Sword Art Online - Ordinal Scale - Actualité manga
Dossier manga - Sword Art Online - Ordinal Scale
Sommaire

Publié le Vendredi, 19 January 2018


Personnages


Kazuto Kirigaya, dit Kirito



Survivant de SAO où il était appelé « l'épéiste noir », Kirito est un fervent amateur de vrmmorpg, mais ne trouve pas le même entrain dans Ordinal Scale. Excellent dans les mondes virtuels, il est bon dernier dans un jeu en Réalité Augmentée qui nécessite l'utilisation d'aptitudes dans le monde réel. Pourtant, quelque chose va le pousser à se plonger dans ce nouveau jeu, il nouvelle bataille devant laquelle il ne peut rester indifférent tant celle-ci semble liée au fantôme qui le hante : Sword Art Online.

Asuna Yuki



Dans SAO, elle était la sous-chef des Knights of Blood. Dans la vraie vie, elle est une fille de bonne famille, folle amoureuse de Kirito. A l'instar de ses talents dans SAO, Asuna est une vraie prodige dans Ordinal Scale, se classant parmi les meilleurs joueurs. Comme Kirito, elle va rapidement s'interroger quant à la présence de boss de SAO au sein du jeu.

Yuna



Idole virtuelle au sein d'Ordinal Scale, elle a conquis des milliers de joueurs, à tel point que certains ne semblent participer à l'aventure que pour elle. Présente lors de certaines missions, elle encourage les joueurs de ses chansons, et récompense même chaleureusement ceux qui savent se démarquer. Le succès de Yuna est tel qu'un concert hors contexte de jeu est sur le point d'avoir lieu. Mais tandis que les interrogations autour d'Ordinal Scale se multiplient, est-ce que Yuna pourrait aussi cacher certains mystères ?

Eiji Nochizawa



Eiji est l'un des meilleurs joueurs d'Ordinal Scale, et est classé second dans le monde entier. Son rapproche au jeu semble profond, et Eiji n'est pas sans lien avec Yuna. Regardant Kirito et haut et voyant en Asuna une certaine rivale, Eiji n'est pas un inconnu pour les deux individus. Pour connaître l'origine de ses motivations, il faudra remonter jusqu'à l'époque de la conquête de l'Aincrad...

Le professeur Tetsuhiro Shigemura



Professeur d'université au sein de laquelle Kirito compte s'inscrire, le professeur Shigemura semble aussi entretenir un étroit lien avec Ordinal Scale. Spécialiste des technologies nouvelles, il est aussi un éminent chercheur qui a un jour formé un élève particulièrement brillant : Akihiko Kayaba. Serait-il la clef des mystères liés à Ordinal Scale ?


Le staff du film


Reki Kawahara



Écrivain des light-novel Sword Art Online mais aussi de la saga Accel World, Reki Kawahara s'implique énormément dans son univers. Pour Ordinal Scale, le projet est parti d'une piste lancée par l'auteur autour de la Réalité Augmenté. Lorsque le film est confirmé, l'écrivain conserve un rôle de scénariste intervenant à des moments clefs de la production : Il a d'abord donné les ébauches de scénario, puis est repassé derrière le script final pour apporter les derniers ajustements, notamment dans la correction des dialogues. Pour Reki Kawahara, la problématique principale est venu du parti-pris à adopter, puisque le scénario devait parler aux fans de SAO comme aux néophytes qui découvriraient l'univers par le long-métrage.

Tomohiko Itô



Tomohiko Itô a eu une formation solide dans l'animation japonaise, notamment parce qu'il a assisté Mamoru Hosoda dans la réalisation de La Traversée du Temps et de Summer Wars. Depuis 2012, il dirige les différentes œuvres du projet animé Sword Art Online. Ordinal Scale est donc sa quatrième contribution à l'univers. A l'instar des doutes de Reki Kawahara, la problématique de Tomohiko Itô est venue du ton à prendre pour parler au plus grand nombre. Et plus globalement, il s'interroge sur la manière de créer un bon film d'animation. Dans son perfectionnisme, il a participé à une script-room pour l'élaboration du projet, afin de rendre le scénario de Reki Kawahara le meilleur possible. Tomohiko Itô a aussi participé au scénario en plus de la réalisation, et fut un acteur de l'intrigue parmi tant d'autres. De son aveu, il semble difficilement satisfait du rendu final, preuve qu'il continuera à se questionner sur la qualité de son travail.


