Shino ne sait pas dire son nom - Actualité manga
Dossier manga - Shino ne sait pas dire son nom
Sommaire

Publié le Vendredi, 05 June 2020


Présentation


L'histoire


Dans sa chambre, en vue de son tout premier jour de lycée qui aura lieu le lendemain, la jeune Shino Oshima s'entraîner à se présenter. Malgré quelques arrêts et un visage peu sûre d'elle, elle parvient à articuler et peut s'endormir plutôt confiante, en se répétant que "ça va aller".

Le lendemain matin, c'est un doux sourire confiant qu'elle affiche pendant la cérémonie de rentrée marquant sa toute nouvelle vie de lycéenne. Pourtant, en arrivant dans sa salle de classe, parmi tous ces élèves qu'elle ne connaît pas et qui pour la plupart bavardent entre eux, son sourire s'accompagne d'yeux un peu plus arrondis et de quelques gouttes de sueur. Pendant que chaque élève se présente à tour de rôle, le stress commence à la gagner, elle a la boule au ventre. Et quand son tour arrive, d'abord aucun son ne sort, puis elle bute sur son propre nom, suscitant immédiatement les moqueries des autres élèves.

Car Shino souffre depuis longtemps d'un trouble de la parole, incapable ou presque de parler avec fluidité en commençant ses phrases par des consonnes (quand ça commence par des voyelles, ça va un petit peu mieux). Quelle est l'origine exacte de ce trouble ? Comment le soigner ? Elle ne sait pas trop. Complexée depuis longtemps par ce handicap, elle préfère encore et toujours se tenir à l'écart des autres pour ne pas les affronter, et peut-être est-ce encore plus le cas après avoir vu Kikuchi, un garçon de sa classe un peu idiot, se moquer de plus belle d'elle avec ses copains en l'imitant.

Du moins, jusqu'à ce que sa route ne croise celle d'une fille de sa classe, Kayo Okazaki, plutôt solitaire elle aussi en plus d'avoir un certain tempérament. Après avoir réussi à sympathiser quelque peu avec elle, elle a l'occasion d'aller chez elle, découvre une guitare, l'entend jouer habilement mais aussi chanter comme un pied... si bien qu'au bout du compte, Kayo finit par proposer, en vue de la kermesse du lycée l'automne suivant, un étonnant projet artistique où notre héroïne serait au chant. Est-ce là le début de la libération pour Shino ?

  

Shino-chan wa Jibun no Namae ga Ienai au Japon


Shino-chan wa Jibun no Namae ga Ienai est la toute première (et à ce jour l'unique) série que le mangaka Shuzo Oshimi a publiée pour le compte des éditions Ohta Shuppan, et plus précisément sur le site Pocopoco, un site ayant également vu passer, entre autres, les mangas Bip-Bip Boy de Rensuke Oshikiri et Souvenirs de la mer assoupie de Shinya Komatsu.

Composé de 11 chapitres d'environ 18-20 pages chacun, ce récit a été prépublié à rythme mensuel en 2011-2012, avant de sortir en un unique volume papier d'environ 220 pages le 10 décembre 2012.


L'acquisition française par Ki-oon


En France, si ce sont les éditions Akata qui nous ont permis de découvrir le mangaka pour la première fois avec Dans l'intimité de Marie dès avril 2015, les éditions Ki-oon leur ont emboîté le pas avec l'arrivée des Fleurs du Mal en janvier 2017.

Par la suite, l'éditeur a continué de s'intéresser à l'auteur en publiant deux autres de ses oeuvres: à partir d'avril 2019 Les Liens du Sang (toujours en cours à l'heure actuelle), puis cette année le one-shot nous intéressant aujourd'hui et proposé sous le titre Shino ne sait pas dire son nom, une traduction littérale du titre original japonais.

L'ouvrage intègre la collection Kizuna de l'éditeur, une collection créée en 2017, et voulant s'adresser à tous les âges et tous les publics.

  

Une sortie bousculée par l'actualité


Annoncé par Ki-oon dès le mois de novembre 2019, Shino ne sait pas dire son nom a, comme tous les titres de l'éditeur, bénéficié d'une certaine promotion: extrait en ligne, bande-annonce... la cerise sur le gâteau pour tout fan d'Oshimi étant la concept d'un joli goodies: un portfolio contenant 5 illustrations du mangaka imprimées sur un papier de qualité supérieure, et offert dans les librairies participantes pour deux mangas de l'auteur achetés. L'opération devait être lancée le 19 mars, en profitant d'une double-actualité d'Oshimi chez l'éditeur: la sortie de Shino ne sait pas dire son nom, et celle du volume 6 des Liens du Sang. Mais le confinement en a décidé un peu autrement.

En effet, Shino ne sait pas dire son nom fait partie de ces quelques lancements ayant joué de malchance, en sortant pile la semaine où a débuté dans notre pays le confinement voué à limiter l'épidémie de Covid-19. Pas assez tôt pour quand même sortir dans de bonnes conditions, et trop tard pour pouvoir être repoussé, sa date de sortie étant donc restée à mars (après pas mal d'inconnues) malgré la fermeture de toutes les librairies.

Il aura donc fallu attendre la fin du confinement, à partir du 11 mai, pour bel et bien pouvoir découvrir l'oeuvre, mais en laissant tout de même le temps aux libraires de recevoir leurs commandes tandis que la reprise des activités était plus ou moins ralentie. Il en est de même pour l'offre portfolio.

  

Un dérivé en live action


Le manga d'Oshimi a connu en 2018 une adaptation en film live au Japon.

D'une durée de 110 minutes environ, il a été réalisé par Hiroaki Yuasa (réalisateur du film The Women of Fast Food, et de plusieurs drama dont Wakako Zake et Death Office) sur un script de Shin Adachi (scénariste de plusieurs films dont Aogura, Demekin et Underdog), et est sorti dans les salles nippones le 14 juillet 2018.

  

Côté casting, le personnage de Shino est joué par Sara Minami (vue dans le film The Bokeh of Family et dans les dramas Dear Etranger et Iwane: Sword of Serenity), celui de Kayo est interprété par Aju Makita (aperçue dans les films After the Storm et Strawberry Song, ou dans les dramas Going My Home et Crescent Moon), et celui de Kikuchi est assuré par Riku Hagiwara (qui a notamment joué Hayato Tsuji dans le drama Young Kindaichi, et a tenu des rôles secondaires dans les films live d'Assassination Classroom et de Chihayafuru).

Inédit en France, ce long-métrage ne sera pas traité dans ce dossier, qui se concentrera uniquement sur le manga.
  
  


© Shuzo Oshimi 2013 / Ohta Publishing Co

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News