Like a little star - Actualité manga
Dossier manga - Like a little star
Sommaire

Publié le Vendredi, 19 March 2021


Présentation


Synopsis


Mirai Tsukishima vit dans la solitude, de manière volontaire. Nouer des attaches lui semble futile car cela n'apporte que la douleur, selon elle. Cette pensée lui vient de son expérience d'adolescente délaissée par sa mère depuis la séparation de cette dernière avec son père.

En première année de lycée, Mirai se plaît donc à vivre seule, dans son coin. Et c'est presque pour cette raison que Rin Mashiba l'a dans son viseur : Il a besoin d'une cinquième personne pour que lui et ses trois compères, véritables vedettes du lycée, puissent maintenir le club d'astronomie qu'ils ont ouvert. Mirai est la cible idéale, et ne pourra pas vraiment refuser l'offre puisque intégrer un club est obligatoire dans cet établissement scolaire. Solitaire jusque-là, la demoiselle va devoir composer avec un quotidien désormais entouré. Et peu à peu, tandis qu'elle découvre le charme des étoiles, elle va se rendre compte que l'amitié n'est pas si désagréable que ça...

Autour de la parution


Deuxième série de Kaori Hoshiya, Like a little star débute en juillet 2017,sous l'intitulé japonais Uchû no Hate no Mannaka no. La parution démarre dans l'édition d'août du magazine Bessatsu Margaret (ou Betsuma) de l'éditeur Shûeisha. Elle s'étale sur quelques mois puisque le huitième et dernier épisode paraît en février 2018, dans l'édition datée de mars de la revue. Les chapitres sont compilés en deux volumes tankôbon qui paraissent respectivement le 24 novembre 2017 et le 23 mars 2018 au Japon.

En France, les éditions Akata annoncent le titre le 8 janvier 2021, pour une parution simultanée des deux tomes le 25 février de la même année, soit le mois suivant. Il s'agit de la troisième œuvre de Kaori Hoshiya à nous être proposée après la série Don't worry, be happy et le one-shot Un petit coin de bonheur.



Personnages


Mirai Tsukishima

Mirai est une adolescente qui n'a pas eu droit à une vie particulièrement entourée. Suite au divorce de ses parents, sa mère l'a totalement délaissée pour profiter de son nouveau compagnon. Marquée par cet abandon, Mirai rejeta totalement les relations sociales, pensant que la solitude lui amènerait la paix de ne pas souffrir.

Ainsi, lorsqu'elle entre au lycée, elle ne cherche pas à sympathiser avec ses camarades et se plait dans son petit coin. Son destin solitaire change lorsque Rin Mashiba lui propose d'intégrer le club d'astronomie, une offre qu'elle ne pourra pas refuser éternellement. Et si la découverte des étoiles pouvait permettre à Mirai d'ouvrir son cœur et d'accepter de se lier à autrui ?

Rin Mashiba


Avec ses camarades Nagisa, Aki et Ginji, Rin fait partie d'un quatuor de stars au sein du lycée, populaires de par leur côté "beaux garçons". Passionné d'astronomie, c'est lui qui lança le club en rameutant de force ses trois amis. Seul problème : Il faut être cinq pour maintenir le groupe officiellement, aussi Rin se mettra en quête d'un cinquième membre. Mais il ne s’accommodera pas des potentielles recrues, présentes surtout pour fricoter avec les quatre garçons. C'est alors que Rin s'intéressera à Mirai pour son caractère solitaire et son esprit détaché.

Le jeune homme cherchera à transmettre sa passion à sa nouvelle camarade. Indirectement, il sera celui qui lui permettra de s'ouvrir davantage. Sans l'assumer totalement, il sera même à l'origine d'initiatives visant à amener Mirai vers le bonheur.

Nagisa Shiramine

Fidèle ami de Rin, Nagisa fait aussi partie du quatuor des beaux garçons du lycée aux côté d'Aki et de Ginji. Mais si Rin rejette toutes leurs prétendantes, Nagisa a une politique un peu différente et aime donner de l'affection à chacune qui lui demande, sans pour autant s'amouracher d'elles et vouloir entretenir une relation profonde.

Et si Mirai pouvait faire changer son caractère ? De fil en aiguille, il deviendra un confident pour la demoiselle, et ira même jusqu'à pense qu'il pourrait tomber amoureux d'une telle fille. L'ami de Rin ne serait-il pas sur le point de devenir son rival amoureux ?

Autour de la mangaka


Kaori Hoshiya fait ses grands débuts après avoir remporté un prix dans le magazine Bessatsu Margaret (une revue qu'elle ne quittera jamais vraiment), avec son histoire courte Bijin no Kanata, en 2013.

C'est au premier trimestre de l'année 2014 que Kaori Hoshiya fait ses débuts de mangaka professionnelle, avec l'histoire courte Lucky Strike, dans le Bessatsu Margaret de l'éditeur Shûeisha. De cet instant et jusqu'au printemps 2015, elle publiera d'autres récits dans la revue : Goodbye Daisy en juin 2014, Clear Color en octobre 2014, MILK en décembre 2015, puis Karekore Kirakiramachi / Un petit coin de bonheur en avril 2015. Toutes ces histoires finissent par être compilées en un seul recueil le 25 septembre 2015, l'ouvrage prenant le titre du dernier one-shot en date, Karekore Kirakiramachi. Il sera publié chez nous sous le titre Un petit coin de bonheur, aux éditions Akata, le 11 octobre 2018. Au Japon, la parution coïncide avec le lancement de la première œuvre longue de l'artiste.


Don't worry, be happy démarre ainsi en septembre 2015 dans le Bessatsu Margaret Sister avant de migrer dans le Bessatsu Margaret en février 2016. Le titre tire sa révérence en mars 2017 avec la parution de son quatrième et dernier tome.



Toujours dans le Bessatsu Margaret, la mangaka reprend du service en juillet 2017 avec Uchû no Hate no Mannaka no, la série qui nous intéresse dans ce dossier. La série totalisera 8 chapitres divisés en deux volumes. Elle paraîtra chez nous en février 2021, avec sortie simultanée des deux volets, sous le titre Like a little star.

La dernière série en date de Kaori Hoshiya est une nouvelle fois publiée dans le Bessatsu Margaret, et démarre en août 2018. Portant le titre de Tama no Gohôbi, elle nous présente le quotidien de Kanoko, une fille qui a toujours fréquenté des écoles pour filles, et qui rêve de contact avec un garçon. Son souhait s'exauce quand elle intègre un lycée mixte. Comptant 16 chapitres, le manga s'arrête en novembre 2019. Son quatrième et dernier tome paraît au Japon le 24 janvier 2020. A l'heure où ce dossier est écrit, il s'agit de la seule œuvre de l'autrice à ne pas avoir été publiée chez nous.


Si peu d'informations autour de la mangaka sont connues, elle n'hésite pas à se livrer dans ses œuvres, à travers de petites notes. On y apprend notamment qu'elle travaillait dans un petit appartement à ses débuts, mais qu'elle pu déménager dans un logement plus grand afin de fournir un bureau à ses assistantes.
  
  

UCHU NO HATE NO MANNAKA NO © 2017 by Kaori Hoshiya / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News