Après les mondes virtuels, la Réalité Augmentée


Dans Sword Art Online, l'auteur Reki Kawahara traite en long et en large du concept de la Réalité Virtuelle, plus poussée que celle que nous connaissons actuellement puisqu'elle consiste à plonger le joueur dans un véritable monde virtuel, une sorte de monde parallèle où l'esprit est propulsé tandis que le corps du joueur reste inconscient dans le monde réel. Tout le long de sa saga, Reki Kawahara a traité l'idée sous plusieurs angles. Celui du divertissement, d'abord, en présentant la Réalité Virtuelle comme un lieu d'évasion, voire même un endroit propre qui peut être considéré comme une seconde réalité. Au fil des arcs, la saga a gagné en maturité, et l'écrivain s'est questionné sur la possibilité d'utiliser cette technologie à d'autres escients, par exemple dans une optique médicale. A ce titre, l'arc Mother's Rosario s'est montré tout à fait passionnant, parvenant à grave un peu plus l'idée de cette autre réalité tout en présentant quelques réflexions par rapport aux technologies nouvelles, qui ne doivent pas être développées uniquement dans une optique de divertissement.

Avec Ordinal Scale, changement total de cap. La Réalité Virtuelle n'est plus vraiment le centre de l'intrigue (ou alors de manière très limitée vers la fin du film), et l'auteur a eu l'idée d'exploiter le concept de Réalité Augmentée, différente mais très en vogue aussi. Piste parmi tant d'autres, l'idée est validée par Tomohiko Itô qui s’appuiera énormément sur le succès planétaire de Pokémon Go pour vendre le concept aux producteurs. A partir de là, les dès sont jetés, et Ordinal Scale traitera bien de Réalité Augmentée.



Avec ce concept, un certain renouveau est opéré dans Sword Art Online. Reki Kawahara a toujours chercher à diversifier ses mécaniques de jeu, par exemple Phantom Bullet qui est au FPS ce que SAO est au mmorpg type World of Warcraft, mais reste le plus souvent sur des bases similaires, par exemple avec l'exploitation d'Alfheim Online à plusieurs reprises, et un ton global qui reste celui de la fantasy. Alors, Ordinal Scale vient un peu redistribuer les cartes. Certes le jeu se base encore sur des quêtes semblables aux jeux précédents, mais a pour mérite de mélanger la réalité et le virtuel puisque les personnages combattent dans leurs environnements urbains, le système Augma se chargeant d'architecturer un peu le tout pour donner l'impression d'environnements virtuels. Les joueurs ne sont plus des héros de jeu-vidéo mais combattent avec leurs propres corps, leurs propres agilité donc, et quelqu'un de peu dégourdi au corps a corps montrera vite des faiblesses durant le jeu, Kirito le premier. Le joueur incroyable des vrmmorpg, un talent qui fait souvent office de critique envers la saga globale, est relégué au post de noob dans ce nouveau jeu, et c'est peut-être en ça qu'Ordinal Scale peut jouer en la faveur de la licence SAO, et attirer de nouveaux spectateurs un peu rebutés par les ficelles classiques des premiers arcs. Certes, l'intrigue a tendance à tomber dans la facilité sur sa fin, mais les pistes présentées par rapport à la Réalité Augmentée sont innovantes et intéressantes, elles amènent même une mise en avant d'autres personnages pour laisser légèrement Kirito sur la touche sur la première partie du film, un parti-pris à saluer.
  
  
  


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News