Podiums Manga-news 2014 - Partie 2 : suite et fin- Actus manga
actualité manga - news illustration

Manga Podiums Manga-news 2014 - Partie 2 : suite et fin


Vendredi, 02 January 2015 à 19h00

Voici la deuxième et dernière partie de nos habituels podiums de l'année, dont vous pouvez retrouver la 1ère partie à cette adresse.

Cette semaine, ce sont mokochan, titali, NiDNiM, Kiraa7, GlassHeart, Erkael, Shaedhen et Kimi qui vous parlent de leurs préférences !


mokochan




Ogrest :
Après City Hall et Radiant, les éditions Ankama continuent de promouvoir le manga français d'une bien belle manière, avec Ogrest. Loin d'être une grande connaisseuse de Dofus/Wakfu il y a encore quelques mois, j'ai pu découvrir cet univers avec un œil néophyte. Et bon sang, j'y ai accroché ! Rien qu'avec son héros, Ogrest, j'ai craqué. Ce dernier n'a rien à envier aux autres mascottes des grandes séries japonaises, telles que Chopper, Happy ou autres Mokona. Une bouille à croquer de mascotte, mais l'étoffe d'un héros. Mais comme un héros mignon ne fait pas tout, Mig, l'auteur, nous a géré tout le reste. Que les manants qui disent que les français ne savent pas dessiner de manga, aillent lire Ogrest de suite ! Autant dans le découpage, que dans la retranscription des émotions, au dynamisme des scènes plus mouvementées, c'est graphiquement irréprochable. Et on ressent un grand talent dans le tramage de certaines pages. Et grâce à ça, l'émotion et la gravité de l'histoire n'en sont que plus prenantes. Alors oui, pour l'instant seul le premier tome est sorti sur les 5 prévus. Mais je mets ma main à couper que cette belle promesse que nous fait le premier tome, sera réalisée dans les suivants. Rejoins le fan club d'Ogrest avec moi !

Pokémon - la grande aventure :
« P*ta*n, quel pied ! ». Voilà, ce qui me vient en premier quand je parle de Pokémon – la grande aventure. Adepte des pokémons depuis le début, j'ai été plus que réjouie à l'annonce de cette édition. Et j'ai eu raison. Plus mature que le dessin animé, l'histoire peut être appréciée par les fans plus âgés comme moi. Enfin, l'aspect technique des combats est réellement exploité, et va plus loin que « Carapuce, attaque pistolet à eau ! », «Ageu, je fais plouf !». Les affrontements sont un réel plaisir à lire, comme la trame scénaristique qui, en reprenant au début Bleu et Rouge les jeux, s'éloigne et offre une histoire originale. Et le dessin colle très bien à l'univers de la franchise. C'est donc un bonheur pour n'importe quel Pokéfan. Surtout au vu de l'édition de Kurokawa, qui a fait un excellent boulot. Au final, Pokémon - la Grande Aventure, est un des titres que j'ai pris le plus de plaisir à lire de l'année. Ami dresseur, je te conseille de craquer si ce n'est pas déjà fait.

Alice in Borderland :
Comme partout, le monde du manga a ses modes. Celle du « jeu de mort » dure depuis maintenant un moment et remporte pas mal de succès. Mais un titre en particulier ne rencontre pas l'engouement qu'il devrait, au vu de sa qualité. Ce titre, c'est Alice In Borderland. Je pense pourtant, sincèrement, que c'est un des meilleurs du genre sur le marché.
Les persos sont très bien travaillés, l'auteur s'y intéresse en profondeur et nous livre de véritables réflexions qu'on prend grand plaisir à suivre. Cela n'empêche pas l'action d'être trépidante, avec des épreuves qui évoluent et nous surprennent sans cesse. Le tout, servi par le dessin de Haro Asô d'excellente facture. Rien que les couvertures, avec ses explosions de couleurs, sont hyper attractives. Quand on renferme un tome, on a qu'une envie : pouvoir lire le suivant de suite.

Attentes :
Depuis un moment déjà, je ne suis plus trop les publications japonaises. Il sera donc difficile pour moi de parler de titres inédits, que j'attends réellement. Mes souhaits de publications sont donc surtout basés sur des auteurs que je connais et dont j'ai adoré les titres parus en France. Ainsi j'espère voir d'autres oeuvres de Satoshi Mizukami, d'Akiko Higashimura ou de Kozue Amano. En parlant de cette dernière, je prie pour une réédition d'Aria. J'ai aussi allumé une bougie à l'église pour voir la fin de Nana et des séries en cours des CLAMP. 2014 est une année où j'ai commencé à acquérir pas mal de « classique » (La rose de Versailles, 20th Century Boys, Card Captor Sakura) et 2015 va sans doute continuer dans cette voie, même si cette année passée n'a pas été avare en bonnes publications. Mais j'ai confiance en plusieurs éditeurs, comme Ki oon ou Akata, pour m'apporter encore des nouveautés que je n'attendais pas, mais qui raviront l'insatiable lectrice que je suis.


titali




Le Chef de Nobunaga :
S’il y a bien une nouveauté qui m’a marquée et m’a consolée sur le devenir du manga, c’est Le Chef de Nobunaga. Il n’y a pas à dire, pour moi, Komikku aura sauvé la face de mon année 2014. Cette série est à la fois simple et un véritable ovni sur le marché du manga. Cela faisait depuis bien longtemps que je n’étais plus tombée sur une œuvre aussi remarquable et régulière dans ses qualités, osant aller dans l’audace, tout en restant formalisée dans les codes du genre. Une véritable claque pour ma part tout au long de cette année 2014. S’il y a bien une pépite qui mérite de se faire connaitre c’est bien elle. Histoire du Japon, Nobunaga, mystère, guerre, cuisine, amour... Et ce, en toute grande maitrise et honneur !

