Enfant soldat - Actualité manga
Dossier manga - Enfant soldat
Sommaire

Publié le Vendredi, 15 May 2009


Le problème des enfants soldats

 
“La jungle demeurait l'unique univers d'Aki Ra, un enfant soldat pour qui le monde entier était en guerre.” Tome 1, page 93.

Bien entendu, l'une des thématiques centrales du manga, comme son nom l'indique, concerne les enfants soldats, et de ce fait, il convient de faire une partie traitant uniquement ce sujet.
Aki Ra avait dix ans lorsqu'il a été amené à tenir dans ses mains sa première arme, marquant ainsi ses débuts en tant qu'enfant soldat. Du jour au lendemain, en compagnie de nombreux autres enfants garçons et filles, il fut jeté au coeur d'un conflit brutal, et commença à se battre sans savoir pourquoi, juste parce que les différentes armées dans lesquelles il se trouva le lui ordonnaient, ignorant totalement les notions de liberté individuelle, d'égalité, de droits, de justice.
Au fil des combats, il dût apprendre à tuer, à poser des mines et des pièges, non seulement pour abattre les ennemis, mais aussi pour capturer des animaux faisant office de nourriture (nourriture que les enfants se faisaient souvent prendre par les adultes).
Pour les amadouer encore plus, les différentes armées n'hésitaient pas à leur mentir, à l'image de celle de Pol Pot, qui leur décrivait les vietnamiens comme des géants monstrueux pillant tout sur leur passage.
Une fois engagés par l'armée vietnamienne, Aki Ra et ses compagnons furent mieux accueillis, mieux nourris, mais ce n'était que pour mieux profiter d'eux après: obligés sans avoir le choix de placer des mines autour du camp jour après jour, il leur arrivait aussi de participer à de longues expéditions où ils étaient forcés d'ouvrir la marche, pour que les adultes aient moins de risques de marcher sur une mine. De nombreux enfants ne revenaient pas vivants de ce type d'expéditions. Sur tous les points, les enfants étaient donc exploités et utilisés comme de la simple chair à canon. Cette idée prend toute son ampleur, par exemple, durant le chapitre 5, où plusieurs enfants des deux armées opposées se retrouvent les uns face aux autres, et doivent tuer, toujours en ignorant tout des stratégies des adultes, simplement pour survivre.

“Il n'avait pas choisi de tuer ses ennemis. Il avait tout simplement fait de son mieux pour rester en vie.” Tome 1, page 130.

La situation est la même une fois dans l'armée cambodgienne, où, par exemple, le jeune Akira, accompagné de deux autres soldats, est envoyé dans une mission suicidaire face à 5 soldats ennemis.

Mais il arrive régulièrement que les enfants se posent des questions sur ce qui est vrai et faux dans ce que les adultes leur disent, et sur leur horrible situation, ce qui les rend encore plus humains et touchants au coeur de cet univers de mort dans lequel ils ont été subitement projetés.

"Que... Que sommes-nous vraiment ?” Tome 1, page 159
       
        



La personnage d'Aki Ra: quand robustesse et humanité font figure d'espoir

        
Au coeur de tout ceci, le personnage d'Aki Ra est évidemment central, et il convient de lui consacrer une partie.
Au coeur de la position tragique dans laquelle se trouvent ces enfants, Aki Ra semble incarner l'espoir, de par sa grande solidarité, ses actes de bravoure, ses petites rebellions, son grand sens de la stratégie (pleinement visible durant le combat face aux “cinq en noir” dans le chapitre 10), le fait qu'il se sorte toujours des situations les plus horribles... Une figure d'espoir. En plus d'un témoignage sur cette époque trouble, ne serait-ce pas ici l'autre chose que les auteurs souhaitent apporter à travers leur œuvre ?
Mais même chez les plus forts, la guerre laisse des traces, et le jeune garçon, au fil des années, se pose de plus en plus de questions et supporte de moins en moins la situation dans laquelle il se trouve. Par exemple, cela est marquant dans le chapitre 11, où, le temps de quelques pages, notre héros se remémore plusieurs souvenirs douloureux.
Puis vient le temps où Aki Ra commence à déminer son pays pour l'APRONUC. C'est seulement à cette période, alors qu'il a 20 ans, qu'il découvre ce qu'est une ville, lui qui a toujours vécu dans la jungle, à l'écart de toute civilisation.
Enfin, le courage et la détermination du jeune garçon sont plus que jamais porteurs d'espoir quand il continue, seul, le déminage de son pays, crée chez lui le Musée de la Mine et commence à recueillir les enfants mutilés.

“Le Cambodge se transforme enfin en pays de paix. Et pourtant...” Tome 2, page 99.
      
                 

JUNGLE BOY © 2006 by Akira Fukaya / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News