie.
Mon cœur qui fut finalement marqué par une rencontre avec un petit garçon à la chevelure argentée. 
Un petit pleurnichard agaçant, mais qui m'a fait comprendre que je passais à côté de l'essentiel.
   
Alors, si toi aussi, tu ne sais plus où te diriger, si l'obscurité te guette, écoute donc mon histoire, l'histoire de cet enfant qui baigne dans la lumière.
Puisse-t-il un jour guider tes pas comme il a guidé les miens.
  
Amicalement,
  
                                    Un autre inconnu.
  
    
     
   
    
     

Situation initiale

   
Tegami Bachi (テガミバチ)  est un shônen manga de Hiroyuki Asada, actuellement en cours au Japon avec seize volumes parus, le dix-septième étant prévu au tout début de 2014. Elle fut lancée en septembre 2006 dans le Monthly Shônen Jump, jusqu'à l'arrêt de ce magazine en juin 2007. La série fut alors temporairement prépubliée dans le Weekly Shônen Jump jusqu'en novembre de la même année, date où elle intégra finalement le nouveau mensuel de la Shûeisha, le Jump Square, où se côtoient des titres comme Blue Exorcist, Claymore ou D. Gray-man, entre autres. La sérialisation débute en janvier 2007 et suivit un rythme oscillant entre deux et trois volumes par an, malgré un léger ralentissement sur les derniers en date. La série s'est terminée en janvier 2016 avec un volume 20.
     
Le manga parvient en France sous le titre employé à l'International, Letter Bee. Les éditions Kana nous proposèrent de la découvrir avec la sortie simultanée des deux premiers volumes en juillet 2009. Partant sur un tempo bimestriel, la série ralentit par la suite vers le trimestriel pour rattraper inexorablement la parution originale. Aussi doit-on se contenter à présent d'un seul volume par an à deux opus de décalage avec le Japon, le tome 19 français sortant en avril 2016. Le premier volume fut réédité en novembre 2010 dans une version collector, agrémentée de cinq cartes postales exclusives, afin d'attirer de nouveaux lecteurs.
     
La série a également bénéficié de plusieurs adaptations animées. La première fut un OAV spécial, Letter Bee: Light and Blue Night Fantasy, qui fut diffusé lors du Jump Super Anime Tour en 2008, ainsi qu'en streaming gratuit en quatre langues (dont le français) par le biais du site Jumpland. Il fut réalisé par le Studio Pierrot, qui se chargea ensuite de la série animée.  La première saison fut diffusée sur TV Tokyo d'octobre 2009 à mars 2010, pour un total de 25 épisodes. Elle fut suivie par une seconde, sous titrée "Reverse", qui compte autant d'épisodes et qui fut programmée d'octobre 2010 à mars 2011. Le tout est disponible en France aux éditions Black Box depuis septembre 2012.
   
    
  
   
   

Le poète

  
Hiroyuki Asada (浅田弘幸) naquit  à Yokohama, dans la préfecture de Kanagawa, au sud de Tôkyo, le 15 février 1968. Ce soir-là, le Kantô enregistrait la plus importante chute de neige jamais enregistrée. Pour commémorer ce record, ses parents nommèrent leur enfant Hiroyuki, contraction de « Shiroi Yuki », comprenez : « neige blanche ».
      
Il fit ses débuts de mangaka en 1986, en remportant un concours organisé par le Monthly Shônen Jump, magazine auquel il sera resté fidèle jusqu'à son arrêt, à une exception près. Cette première nouvelle, Yukai e, fut publiée dans le magazine en septembre 1986, et fut suivie par une deuxième histoire courte, Hades. Le jeune mangaka devint également l'assistant de Kazushi Hagiwara, auteur de Bastard!. Trois ans plus tard parût son premier manga relié, BAD da ne Yoshio-kun! (C'est mal, Yoshio!),  qui nous présente une jeune fille passionnée de moto et voulant participer à des compétitions réservées aux hommes. Cette série s'acheva en 1991 avec un total de cinq volumes, et connaîtra deux rééditions.
    
L'auteur enchaîna ensuite en 1991 avec Minto – Sleeping Rabbit, série en deux volumes sur l'amitié tumultueuse entre deux adolescents, qui sera suivie par deux nouvelles : Eccentric Dobatto en 1992 et Pretty Bunny en 1993. L'année suivante, il se lança dans Renka, une histoire mélangeant chanbara et steampunk. Mais l'aventure ne dura que trois chapitres, publié dans le Jump Original et réunis dans un seul volume relié en décembre 1994. En effet, l'auteur mit cette histoire en pause, le temps de se consacrer à une autre série. Cependant, Renka reste un projet cher à l'auteur, qui revint sur cet univers ponctuellement le temps d'épisodes spéciaux en décembre 1995 et en mai 2005, faisant au passage la couverture du Monthly Jump pour l'occasion.
    
   
      
   
    
La série qui a éclipsé Renka n'est autre que I'll, lancée en décembre 1995 pour s'achever en juillet 2004, au bout de quatorze volumes. Manga nous contant le destin croisé de deux adolescents réunis par leur passion pour le basket-ball, I'll est le premier grand succès d'Asada, celui qui l'aura fait connaître au grand public et qui lui aura permis d'asseoir une réputation internationale. Le sport est avant tout un prétexte, un vecteur pour mettre en scène des jeunes gens en pleins tourments pubères, victimes de leurs émois, propices aux disputes, aux bagarres, mais prompts à se réconcilier via leur amour commun pour ce sport. Notons également qu'elle connut une adaptation animée sous la forme de deux OAV, produits par le studio M.S.C. en 2002 (disponibles en France chez Dybex).
  