Pandora Hearts :
Comme j’étais en panne de nouvelles séries pouvant me plaire, il a bien fallu que je me tourne un jour vers une œuvre qui me faisait de l’œil déjà depuis un certain temps. Le sort a voulu que je jette mon dévolu sur Pandora Hearts. Je m’y suis intéressée bien au-delà de toute considération due à son succès. Bien au contraire, l’intérêt est venu surtout pour l’univers de la série. Et je ne m’y suis guère trompée, le titre s’est avéré des plus sombres, mystérieux et controversés. Une véritable frénésie m’a gagnée autant que ses personnages pour Pandora Hearts. Cela faisait bien longtemps qu’un shônen ne m’avait plus autant marquée. Il est vrai que la série était disponible depuis déjà un certain temps mais, à l’époque, je croulais sous les sorties et les mangas en cours (ce qui n’est plus le cas... Quand l’ironie frappe à votre porte...). Mais c’est sans doute l’approche de la fin de cette œuvre qui m’a convaincue de commencer la série. Autant dire que je n’ai aucun regret !

In these words :
S’il y a bien une surprise de fin d’année, c’est In these words. A un certain moment donné, je m’étais intéressée au yaoi car ce genre avait dans ses tiroirs quelques sorties intéressantes. Mais, par la suite, il y a eu un tel encombrement de sorties que je ne m’y retrouvais plus. Ce qui, logiquement, m’a fait lâchée l’affaire. Depuis, je ne m’y intéresse que peu. Mais il arrive de temps à autre que quelques échos me parviennent pour que je me force à m’intéresser à un titre. Ce fut le cas pour In these words. Mon Dieu !!! Je n’avais plus eu pareille lecture depuis le quasi-parfait ‘Le jeu du chat et de la souris’... Une véritable bombe qui m’a laissé béate de surprise et de magnificence. Une œuvre mêlant habilement beauté et perversité la plus profonde qui soit. Quand Le jeu du chat et de la souris rencontre le silence des agneaux...

Attentes :
On ne peut pas dire que l’année 2014 a été dans mon sens, à la différence de bien d’autres personnes, peu de nouveautés m’ont intéressée cette année, ce qui m’a laissée quelque peu malheureuse. Alors que certains retrouvaient des auteurs ou des œuvres ayant peu de chance d’être édités, de mon côté, rien n’a été concrétisé. Mais bon, rien ne sert de faire son chien battu non plus. J’ai eu quelques bonnes surprises.
Néanmoins, dans la continuité de l’année 2014, je n’attends que peu de l’année 2015. Je me contenterai d’être patiente et à être observatrice sur les éléments qui interviendront pendant la nouvelle année. Tout ce que j’espère c’est de voir enfin la parution du dernier volume de The top secret (ce qui me rassurait quelque peu sur la malédiction des séries de Reiko Shimizu qui ne se terminent jamais chez nous...), la poursuite de Yukito et Psychic detective Yakumo (vu que panini semble reprendre ses mauvaises habitudes, on peut donc être sûr de faire une croix sur Kimi no knife, Princesse Kaguya et j’en passe), la poursuite de l’Epouse du dieu de l’eau et de Mes chères filles, une poursuite (encore...) encore régulière d’Amatsuki, une belle fin pour Pandora Hearts ou encore la poursuite (on n’est plus à ça près...) de Yamato Nadeshiko. Donc pour moi l’année 2015 sera surtout l’espoir de la continuité et de la pérennité de mes séries en cours. Mais soyons fou, mon grand espoir serait la venue de Norihiro Yagi dans nos contrées pour fêter dignement la fin de la série emblématique qu’est Claymore. <3


NiDNiM




Barakamon :
Mon shônen de l'année. Une série à la fois sérieuse et humoristique, légère et philosophique, oubliable et exceptionnelle. Ceux qui attendent de leurs lectures de l'aventure, des rebondissements, des révélations peuvent passer leur chemin au risque de ne pas comprendre la subtilité de Barakamon. A la manière d'Une sacrée mamie, l'auteur nous plonge dans un Japon, non pas des temps passés cette fois, mais d'une autre culture. Loin de la ville et de son agitation, la campagne nipponne la plus reculée s'offre à vous, sans détours. La découverte de ce mode de vie rural et décalé par un artiste de la ville va chambouler nos habitudes, modifier notre perception du temps. Être constamment pressé, à quoi bon ? Mieux vaut passer l'après midi à construire des toupies avec deux bouts de bois ! Les fêtes rituelles du village ne sont qu'un prétexte pour rassembler toutes les générations, et chaque changement dans ce huits-clos est immédiatement remarqué. Chacun pourra se faire sa propre idée sur les avantages et les inconvénients d'un lieu aussi dépourvue de technologie et même d'avancées techniques qu'on pense être la base de toute survie. Et si tout cela n'était finalement pas si indispensable ? Barakamon, une fenêtre sur un autre monde qui en dit long et vous confrontera obligatoirement à certaines réalités. Et tant pis si je l'ai déjà mis l'année dernière ! C'est une des rares lectures shônen à m'avoir foutu une bonne claque (ou alors, les collègues auront pris les autres dans leurs propres podiums).

