Dossier manga - Serial Experiments Lain

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Mardi, 13 August 2013


Launching...

 
 

Operating System

  
Serial Experiments Lain (シリアルエクスペリメンツレイン), souvent résumé en Lain, est un série d'animation de treize épisodes, produite par le studio Triangle Staff, coproduite par Genco et AIC. Sa première diffusion s'est étalée du 6 juillet au 28 septembre 1998 sur la chaîne TV Tokyo, avant une sortie au fil des années sur divers supports : Laser Disc, VHS, DVD et Blu-Ray.
  
La série a rapidement tapé dans l'œil des fans de japanimation dans le monde entier. La Francophonie fut l'une des premières zones du globe à pouvoir en profiter. Nous devons cette chance à l'éditeur bruxellois Dynamic Visions, devenu aujourd'hui Dybex, qui présenta la série dès 1999 sous la forme de cassettes VHS en version originale. Deux années plus tard, elle connut même l'honneur d'une programmation sur la chaîne Canal + (une première fois à partir de janvier 2001, une seconde en juin lors d'une "Nuit Manga"), ainsi qu'une première édition DVD en quatre parties, sorties entre août 2001 et avril 2002, comprenant le doublage français réalisé pour la diffusion hertzienne.
 

      
      
Par la suite, différentes éditions se sont succédées : une première intégrale début 2006, une intégrale collector fin 2008 (sur laquelle nous reviendrons en détail ultérieurement), une édition gold adaptée à la collection éponyme de Déclic en 2011 et une nouvelle intégrale standard en mars 2012. Mais pour l'heure, aucune édition Blu-Ray n'a été annoncée. Du côté de la télévision, après deux faux départs sur MCM (2004) et W9 (2005), la série a été intégralement rediffusée sur Gong en aout 2009.
 

    
      

Engineering

   
Core Design
Le projet Lain est né dans l'esprit du producteur Yasuyuki Ueda (上田 耕行), à partir de l'idée de base d'une jeune fille cherchant à se débarrasser de son propre corps. Pensant au départ être pris pour un fou, il s'est alors étonné de voir autant de personnes adhérer à cette graine. Partant à la recherche d'un illustrateur pour donner vie à ses idées, il se mit à scruter le Net en désespoir de cause, n'ayant pas trouvé son bonheur dans le monde professionnel. C'est ainsi qu'il finit par tomber sur le site web de Yoshitoshi ABe (安倍吉俊), jeune mangaka publiant quelques-uns de ses travaux en ligne. Ueda proposa alors à ABe le poste de chara-designer de la série. Alors endetté par ses études, ABe sauta sur l'opportunité sans hésiter, sans savoir, bien évidemment, que cette série lui ouvrirait les portes d'une notoriété internationale.
 

     
Devenus amis, les deux hommes ont eu par la suite de nombreuses occasions de travailler ensemble, notamment sur NieA_7 et Ailes Grises (Haibane Renmei), cette dernière étant issue d'un dôjinshi d'ABe. Yasuyuki Ueda le considère par ailleurs comme son complémentaire, capable de réaliser les images qu'il a lui-même en tête. Pour en savoir plus sur les deux hommes, nous vous invitons à vous (re)plonger dans le dossier Ailes Grises, ainsi que dans l'interview commune de ces deux personnalités, réalisée à l'occasion du salon Lovin' Japan (Paris, avril 2010).
   
    
 
Theorical Concepts
Si Yasuyuki Ueda est à l'origine du concept de Lain, l'idée de base est loin de refléter toute la complexité de la série. Aussi fallait-il un scénariste de talent pour aller plus loin : Chiaki J. Konaka (小中千昭, rajoutant un "J." lorsqu'il écrit son nom en romaji ).
 


