Enfant soldat - Actualité manga
Dossier manga - Enfant soldat
Sommaire

Publié le Vendredi, 15 May 2009


Le style de l'œuvre

        
Plusieurs récits littéraires ont déjà abordé le thème du Cambodge et des enfants soldats, mais là où Enfant Soldat se démarque fortement, c'est sans doute dans le fait qu'il s'agisse d'un manga. De ce fait, nous avons ici une vision assez inédite du thème des enfants soldats. Dans la préface du tome 1, Séra, auteur de bandes dessinées d'origine cambodgienne qui a lui aussi vécu cette période sombre, va jusqu'à affirmer que nous avons ici le premier récit qui met en images les années 80 au Cambodge.
Et la mise en images d'Akira Fukaya s'avère très bonne. L'auteur ne s'attarde jamais sur les évènements, et ne se complaît jamais dans l'exagération, le sensationnel ou le misérabilisme. Les actes des personnages ne sont jamais mis en valeur de façon exagérée, et de nombreux passages sont durs mais ne tombent jamais dans la violence gratuite. Sa narration reste toujours réaliste et souvent neutre, et l'on sent réellement qu'il ne souhaite rien d'autre qu'effectuer un témoignage sur la période qu'il évoque, et faire prendre conscience à ses lecteurs des horreurs de cette époque et de la situation des enfants soldats. Le récit a donc en plus une portée universelle, puisque le Cambodge est loin d'être le seul pays à avoir connu ou à connaître ce type de situation. Par ailleurs, l'auteur n'hésite pas, à la page 33 du tome 1, à se mettre lui-même en scène l'espace d'une case, comme une sorte de mea culpa où il se met en parallèle avec la situation au Cambodge: pendant que des gens mouraient sous la dictature au Cambodge, lui, “naïf écolier japonais, gloussait sans doute devant une quelconque émission de télé”.
En ce qui concerne les dessins en eux-mêmes, ceux-ci pourront paraître assez particuliers, mais servent parfaitement l'ensemble. Le trait, parfois volontairement relâché, est très expressif, et l'aspect souvent un peu brouillon dû au manque de netteté des contours rend parfaitement compte de l'atmosphère qui devait régner à l'époque. Enfin, les décors, soignés et semblant toujours un peu brouillons eux aussi, sont excellents, notamment quand il s'agit de retranscrire les environnements propres au pays et à l'époque, et une jungle dense et suffocante.

En ce qui concerne la version française, les éditions Delcourt ont effectué un travail admirable. En plus d'une bonne traduction (qui n'évite pas deux ou trois fautes de frappes, mais rien de grave), d'une impression correcte et de quelques pages en couleurs, l'ouvrage comporte une préface pertinente, et de nombreuses informations sont intercalées entre les chapitres.
               
                   
            
          
            

Pour conclure...

            
Récit extrêmement poignant que cet Enfant Soldat. En partant de l'histoire vraie d'Aki Ra, Akira Fukaya a réussi à nous offrir un témoignage humain et aux multiples facettes sur le Cambodge des années 70 à nos jours. Le thème est finalement assez classique, mais les dessins et les nombreuses richesses qui parsèment l'œuvre lui offrent une approche inédite. Nous sentons ici toute la passion de l'auteur pour l'Asie du sud-est, et on ne peut que le remercier de nous la faire partager !
        
        
Mise en ligne le 15/05/2009.
Mise à jour le 28/03/2012.
 
 
Fiche de la série: Enfant Soldat
Fiche de la série VO: Mitsurin Shounen - Jungle Boy vo
Fiche de l'auteur: Akira Fukaya
 
 

Dossier réalisé par Koiwai


JUNGLE BOY © 2006 by Akira Fukaya / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News