Twittering birds never fly :
Le dernier tome date de janvier 2014, il paraît loin le temps de l'excitation de la lecture... Et pourtant je sais que pour la prochaine sortie ce sera identique. Ce yaoi, avec In these words déjà sélectionné dans les podiums, est un de mes coups de coeur de l'année. Kou Yoneda n'a pas son pareil pour créer des personnages torturés, complexes et profondément travaillés. Ils n'en restent pourtant pas moins crédibles et justes, avec un ton idéal et une recherche sur tous leurs traits de caractère. Peu m'importent les débordements, les passés difficiles, les tristes destinées... Tant que tout est justifié, exploité pour le mieux. Cette mangaka parvient à trouver toujours parfaitement ce qu'il faut pour donner à ses mangas du relief et de la profondeur. On a encore envie de plonger dans les noirceurs de ces héros qui emportent notre coeur alors qu'ils se croisent sans se comprendre. En tout cas, ma fidélité ira toujours à cette auteur qui me ravit à chaque fois. Je n'en peux plus d'attendre, je ressens une frustration extrême, mais pour moi ce manga mérite malgré tout sa place comme ma plus belle lecture yaoi de l'année !

Parapal :
Pour le shojo de mon podium 2014, c'est un petit extra-terrestre que je choisis. Même si plusieurs lectures m'ont séduite dans le shojo, je retiens malgré tout cette série sortie de nulle part, complètement étrangère et surprenante. Je ne dis pas qu'elle est exempte de fautes de scénarios, de difficultés de compréhensions, voire même de lourdeurs. Pourtant, je trouve le thème superbement abordé, et il y a dans cette petite perle de chez Delcourt une originalité que j'aime à souligner. Le shojo devient un genre difficile pour moi, que j'ai de plus en plus de mal à appréhender. Pourtant, Parapal a su me convaincre et m'accrocher. J'ai apprécié suivre l'histoire de ces adolescents qui n'hésitent pas à parler de sexe, à vivre leur âge au contraire de tous ces jeunes qui, dans les mangas classiques, osent à peine se tenir la main. J'ai aimé le travail sur les sentiments, sur les émotions humaines parasitées par des êtres peu compréhensibles, venus d'ailleurs où la logique est toute autre. J'ai aimé ce ton décalé, presque froid, de la narration qui se tient, convainc, séduit même pour les plus courageux.

Attentes :
Mes attentes seront simples. J'espère simplement pouvoir refaire un podium l'an prochain, et notamment en remplissant la case "shojo" qui me pose souvent bien des problèmes. J'espère trouver des lectures vivifiantes, des petites perles inattendues. Je n'ai qu'une envie, errer dans ma librairie et me laisser séduire, par les couvertures ou les résumés, par les chroniques de mes collègues. Je n'ai rien regardé des sorties de 2015, préférant naviguer au hasard et m'arrêter de temps en temps à bon port. Achetant de moins en moins, je deviens plus difficile et j'attends simplement de craquer, comme autrefois, sur des séries qui auront su accrocher mon attention. Comme l'an dernier, c'est de l'originalité que j'attends, des prises de risques, de la nouveauté.


Kiraa7




Animal Kingdom :
Voici typiquement le genre de titre qui, à la vue des couvertures, doit en repousser plus d'un... et que c'est dommage ! Tout comme pour son précédent titre Zatch Bell, Makoto Raiku nous livre ici un shonen qui malgré son aspect enfantin cache une histoire pleine de valeurs. D'ailleurs, sachez que le titre se révèle assez sanglant par moment et certaines situations auront de quoi vous donner la larme à l'œil ! Encore un manga qui, je pense, aura du mal à trouver un large public et c'est vraiment dommage quand on voit à quel point celui-ci se révèle être passionnant dès les premières pages, c'est d'ailleurs pour cela qu'il se retrouve dans mon top. Animal Kingdom se révèle donc être sans aucun doute une de mes meilleures lectures de l'année, et je suis bien impatient de lire la suite !

Terra Formars :
Il m'a fallu attendre la sortie de quelques tomes avant de me lancer dans cette aventure et la seule chose que je me demande maintenant est pourquoi j'ai attendu autant de temps. Parfaitement ancré dans la catégorie qu'on aime appeler "young seinen", Terra Formars mélange habilement les codes du shonen et du seinen, à savoir une intrigue assez mature et des affrontements dignes d'un manga d'aventure. Les retournements de situations sont nombreux, les personnages charismatiques tout comme les pouvoirs plutôt bien trouvés et les ennemis ont de quoi faire trembler. D'ailleurs je compare souvent ce manga à l'Attaque des Titans dont on trouve pas mal de points communs selon mon point de vue. Un très bon titre dans la lignée de Gantz qui ne peut que passionner !