Ce dernier est né le 4 avril 1961. Sa carrière de scénariste commence en 1990, où il écrit pour plusieurs séries tokusatsu de la saga Ultraman, et pour les films Honto ni atta kowai anashi. L'un de ses premiers contacts avec le monde de l'animation remonte à 1995 avec la série Armitage III, dont il conçoit l'intégralité des scripts (OAV et films). Outre Lain, sa bibliographie compte des séries comme Digimon Tamers (2002), Astro Boy (2003), Texhnolyze (2003) ou plus récemment Ghost Hound (2007). Sa carrière se complète par l'élaboration de plusieurs épisodes sur d'autres titres célèbres, comme Hellsing, Rahxephon ou The Big O.

En grand amateur de l'Appel de Chtulhu, Chiaki J. Konaka a également à son actif quelques romans inscrits dans le mythe créé par H.P. Lovecraft en 1926. Aussi n'est-il pas rare de croiser quelques éléments issus de cet univers dans ces créations. Pour Serial Experiments Lain, le scénariste se lança dans un profond travail de recherche pour étoffer les nombreuses pistes de réflexions de la série,  de l'étude des maladies mentales aux religions en passant par les nombreux domaines des sciences dures (informatique, théories physiques,....). Son apport au projet est donc tout aussi important que celui de Yoshitoshi ABe, aussi ne manquait-il plus qu'un chef d'orchestre de talent pour mettre tous ces éléments en mouvement.
 

       
    
Programming
On ne peut imaginer un grande série sans grand réalisateur. Ryûtarô Nakamura (中村隆太郎) était une personnalité discrète du monde de l'animation, mais qui aura eu le temps de le marquer de son empreinte par quelques créations atypiques. La triste nouvelle de son décès, en juin dernier, a motivé la réalisation de ce présent dossier, bien évidemment dédié à sa mémoire.


   
Né le 15 avril 1955, Ryutarô Nakamura débuta sa carrière à la fin des années 70. Ses premiers travaux d'animateur-clé sont Takarajima, une adaptation de l'Ile au Trésor de Stevenson, ainsi que deux séries bien connues en France : Rémi sans famille et La Rose de Versailles (Lady Oscar). Il s'initie ensuite à l'élaboration de storyboards et à ses premières directions d'épisodes pour des titres divers et variés, tels qu'Ashita no Joe 2, Le collège fou, fou fou, Jeu Set et Match ! ou encore Patlabor.

Dans le milieu des années 90, il réalise ses deux premiers films: Guskô Budori no Genki et La Légende de Crystania. Mais c'est avec Serial Experiments Lain, en 1998, qu'il devient pour la première fois directeur de l'animation sur une série. Le succès de cette dernière lui permettra d'enchainer les réalisations : Colorful en 1999 (une série d'animation humoristique à ne pas confondre avec le film éponyme), Sakura Wars TV en 2000, l'Odyssée de Kino en 2003 et Rec en 2006. En parallèle, il continue de collaborer sur d'autres séries en tant que storyboarder.
 
 

    
Enfin, de 2007 à 2008, il dirige Ghost Hound, sur une idée originale de Masamune Shirow. Cette série lui permit de retrouver le scénariste Chiaki J. Konaka, et c'est peut-être en cette occasion qu'est né le projet Despera. Lancée en 2009, cette aventure inachevée devait réunir les nombreux talent qui ont fait naitre la saga Lain, en recomposant le trio formé par Nakamura, Konaka et ABe. Un light novel éponyme, en treize chapitres de quatre pages, réalisé par ces deux derniers, a même été prépublié dans le mensuel Animage, avant d'être sérialisé par Tokuma Shoten en avril 2011. Dans un Japon alternatif de l'ère Taisho, nous y suivons Ain, une jeune fille bricolant des machines en avance sur leur temps, et qui rencontre un homme mystérieux se prétendant capable de prédire l'avenir.
      
     
 
En 2011, la déclaration du cancer de Ryutarô Nakamura l'a contraint à s'éloigner du projet Despera, qui est depuis resté en suspens. Reste à présent à savoir si Despera verra finalement le jour ou non, ce qui constituerait un digne hommage au réalisateur disparu.
      
 

© GENEON ENTERTAINMENT INC

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News