Mär - Actualité manga
Dossier manga - Mär

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 09 January 2014


Alpha, Beta... Omega !

 
 
Nobuyuki Anzai n’a pas pu abandonner son bébé au bout de 15 volumes. Presque sans temps de pause est apparu Mär Omega, suite directe de l’histoire principale de la saga. Mais cette fois, Anzai se contente de superviser le projet et penser à l’histoire. Il délègue ainsi le dessin à Kôichirô Hoshino, un de ses anciens assistants. Au final, la série ne dénombre que quatre tomes et pour un titre faisant suite à une histoire de 15 volumes, on pouvait penser à une œuvre écourtée malgré les volontés des auteurs.
Mär Omega démarre six ans après la série originale. La paix est revenue sur Mär Heaven, et Ginta et Babbo sont considérés comme des sauveurs. Mais depuis peu, d’étranges reliques sont apparues ici et là. Les malefacts sont des ärms qui ne nécessitent aucun potentiel magique et permettent à n’importe quel individu de s’improviser manieur. Devenus populaires, ces bijoux cachent néanmoins un grand mystère. Conçus par Unwetter, un ancien mage vaincu par Babbo des siècles auparavant, ils permettent à ce sinistre individu de contrôler tout manieur de malefacts en puisant leur énergie vitale. Pour le jeune Kaï, fervent admirateur de Ginta, l’aventure commence lorsqu’il se fait attaquer par les partisans de l’Echiquier, servant fidèlement Unwetter, et se retrouve nez à nez avec Babbo, endormi dans un lac. La bataille commence et l’un des partisans de l’échiquier kidnappe la totalité de la population du village de Kaï en guise d’otage. Car Unwetter souhaite mettre la main sur son vieil ennemi, quitte à utiliser les ruses les plus fourbes. Dans l’espoir de retrouver sa mémoire véritable et vaincre ce nouvel adversaire, Babbo part en voyage avec Kaï avec quelques nouvelles figures rencontrées en chemin. Dans leur périple contre Unwetter, la troupe sera épaulée par certains anciens de Mär, dont Alviss et Dorothy…
 


Contrairement à Mär qui s’appuyait sur un grand tournoi, Mär Omega privilégie l’aventure et renouvelle un peu la saga. L’équipe de héros est nouvelle puisque hormis Babbo, le trio est constitué de nouveaux arrivants dans la saga. Les guerriers de Mär sont aussi présents mais font généralement office de soutien, sans voler la vedette aux nouveaux combattants. L’aventure de Mär Omega se résume par la quête aux pierres magiques pouvant rendre la mémoire à Babbo tout en lui redonnant ses pouvoirs originels, ceux qu’il avait bien avant d'être contrôlé par le Fantôme ou Ginta. Concernant celles-ci, Kôichirô Hoshino et Nobuyuki Anzai ne se tracassent pas forcément les méninges puisqu'ils insistent sur les Gardiens dont le design n’est plus aussi inspiré que dans Mär, prouvant que Hoshino détient un certain rôle de décision dans la série.

Mär Omega se veut une aventure en quatre tomes où notre trio est amené à secourir des populations, sauver un ami… dans l’espoir de retrouver les pierres magiques qui redonneront la mémoire à Babbo, tout en se débarrassant des partisans de l’Echiquier qui se mettront sur leur chemin. La recette est classique, idéale pour la série qui souhaite cette fois suivre un chemin digne des jeux d’aventure ou des RPG. Les Guardian Ärms fusent et prouvent l’intention des auteurs de mettre en avant ces invocations, à l’instar des RPG. L’histoire étant très courte, elle ne s’intéresse qu’aux quelques mystères concernant Babbo et Kaï. L’ärm doué de parole ayant gardé quelques secrets dans sa poche, voici un excellent moyen pour les auteurs de boucler la boucle. Néanmoins, la courte durée de la série force les mangakas à ne pas perdre de temps et ne peuvent insister comme il se doit sur certaines clefs de la série.
Cette suite se démarque aussi de Mär dans le ton global. L’œuvre principale ne brille pas spécialement par sa noirceur, mais Mär Omega s’avère plus bon enfant. Le ton se veut plus optimiste, les personnages plus candides, si bien que la légèreté sera souvent au rendez-vous. Dans Mär, l’Echiquier se montrait souvent sans scrupules, une cruauté dont ne font pas systématiquement preuve les partisans de l’Echiquier dans cette suite.