Tokyo Yamimushi :
Depuis cette année j'aime tout autant m'intéresser à des mangas sombres qui ancrent leur histoire dans les vices de la société, tout ça... Tokyo Yamimushi fut donc une belle surprise dans le genre en nous montrant d'une façon assez étrange mais plaisante l'univers des yakuzas. Notre héros se retrouve prisonnier dans un univers qui n'est pas réellement le sien et sortir de celui-ci est loin d'être une mince affaire ! L'auteur nous montre à travers Tokyo Yamimushi un Japon bien loin de celui qu'on s'imagine, nous présentant sa face sombre et cruelle. Un manga à ne pas mettre entre toutes les mains c'est sûr, mais qui passionnera ses lecteurs. Espérons que sa suite arrive aussi un jour en France !

Attentes 2015 :
Actuellement au Japon et ce jusqu'à septembre, honnêtement j'espère que peu de titres m'inspireront en 2015 pour ne pas avoir de grand retard à mon retour ^^
Ce qui est sûr pour la suite, c'est que je vais avant tout terminer toutes mes séries en cours avant d'en entamer de nouvelles, surtout quand je vois comment il devient difficile de trouver certains tomes de mangas devenant rares. Après, certaines des prochaines parutions me font déjà de l'œil comme Jabberwocky ou Zone 51, et bien sûr j'ai hâte de lire Vs Earth et Kokkoku : entre horreur et monstre en tout genre, je serai certainement conquis !
Comme la plupart de mes compères j'attends également de miraculeuses rééditions comme Aria et surtout Parasite dont il est impossible de trouver ce fichu tome 3....
Enfin, en me baladant dans les libraires japonaises, je me rends compte qu'il y a ÉNORMÉMENT de mangas dans les genres d'Hakaiju, Alice in Borderland ou encore les mangas d'horreur des éditeurs Imho et Le Lézard Noir; je ne peux pas citer de titres mais j'espère vivement que les éditeurs se pencheront sur toutes ces séries qui attirent mon attention au pays du soleil levant ! Ah et aussi j'espère commencer Magi, depuis le temps.


GlassHeart




Mobile Suit Gundam : The Origin :
Après une très longue attente, Pika a repris la parution de ce manga trop injustement méconnu, adaptation de la mythique série animée Mobile Suit Gundam. Une reprise qui fait suite aux étonnantes révélations sur le passé des personnages et qui oppose une nouvelle fois l'équipage du vaisseau White Base à de nombreux périls. Dans cette guerre spatiale impitoyable, les êtres se rencontrent et se séparent. Certains périssent, d'autres pleurent les morts, mais la guerre continue. Une rencontre décisive va changer le destin du jeune héros Amuro Ray alors que l'histoire entre dans un dernier arc stupéfiant qui donne toute son aura mythologique à cette grande tragédie de la guerre.

Détective Conan :
Alors qu'il fête son vingtième anniversaire, le célèbre manga de Gosho Aoyama n'a rien perdu de sa superbe. Les intrigues policières sont toujours aussi captivantes, les personnages sont attachants et on a assisté à l'entrée en scène du mystérieux détective privé Touru Amuro, tandis que l'homme en noir Bourbon, l'adversaire phare de l'arc en cours, se rapproche discrètement de son objectif. Les événements s'accélèrent et la grande question est sur toutes les lèvres: qui est Bourbon ? S'agit-il de l'étrange voisin Subaru Okiya ? De cet individu inquiétant ressemblant au défunt Shuichi Akai et qui hante les personnes ayant connu ce dernier ? De la jeune détective Masumi Sera qui s'immisce dans la vie de Conan et de ses amis avec sa fougue habituelle, tout en leur dissimulant d'inavouables secrets ? Ou encore Touru Amuro lui-même dont l'arrivée tardive coïncide étrangement avec le passage à l'acte de Bourbon ? A moins qu'il ne soit secrètement un nouvel allié potentiel tentant de court-circuiter ce dernier dans sa traque de la traîtresse Sherry (Ai Haibara) ? Autant de mystères que notre jeune détective Conan Edogawa doit encore démêler avant la grande confrontation qui devient imminente ! Qui sont ses alliés et qui sont ses ennemis ? Le suspense est à son comble et la moindre erreur pourrait lui être fatale face à l'homme en noir.

Psychic Detective Yakumo :
Une autre série policière, davantage orientée sur le fantastique celle-là. Ce titre continue de passionner les lecteurs par son aura mystérieuse et par la complexité de ses histoires où des phénomènes surnaturels supposés et d'autres événements étranges apparemment sans rapport constituent ensemble une vaste intrigue dont notre héros charismatique va devoir démêler les fils afin de faire éclater les vérités les plus tragiques. Cette année a été marquée par la confrontation de Yakumo avec un médium des plus déstabilisants qui cachait un très lourd secret et par une affaire de combustion spontanée dont nous commençons tout juste à découvrir les tenants et aboutissants.