Le seul défaut d'I'll, s'il faut en trouver un, est d'avoir évolué sous nos latitudes en même temps qu'un certain Slam Dunk, autrement plus démonstratif et populaire. Lancée initialement chez Glénat sous le titre I'll – Génération Basket en juin 1999, la série fut stoppée en plein vol en octobre 2000, au bout de huit tomes parus. Mais le titre avait eut le temps de se constituer une solide fanbase, bien décidée à faire entendre sa frustration. Un cri de révolte qui ne tomba pas dans l'oreille d'un sourd, puisque l'éditeur Tonkam relança la série à son compte, sous le simple titre I'll, en octobre 2002, la menant cette fois-ci jusqu'à son terme. 
  
L'éditeur français alla même jusqu'à publier en 2003 Crazy Kouzu BC, un recueil édité trois ans plus tôt au Japon et qui regroupe les huit premiers chapitres spéciaux que l'on peut retrouver à la fin des volumes respectifs d'I'll. Figurent également dans ce recueil le premier chapitre de la saga en version « repaint », le chapitre bonus de Renka de 1995 ainsi que les deux nouvelles Eccentric Dobatto et Pretty Bunny.
      
   
      
   
    
En parallèle de sa série, Hiroyuki Asada réalisa plusieurs illustrations, notamment pour les couvertures du troisième numéro du magazine Kowloon et des numéros 3 à 14 de S-magazine, deux revues dédiées aux arts graphiques. Il travailla également pour quelques romans : Battle Holmes (2 vol.) de Kaji Kengo, ainsi que Chocolate Heaven Mint et Goodbye Chocolate Heaven d'Araki Sumish. En 2002, on le retrouva dans Adidas Manga Fever, également sorti en France chez Tonkam en 2003 sous le titre Fever, la rencontre ultime. Ce recueil, édité à l'occasion de la Coupe du Monde de Football, regroupe de nombreux auteurs venus du monde entier. Au sein de cet ouvrage, Hiroyuki Asada se cache sous le pseudonyme Mizugame 3 (les trois verseaux), en compagnie de deux autres illustres mangakas partageant le même signe astrologique : Takeshi Obata (Hikaru no Go, Death Note, Bakuman) et Sho-u Tajima (MPD Psycho). Le trio nous y propose un récit en trois pages, Lust for Life, qui raconte l'histoire très émouvante d'une... paire de chaussures !
    
   
  
  
    
Après le succès mondial de la série I'll, Hiroyuki Asada prit une pause avant d'entamer une nouvelle série au long cours. Il rejoignit alors le collectif d'auteurs à l'origine du projet Robot, série de dix recueils graphiques expérimentaux, mené par l'illustrateur Range Murata. Notre mangaka y délivra une histoire qui ne figura que dans les cinq premiers volumes (plus une illustration dans le dixième), intitulée Pez. Nous y suivons une jeune héroïne éponyme, accompagnée d'un jeune homme plus âgé qu'elle, Dekosuke, aux allures d'androïde. Tous deux évoluent dans un monde post-apocalyptique où le soleil semble s'être éteint, et où ne subsiste que quelques bribes du monde d'autrefois.
     
Tandis que l'auteur découvrait les joies du travail par ordinateur lors de la conception de cette nouvelle, Pez a de quoi figurer comme une préquelle, au pire un prototype, de ce qu'allait être Letter Bee. Un monde plongé dans l'obscurité, des personnages aux traits juvéniles vivant sous le scintillement des étoiles, ce rapport aux souvenirs,... les ponts entre les deux œuvres sont nombreux, et le plus fragrant reste celui d'un personnage en commun !
    
En parallèle de la publication de Letter Bee, qui pour rappel a été lancé en 2006, on le retrouva également en 2007 dans un mook intitulé Sho-u Tajima vs Hiroyuki Asada, constitué d'interviews, de commentaires et d'illustrations exclusives des deux dessinateurs. Notons également, en 2011, la sortie de l'artbook Water, qui célèbre ses vingt-cinq années de carrière. En 2012, en grand amoureux de la race féline, il participe à Mero Neko, un recueil d'illustrations dédié aux chats.
   
   
       
    
   
     
Hiroyuki Asada est un auteur relativement ouvert, voire assez bavard sur ses préfaces et sur les free-talk à la fin des tomes de I'll, décrivant son quotidien avec ses assistants. Il participa également à plusieurs Jump Festa au début des années 2000, et une exposition fut dédiée à Letter Bee à la galerie In Fields de Tokyo en 2009. L'auteur s'exprime très souvent par le biais de son blog et donne régulièrement de nombreuses interviews (hélas, pas encore en France !). On sait ainsi quasiment tout sur cet auteur prolixe, de ses goûts jusqu'à des informations personnelles comme sa taille et à son poids. Le mangaka reste ainsi très proche de son public, et n'hésite pas à dire ce qu'il a sur le cœur, comme la plupart de ses héros. 
    
     
     
      
    

LETTER BEE © 2006 by Hiroyuki Asada / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News