Shigurui - Actualité manga
Dossier manga - Shigurui

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 14 November 2013


Présentation

 
 

L'histoire


En 1630 ou an 6 de l'ère Kanei de la période Edo, vit le prince Tadanaga Tokugawa, troisième frère du shôgun Iemitsu, réputé pour les nombreuses atrocités qu'il a commises pendant son existence. Parmi ses frasques, on compte une pratique interdite par les lois en vigueur : l'organisation d'un tournoi où les meilleurs combattants du pays s'affrontèrent à mort.

Parmi eux, Gennosuke Fujiki et Seigen Irako, deux samouraï. L'un n'a plus qu'un bras, l'autre est aveugle et boiteux. Ces deux ennemis jurés pour d'obscures raisons sont sur le point de s'affronter lors du premier duel à mort du tournoi.
Mais ce duel, nous ne le suivrons qu'en fin de série. Car pour bien comprendre la haine que se vouent les deux hommes, il faut d'abord revenir sur leur parcours entaché de coups durs, de trahisons, de morts violentes et de cruelles destinées...

Avec Shigurui, préparez-vous à plonger dans un manga de samouraï ne ressemblant à aucun autre : une œuvre sale, sanglante et malsaine ayant pour toile de fond un portrait de la cruauté et des pires horreurs de l'âme humaine.
   
 
 
 
 

Fiche signalétique


Shigurui (シグルイ) est un seinen en 15 volumes dessiné par Takayuki Yamaguchi, d'après un roman de Norio Nanjo.

Le manga a débuté sa prépublication en août 2003 chez l'éditeur Akita Shoten, dans les pages du magazine Champion Red, un magazine qui a vu passer dans ses pages quelques autres séries connues en France, comme Saint Seiya G, Nekoten, Change 123 ou Ray.
Ses chapitres paraissant à un rythme mensuel, Shigurui connaît un rythme relativement lent. Le premier tome relié sort au Japon en janvier 2004, puis les suivants arrivent au rythme de deux tomes par an. La prépublication de la série prend fin en 2010, et son dernier tome relié paraît en octobre de la même année.
Depuis cet été, Shigurui connaît au Japon une réédition au format Bunko. Le tome 1 est sorti en juillet 2013, le tome 2 en octobre, et le tome 3 est prévu pour janvier 2014.
 
En France, Shigurui débarque aux éditions Panini en février 2006, dans une édition plutôt convaincante : la traduction est très honnête, le papier et l'impression ne sont pas mauvais, les pages couleurs ainsi que les mini-posters très anatomiques de début de tome sont conservés... mais la série ne rencontre aucun succès, sans doute en partie victime de la laideur de ses couvertures, qui restent ce qu'il y a de moins beau visuellement dans la série, l'intérieur étant une claque graphique de chaque instant. Et c'est là que ça ça commence à se gâter.
 
 
 
Connaissant d'abord un rythme d'un tome tous les deux mois, la série voit son rythme de parution s'allonger après le tome 5. Le tome 6 paraît en juin 2007, 8 mois après le cinquième volume, puis par la suite la série semble plus ou moins se caler sur le rythme japonais, avec à chaque fois un écart de plus ou moins un an entre la parution d'un tome au Japon et sa sortie en France. Jusqu'à ce que la parution française soit soudainement mise en stand-by sans explication en mars 2008, après la parution du tome 8. Au fil des mois les lecteurs perdent espoir d'avoir un jour la suite en France, jusqu'à ce que l'éditeur annonce en septembre 2010 la sortie du tome 9 pour décembre de la même année ! Ce retour se fait en même temps que celui d'une autre série maudite de l'éditeur : Sidooh. Pour l'occasion, on constate malheureusement une nette baisse de la qualité d'impression sur ce tome en particulier, et on remarque qu'Arnaud Takahashi est remplacé à la traduction par GB One, pour un résultat moins convaincant.

La joie des retrouvailles est de courte durée, car la série est de nouveau mise de côté après la sortie du tome 9. La bonne surprise revient quand Panini, en été 2012, confirme sa volonté d'aller au bout de la série en annonçant l'arrivée de la suite sous la forme de volumes triples ! Un procédé que l'éditeur avait utilisé juste avant pour aller au bout d'une autre série en difficulté, Daydream. Le premier pavé paraît en octobre 2012 et contient les tomes 10, 11 et 12 de l'édition simple. Quant au dernier volume-triple, il sort en août 2013 et comporte fort logiquement les volumes 13, 14 et 15. Ces deux gros volumes affichent encore à la traduction un nouveau nom : Mariko Iki, qui offre ici un travail convaincant.