Attentes :
2015 est une année qui s'annonce sous le signe de la nostalgie. Le monde entier a déjà les yeux rivés sur le retour de la saga Star Wars qui verra les vétérans illustres de la trilogie originale rempiler dans le nouveau film de J. J. Abrams. Du côté du Japon, les studios d'animation ne sont pas en reste avec la Sunrise qui prépare d'arrache-pied l'adaptation animée très attendue du manga Mobile Suit Gundam : The Origin sous la forme d'une série de longs-métrages, un nouveau film Dragon Ball Z en préparation faisant revenir un des méchants les plus cultes de la série, Digimon Adventure, la série culte de toute une génération, qui prépare un retour qui s'annonce surprenant pour le Printemps ou encore le remake de Sailor Moon qui se poursuivra pour une deuxième saison.
Une tendance nostalgique qui pourrait aussi se retrouver du côté des mangas. C'est peut-être même déjà en cours avec l'annonce surprise par Kana de l'édition française de Magic Kaito, oeuvre de jeunesse de Gosho Aoyama mettant en scène un personnage phare du manga Détective Conan, ou le retour tout aussi inattendu du trop injustement méconnu Mobile Suit Gundam : The Origin, véritable chef d'oeuvre qui pourrait trouver une exposition nouvelle avec l'adaptation animée à venir. J'espère tout de même aussi de belles surprises du côté des nouveautés avec, pourquoi pas, une nouvelle série phénomène comme avait pu l'être L'Attaque des Titans il y a quelque temps, capable de rassembler un large panel de lecteurs autour d'une même histoire passionnante et de personnages débordant d'humanité.


Erkael




Cagaster :
Comme chaque année, établir un podium est un véritable calvaire, choisir trois titres qui ont marqués l'année implique malheureusement d'en laisser bien d'autres de coté. Si les choix ont été durs et obligent à de douloureux sacrifices, il y a une chose qui était claire dans mon esprit dès le départ : Cagaster devait figurer dans mon classement !
Depuis aussi loin que je me souvienne, je suis un grand amateur de shonen en tout genre, et pour en avoir lu un grand nombre, force est de constater que l'originalité devient de plus en plus rare, malgré un sursaut de créativité sur les dernières années. Pour autant je ne suis pas à l'abri de quelques surprises, de quelques claques qui viennent raviver les braises de ma passion, et ce fut le cas pour Cagaster.
Sorti sans être spécialement attendu en milieu d'année, début Juillet pour être précis, réalisé par un auteur inconnu, publiant son titre en dehors des grosses machines éditoriales classiques, avec les libertés et contraintes que cela laisse supposer, cette série en apparence sympathique s'est avérée cacher une richesse incroyable !
On plonge immédiatement dans un univers séduisant recelant de nombreuses choses, et dès le départ l'intrigue s'avère intéressante. Et si au fil des tomes cette dernière se développe et prend une ampleur insoupçonnée, la grande richesse de ce titre vient encore d'ailleurs ! A commencer par sa maturité, chose relativement rare pour un shonen, le titre est dur, violent, surtout psychologiquement, on traverse de nombreux moment tragiques qui apportent une force incroyable à la série.
Vient ensuite le travail sur les personnages, qui, si ils n'échappent pas à tous les clichés du genre, n'en demeurent pas moins remarquables et contribuent à la richesse et à la maturité du titre !
Cagaster est une série forte, maîtrisée et touchante. Clairement, ma plus belle surprise de l'année

Area D :
Quand deux auteurs de grands talents s'unissent pour donner naissance à un série d'action, cela donne Area D !
D'un coté on retrouve Yang Kyung Il, l'exceptionnel dessinateur d'un de mes titres préférés : Le nouvel Angyo Onshi, avec un trait toujours aussi fin, précis et soigné, tout en étant toujours aussi dynamique, et de l'autre un scénariste aux multiples idées Kyoishi Nanatsuki, cosignant deux grands titres : Arms et The arms peddler !
A partir de là Area D ne pouvait donner que quelque chose d'exceptionnel, et ce fut la cas !
Renvoyant directement à des titres tels que les X-Men ou dans une moindre mesure Jojo's Bizarre Adventure, avec ses personnages aux multiples pouvoirs qu'ils n'ont pas forcément souhaité, ce titre nous plonge dans un univers peuplé de mutants aux capacités diverses et variées qui luttent pour leur survie dans un monde qui les rejette ! La thématique est classique mais toujours aussi efficace, mais surtout c'est diablement bien mené par des auteurs d'expérience qui jouent avec nos nerfs en nous proposant des choses toujours plus intéressantes. De l'action certes, mais également une réflexion sur la différence et la tolérance, qui, bien que présente dans une moindre mesure, a le mérite d'être traitée.
Pas moins de cinq tomes sont sorties cette année, et si dès le premier on ne pouvait qu'être séduit par ce titre, il n'a fait que se bonifier avec le temps sans jamais décevoir et ouvrant toujours plus de pistes pour la suite.
Une série dont j'attends de grandes choses pour l'année à venir !

Erased :
Pour le dernier titre, le choix fut encore plus difficile, il a fallu renoncer à d'autres coups de cœurs tels que Seven Deadly Sins, Steel Ball Run, Fairy Tail, Bloody Cross et tant d'autres, mais lorsqu'il a fallu se décider je me suis alors rappelé de toutes les émotions que j'ai vécu à la lecture de Erased, et en particulier du premier tome que j'ai trouvé tout simplement incroyable !
Kei Sanbe n'en est pas à sa première série à arriver jusqu'à nous, et si jusqu'à maintenant il avait fait preuve d'un certain talent, ses titres ne sortaient pas pour autant du lot, mais en ce qui concerne Erased, il en est tout autrement !
Au départ l'auteur nous propose une série où un jeune mangaka raté possède le pouvoir de revivre certains événements afin de réparer les erreurs et accidents survenus… L'idée est intéressante mais pas innovante, malgré tout, cela reste accrocheur et sympathique. Mais rapidement le titre subit un virage saisissant et on plonge en plein drame où les paradoxes temporels seront au centre du récit, avec des personnages d'une profondeur incroyable. On reste assommé à l'issue du premier tome et on se dit que la suite nous promet de grandes choses mais on redoute forcément d'être déçu...après avoir placé la barre si haute, comment maintenir un tel niveau d'excellence ?
Les deux tomes qui ont suivi se sont montrés tout aussi brillants tout en proposant de nouvelles émotions. Toujours dans le tragique, chacun des trois tomes sortis cette année s'est montré totalement passionnant et surprenant, renouvelant sans cesse l'intrigue de la série, toujours plus bluffante.
Erased confirme que l'auteur a désormais passé un cap et joue désormais sans problème dans la cour des grands.