Quatre tomes, c’est très court. Mär Omega peut laisser un goût amer en bouche, comme si les auteurs n’avaient pas eu le temps de développer la série comme ils le souhaitent, et cela se ressent par la venue précipitée d’un combat final, poussant les mangakas à imaginer une pirouette scénaristique peut crédible pour apporter à Babbo ses dernières pierres magiques. Le titre est un complément à Mär, apportant des précisions au passé de Babbo et permettant de retrouver certains anciens combattants de Mär qui ont bien muri. En ce sens, les fans de l’épopée imaginée par Anzai prendront plaisir à suivre cette aventure.
 
 
    
    
     

Anime Awaken Romance

 
 
Comme tout shônen à succès qui se respecte, Mär bénéficie d’une adaptation animée. Celle-ci, particulièrement conséquente, couvre l’ensemble du manga en se payant le luxe d’incorporer des éléments inédits, là où certains anime obtiennent le statut de produit promotionnel et se contentent d’adapter les premiers pas d’une histoire sur un faible nombre d’épisodes.

Mär est un anime long de 102 épisodes, réalisé par le studio SynergySP et diffusé au Japon sur TV Tokyo d’Avril 2005 à Mars 2007. Il se situe dans la lignée des adaptations fleuves d’un titre, à l’image de Naruto ou One Piece. Retrouver les héros de l’œuvre qui se voient animés est un plaisir certain, ce procédé rend même parfois justice à la succession d’affrontements. Ceux-ci sont plus clairs et ainsi plus digestes, l’adaptation animée pourrait ainsi constituer un excellent moyen de reprendre le titre pour ceux qui se sont montrés las de la succession de combats dans la version papier. A cela, ajoutons les quelques histoires inédites à l’intrigue, les fameux filers présents dans grand nombre de longues adaptations, qui permettent de prendre une pause dans le tournoi et voir les personnages dans des situations diverses. Par exemple un court arc mènera Ginta et Dorothy dans le monde des humains.
 
 
 
Toutefois, l’anime Mär a ses faiblesses, notamment une animation assez pauvre pour l’époque, chose peu étonnante étant donné que les studios SynergySP ont été fondés par des sous-traitants de Toei Animation qui ne brille pas par la qualité technique de ses produits. SynergySP a pris un grand risque dans cette adaptation à savoir la matérialisation des Gardiens en 3D plutôt que de leur donner un rendu 2D, à l’instar des personnages. Ce choix créé un contraste à l’écran et permet de dissocier le manieur d’ärm de son Gardien, mais la modélisation et correcte et donne une particularité aux affrontements. Un autre défaut caractérisant la série animée Mär est sa bande originale, relativement quelconque, qui ne rend pas justice à l’âme féérique de l’univers crée par Nobuyuki Anzai. Néanmoins, les différents génériques composés sont de bonne facture, et écouter une chanson du groupe Garnet Crow lors de l’ouverture d’un épisode est toujours appréciable.

En France, l’anime nous est proposé par Kana Home Vidéo par le biais de Digipack de bonne facture, intégrant un doublage français honnête et une version originale sous-titrée français. Les rabats des digipack sont à l’effigie de l’ärm Pierrot, une excellente idée de l’éditeur. Ces coffrets ont su satisfaire la soif des fans de Mär puisque leur sortie correspond avec la fin de la parution de la première série. Mais, car il y a un mais, la série animée ne semble pas avoir trouvé son public et sa parution s’est arrêtée au quatrième coffret, représentant la moitié de la série à l’épisode 52. La sortie d’un intégrale de cette première partie de la série n’a rien changé aux ventes, et il est fort probable que seul l’import pourra satisfaire ceux qui veulent posséder la fin de l’anime.
 
 

MÄR © 2003 by Nobuyuki ANZAI / Shogakukan Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News