Mais certains nouveaux lecteurs intéressés par la série ont pu l'avoir mauvaise, car pendant que paraissaient les tomes triples, les premiers volumes de la série ont largement eu le temps de devenir introuvables en magasin, l'éditeur ne les ayant jamais réimprimés. La série fut donc cantonnée aux lecteurs de la première heure, ou à ceux qui sont parvenus à la trouver d'occasion. Aujourd'hui, si vous tombez sur une intégrale de Shigurui pas trop chère, n'hésitez donc pas à la prendre. Vous aurez entre les mains une rareté, en plus de découvrir une série de haut niveau.

Notons enfin que Shigurui est également sorti en Espagne chez l'éditeur Ivrea.

 
 
 
 

Les principaux personnages


Gennosuke Fujiki



Le meilleur élève du dojo de l'école Kogan a été recueilli par Kogan Iwamoto quand il était petit. Stoïque et digne, il voue une fidélité sans faille à son maître qui a tant fait pour lui, et se présente comme la véritable étoilé montante du dojo, dont il semble destiné à prendre la succession en épousant la belle Mie. Jusqu'à ce qu'arrive au dojo Seigen Irako...


Seigen Irako



Combattant de haut niveau, Seigen Irako arrive un jour pour intégrer le dojo de l'école Kogan, où il continuera de parfaire ses talents au point de rivaliser avec Gennosuke Fujiki. Entretenant avec ce dernier une relation basée autant sur l'entraide propre aux samouraï d'un même dojo que sur une rivalité de plus en plus forte, il sera cruellement rattrapé par son ambition...


Kogan Iwamoto



Le fondateur et grand chef du dojo Kogan n'est plus que l'ombre de lui-même. S'il est toujours un guerrier très puissant, qui inspire respect et crainte grâce notamment à une redoutable technique secrète qu'il a mise au point, son âge de plus en plus avancé l'a peu à peu confiné dans une folie de plus en plus visible, qui lui vaut souvent des accès de colère et de cruauté. Il a pour signe particulier une déformation physique, l'une de ses mains ayant six doigts.


Mie Iwamoto



La fille de Kogan Iwamoto, très belle et douce, n'est pourtant vue par son père que comme un outil qui lui permettra d'assurer la succession au dojo. Promise à Gennosuke ou Seigen et manquant cruellement de l'amour de son père au point de subir parfois ses pires affres, la jeune femme cherche désespérément à fuir ce père fou. Jouet d'un destin dramatique, elle connaîtra la pire des chutes psychologiques, mais pourrait pleinement se révéler lorsqu'il s'agira d'assouvir une cruelle vengeance.


Iku



La concubine de Kogan Iwamoto est une belle femme aux traits fins, qui est pourtant victime depuis sa jeunesse de chansons et de rumeurs la présentant comme une femme maudite, qui n'apporte que le malheur autour d'elle. Très dépendante de Kogan qu'elle n'aime pourtant pas, elle entretient avec Seigen une relation qui sera le point de départ d'une terrible spirale infernale.


Gonzaemon Ushimata



Ce redoutable combattant de l'école Kogan est le bras droit de Kogan Iwamoto, ainsi que le senior de Gennosuke Fujiki, dont il est aussi le plus proche compagnon. Ce colosse surpuissant possède une force qu'il laissera éclater à plusieurs reprises comme autant de témoins de sa barbarie, mais il voue également à son maître une telle loyauté qu'il n'hésite pas à se laisser mutiler par ce dernier sans broncher.


Tadanaga Tokugawa



L'instigateur du tournoi à mort illégal du château de Sunpu est le troisième frère du shôgun Iemitsu. Il est réputé pour les nombreuses atrocités qu'il a commises avant d'être condamné à se donner la mort par son propre frère. Les rumeurs courant sur son sadisme hors du commun et son sens aigu de la cruauté sont nombreuses, il aurait entre autres massacré des milliers de singes dans une montagne sacrée, et éventré une femme enceinte. Parmi ses frasques, on compte donc également le fameux tournoi.
 
 

SHIGURUI © 2003-2010 NORIO NANJO, TAKAYUKI YAMAGUCHI (AKITASHOTEN JAPAN)

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News