Attentes :
Mes attentes sont à peu de choses près semblables à celles de l'an dernier vu qu'une grande partie de mes souhaits ne se sont pas réalisés.
Je croise fortement les doigts en espérant revoir un jour la suite de séries que j'affectionne particulièrement, en particulier Karakuri Circus ou Broken Blade, mais malheureusement sans trop y croire.
Sans trop y croire non plus, je souhaite toujours aussi fermement avoir l'opportunité un jour de lire les autres séries Baki, tout comme j'attends toujours l'adaptation de Sunset Rose, la suite du toujours aussi excellent Full Ahead Coco de Hideyuki Yonehara !
Voilà pour les rêves ayant peu d'espoir de se réaliser (encore que pour Sunset Rose, c'est jouable). En ce qui concerne les choses plus réalistes, comme nombre de mes confrères, j'attends avec une grande impatience One Punch Man pour bien des raisons ; A Silent Voice qui va très vite arriver chez Ki-oon ; pour toute le respect et l'amour que je porte à son auteur, Takahiro Arai, j'attends grandement Les Misérables (mais en étant tout de même un peu plus sceptique), et dans une certaine mesure, plus avec de la curiosité qu'autre chose, il me tarde de jeter un œil sur Saint Seiya – Saintia Sho (bon là j'avoue que je suis bien plus que sceptique, mais ma passion pour Saint Seiya l'emporte malgré tout).
Et en bon fan de la première heure, j'attends tristement la fin de Naruto, qui aurait très bien pu figurer dans mon top cette année, mais qui le sera très certainement l'an prochain...une page se tourne !


Shaedhen




Dimension W :
Yuji Iwahara, c’est un de mes chouchous depuis bien longtemps, à l’époque du Roi des ronces déjà et de ce qui l’a suivi depuis. J’ai une affection toute particulière pour son style à la fois graphique et narratif. En tout cas, une chose est sûre, en tant que mangaka, il est à part. Mais il propose pile poil ce que j’aime : Du divertissement diablement efficace qui sait se montrer intelligent quand il le faut. C’est d’ailleurs particulièrement vrai pour Dimension W. C’est son œuvre la plus longue à ce jour et elle a également tout le potentiel pour devenir la plus marquante de son répertoire. A condition qu’elle continue sur sa lancée, bien évidemment. En tout cas, toute la partie se passant sur l’ile de Yasogami est une véritable pépite. Du Iwahara à son sommet, juste comme je l’aime !

Silver Spoon :
Silver Spoon ça avait franchement bien démarré et j’avais immédiatement accroché. Venant d’Hiromu Arakawa, ce n’était pas bien étonnant. Ceci dit, après quelques opus, j’avais la désagréable sensation que la série commençait un peu à perdre de sa superbe. En tout cas, elle faisait trainer en longueur certains éléments à mon plus grand désarroi. Pourquoi l’avoir repris dans mon top de l’année dans ce cas ? Pour ses deux derniers volumes parus et surtout, surtout le huitième ! Tous les personnages y brillent, et le duo Yugo et Aki encore plus que le reste du troupeau. Pour mon plus grand plaisir, évidemment. Une de mes meilleures lectures de l’année, excellente à tout point de vue. La série aura réussi à me faire vibrer et réellement me marquer, ce qui devient plutôt rare. J’aurai dû me montrer patient, mais l’attente en valait la chandelle !

Nozokiana :
Découverte cette année pour ma part, Nozokiana a rapidement été un petit coup de cœur. Je ne vais pas le cacher, le côté érotique de la série n’y est pas pour rien. Après tout, l’excellente idée de Kurokawa et le travail effectué sur les couvertures a de quoi donner l’eau à la bouche. Qui n’aurait pas envie d’aller jeter un coup d’œil à travers un tel trou de serrure ? Ceci dit, là où la série de se distingue, c’est qu’elle propose une intrigue plutôt efficace, bien ficelée, parfois surprenante, et des têtes d’affiches assez intrigantes. Parce que sans ça, je me serai clairement vite lassé de la chose. Mais ce n’est pas le cas, loin de là et, après dix tomes, c’est toujours aussi réussi. Bref, derrière son apparence coquine, Nozokiana cache bien plus que cela. Et dans le genre, c’est suffisamment rare que pour être souligné et salué !

Attentes :
2014 aura été en définitive une assez bonne année. De nouvelles séries de la part de nombreux auteurs ou dessinateurs que j’affectionne (Dimension W, Seven Deadly Sins, Area D, Erased,…), quelques séries qui ont retrouvé un rythme un peu inespéré (Amatsuki, Moonlight Act), et d’autres qui se poursuivent à leur rythme de croisière habituel, comme Dorohedoro. Toujours aussi fantastique, soit dit en passant. Pour 2015, c’est dès lors avant tout pouvoir continuer à suivre à un rythme acceptable toutes mes séries actuelles que j’espère. Déjà ça, ce serait pas mal du tout. Côté nouveauté, il y a bien évidemment Darker than black, plus pour l’auteur que l’anime, que je n’ai pas du tout suivi, je l’avoue. A côté de ça, je jetterai très certainement un coup d’œil attentif à Noragami et j’attends de pied ferme de pouvoir découvrir Jabberwocky. Sans oublier la saison 2 de Jojo’s, bien entendu. Et peut-être la 4, qui sait ? Ce serait parfait !


Kimi




Bonne Nuit Punpun :
Déjà présente dans mon podium en 2013, la dernière série en date d'Inio Asano montre encore le bout de son nez en cette fin d'année. Je pensais avoir atteint le nirvana en lisant les tomes 6 et 7 mais force est de constater que je m'étais trompé sur toute la ligne. On aurait pu croire qu'Inio Asano choisirait la facilité en faisant revenir un personnage d'une importance cruciale sur le devant de la scène mais il n'en est rien. Je ne vais pas m'éterniser : le résultat est tonitruant. Chaque tome sorti durant cette année est une grosse claque en pleine figure et ce, que ce soit au niveau scénaristique, graphique et sensoriel. Le résultat frôle la quasi perfection avec un avant-dernier volume magistral d'un bout à l'autre. C'est du jamais vu en ce qui me concerne, je suis en admiration totale devant le travail d'Inio Asano. Un chef d’œuvre, Bonne Nuit Punpun est un chef d’œuvre. Cette série ne se lit pas, elle se vit et je ne peux que vous inviter à vous pencher sur ce petit bijou de la bande dessinée (oui, rien que ça) !

Steel Ball Run :
À titre personnel, l'année 2013 fut très révélatrice en terme de coups de cœur et d'excellentes découvertes. S'il y a une saga que je devrais retenir et qui sort clairement du lot c'est bien Jojo's Bizarre Adventure signé Hirohiko Araki. Je m'étais littéralement englouti Golden Wind, Stone Ocean puis, au fur et à mesure, les tomes de Steel Ball Run et Stardust Crusaders. En toute logique, j'ai continué mes achats de Jojo's en prenant Phantom Blood et, bien évidemment la fin de Stardust Crusarders. Si cette dernière s'avère être excellente, mon cœur a balancé pour la suite de Steel Ball Run. C'est simple, depuis la fin du tome 6, la 7ème partie de cette saga culte qu'est Jojo's Bizarre Adventure a été propulsée illico presto en orbite. Chaque volume est un excellent moment de lecture et Araki nous prouve qu'après plus de 80 tomes à son actif, son inventivité et sa créativité sont restées intactes. L'ambiance est au poil, les protagonistes (qu'ils soient principaux ou secondaires) transpirent de charisme (Ringo Roadagain et Lucy Steel en tête !), le coup de crayon d'Araki est superbe et le rythme est on ne peut plus soutenu. En un mot comme en cent : passionnant !

Zettai Karen Children :
Si il y a bien un shônen que je pourrais défendre corps et âme avec Moonlight Act, c'est bien Zettai Karen Children. En l'espace de 14 tomes, la série de Takashi Shiina a su conquérir mon cœur à s'imposer comme l'un de mes shônens préférés. La force de Zettai Karen Children c'est indéniablement son trio phare : Kaoru, Aoi et Shiho, trois petites fillettes adorables (mais qui peuvent être de jolies pestes quand elles le souhaitent) dotées de pouvoirs extrasensoriels qui forment les Children, un groupe chargé de mettre fin aux agissement de P.A.N.D.R.A. Derrière ce nom peu commun se cache une organisation criminelle dirigée par le très énigmatique Major Hyôbu qui a quelques plans en tête concernant la petite Kaoru. À première vue, on pourrait croire que Zettai Karen Children ressemble à un petit shônen basique comme il en existe tant d'autres. Fort heureusement, Takashi Shiina nous prouvera le contraire à plusieurs reprises en donnant davantage de maturité à son intrigue et en positionnant l'être humain en règle générale au sein de cette dernière. Il n'en oublie pas pour autant les bases de son œuvre, à savoir un humour décapant, un dynamisme en béton armé et des personnages très attachants. En définitive, essayer Zettai Karen Children c'est définitivement l'adopter !

Attentes :
Quelques attentes en ce qui me concerne mais l'année prochaine risque d'être assez calme. Dans un premier temps, je compte continuer les séries que j'affectionne tout particulièrement (Steel Ball Run et Zettai Karen Children cités ci-dessus, Dorohedoro Prisonnier Riku, Mon Histoire...), en commencer de nouvelles (Battle Tendency, Animal Kingdom, Magical girl of the end) et terminer également les séries que j'avais laissé de côté (notamment Soul Eater et FullMetal Alchemist). J'attends clairement au tournant la Fille de la Plage d'Inio Asano qui sortira chez Imho en début d'année, idem pour Mindgame de Robin Nishi et Notre Hikari Club d'Usamaru Furuya chez le même éditeur. Crueler than dead chez Glénat me fait également de l’œil. Par la suite, je jetterai un petit coup d'oeil sur les oeuvres de Shintarô Kago et je comblerai mon retard en ce qui concerne les travaux Suehiro Maruo. Pour terminer, je croise les doigts pour que les œuvres d'Hiroshi Takahashi parviennent à se faufiler un jour dans nos rayons.




Comments

Suivre les commentaires DONNER VOTRE AVIS
nolhane

De nolhane [5261], le 07 January 2015 à 00h53

Merci de nous faire partager vos tops de l'année qui sont par ailleur très diversifié et intéressant. Encore une fois beaucoup de séries m'interessent! :)

Minkunette

De Minkunette [5557], le 06 January 2015 à 09h59

Jolies tops.

Theranlove2

De Theranlove2 [3944], le 05 January 2015 à 12h11

Très heureuse de voir Détective Conan dans ce podium! Cette série mérite amplement son succès malgré la longueur qui en a arrêté plus d'un. 

Très heureuse également de voir que je me retrouve, comme dans la partie 1, chez chaque rédacteur avec au moins un titre! Cela montre qu'il y a une très grande variété de titre et non pas que des block busters dans ma collection! :3

Benku

De Benku [705], le 05 January 2015 à 10h59

Mon podium serait : Punpun, Space Brothers et Billy Bat.

Kingyo

De Kingyo [168], le 04 January 2015 à 17h45

Le Chef de Nobunaga et Erased méritent effectivement un podium ! :)

Il y a quelques titres très intéressants dans tous ces podiums, mais il faut, hélas, bien se décider à n'en choisir que 3 ! Au vu de tous les titres cités je ferai le podium suivant selon mes goûts pour 2014 : Le Chef de Nobunaga, Erased et Silver spoon.

Pour ce qui est du shojo j'aurais pensé à quelque chose comme : Orange, Mon histoire et Parapal. 3 titres assez différents mais qui se sont vraiment démarqués (en tout cas pour moi) cette année !

Sakura

De Sakura [1106], le 04 January 2015 à 16h36

+1 de nouveau pour la réédition de Aria, avec le nombre de fans qui l'attend, espérons qu'elle finira par arriver ^^!

 

Sinon merci à shaedhen pour avoir placé Silver Spoon dans son top ! Au-delà de la pub et de la noriété du mangaka, cette série est vraiment super et mérite le détour par sa fraîcheur et son originalité. Ca fait toujours plaisir de la retrouver dans un top de l'équipe ^^!

 

Enfin, ça a dû être bien galère de limiter vos choix à 3 titres et sans reprendre les coups de coeurs des autres membres de l'équipe MN. En tout cas on arrive à une bonne variété et ça fait plaisir à lire ^^!!!

Blood

De Blood [2512], le 04 January 2015 à 16h15

Et encore une fois, les gens confondent tout : quelle importance que la série soit finie au Japon ou encore en cours ? Ce n'est pas ça qui détermine les chiffres de vente en France et, ô surprise, c'est avant tout eux qui déterminent le rythme de parution. Une série, même terminée, ne se vend pas assez ? Elle sort plus lentement, voire plus du tout (et ce, même si l'éditeur a des grosses séries à son catalogue qui épongent un peu le passif). M'enfin bon, je sais bien que je prêche dans le désert...

lilianneterre

De lilianneterre [1649], le 03 January 2015 à 05h44

Je pense, que les éditeurs français, surtout certains, devraient accélérer un peu plus la sortie des tomes, d'autant plus qu'il y a des titres qui sont bien avancés ou même finis au Japon!

 

La qualité - bonne traduction, bon papier, mettre les images en couleurs (si à l'origine, ils sont en couleurs au Japon) - devrait aller de soi ou du moins augmenter!!

herazalila

De herazalila [818], le 02 January 2015 à 22h33

ZKC , et barakamon et moonlight act comme l'année dernière  après je vais surement me lancer dans dimention w  (peut être area d et erased).Mais bon j'ai a silent voice en priorité .

Morphina

De Morphina [963], le 02 January 2015 à 21h03

Ah, contente de voir pandora hearts, qui est fort sous-estimé vu sa qualité ici je trouve ! ^^ Sinon Alice in Borderland et punpun me tentent vraiment, maintenant que j'ai moins de séries et pas mal qui se terminent (Secret Service, PH), je vais sans doute enfin pouvoir les commencer *-*

Keutin

De Keutin [480], le 02 January 2015 à 20h55

Ca fait plaisir de voir du Area D, Jojo et Nozokiana ;)

Infinitylight

De Infinitylight [400], le 02 January 2015 à 20h07

J'approuve complètement pour Le chef de Nobunaga, certainement mon n°1 du podium 2014 pour ma part à moi aussi. Une année assez décevante en nouveauté shojo par ailleurs ce qui complique le podium à faire...

akiko

De akiko [5400], le 02 January 2015 à 19h49

Comme pour les premiers poduim ;) 

J'ai quand même retrouvée Parapal ! et yakumo =)

Hitsuji

De Hitsuji [5806], le 02 January 2015 à 19h38

Je me retrouve bien dans le podium de Kimi (mais sans ZKC). :3

saqura

De saqura [3565], le 02 January 2015 à 19h36

pas mal plein de chose interserte et plein de lecture de plein de cose differete 

VOTRE AVIS



Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation

La sélection vidéo du moment

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News