Rumiko Takahashi - Deuxième partie - Actualité manga
Dossier manga - Rumiko Takahashi - Deuxième partie

Reader Rating 19.50 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 17 December 2009


Rumic Theater

                   
La tragédie de P:
   

   
- la tragédie de P (big comic original 4, 1991)
- une marchande de romance (big comic original, 20 juillet 1987)
- la maison des poubelles (big comic original 4, 1992)
- dans le pot en grès (big comic original 10, 1988)
- un amour de cent ans (big comic original 4, 1993)
- le Bonheur taille XXL (big comic original 2, 1990)
   
  
Le chien de mon patron:
 

  
- Le chien de mon patron (big comic original 2, 1994)
- Famille en détresse (big comic original 4, 1995)
- Il suffit que tu sois là (big comic original 4, 1994)
- La romance du salon (big comic original 4, 1996)
- Un papa ado (big comic original 10, 1997)
- En guise de remerciement (big comic original, 20 février 1998)
  
 
Un bouquet de fleurs rouges:
  

   
- Le rêve d’un voyage sans lendemain (big comic original 19 février 2000)
- Papa et les graffitis (big comic original, 20 février 2001)
- Vacances forcées (big comic original, 5 mars 2004)
- Help! (big comic original, 5 mai 2003)
- Un bouquet de fleurs rouges (big comic original, 20 juin 2002)
- Permanent love (big comic original, 5 février 2005)
   
 
1 or W
Inédit pour le moment en français. Les titres en anglais sont ceux donnés dans la revue mangavizion III, 1-9 et repris dans le recueil en anglais publié par Viz en 1998. C'est la couverture japonaise qui figure ci-dessous.
   

     
    
- The Diet Goddess (petit comic 9, 1991)
- Excuse me for being a dog! (shonen Sunday 47, 1985)
- To Grandmother's House we go (big comic spirits extra issue, 26 août 1985)
- Shake your Buddha (shonen Sunday zokan 8, 1978)
- The grandfather of all Baseball games (big comic original 1, 1991)
- Reserved Seat (big comic spirit 34, 1993)
- One or Double (shonen Sunday 34, 1994)
- Happy Talk (big comic spirits extra issue 8, 1984)
- Winged Victory (shonen Sunday extra commemoration 30ème anniversaire)
Egalement inédit en France, ce nouveau recueil intégré au Rumic Theater est sorti en juillet 2011. 
  
    
Il compte six histoires courtes supplémentaires :
-Positive Cooking (2006)
-Jiken no Genba (2007)
-Shiawase List (2008)
-Unmei no Tori (2009)
-Toshigaimonaku (2010)
-Rinka no Nayami (2011)
    
   
   
Rumic Theater une autre collection d’histoires courtes qui ont cette fois été produite à divers moments dans la carrière de Rumiko Takahashi. Il est assez difficile d’y donner la moindre ligne directrice. Tout au plus, ces 4 volumes tracent le cheminement de préoccupation d’une artiste qui avance en âge et aborde, toujours avec humour mais par moment avec sensibilité, des thèmes qui viennent avec une certaine maturité.
Dans le recueil le plus ancien (et encore inédit en français) 1 or W, entre une jolie histoire sur la confiance en soi et l’image d’un amour idéalisé (the diet goddess) et une histoire fantastique où un couple de la ville retourne à la campagne pour assister à des funérailles et se retrouve hanté par la défunte grand-mère (To Grandmother's House we go), on remarque malgré tout Excuse me for being a dog, la première ébauche de ce qui sera Ranma 1/2. Shiro Inugoya se transforme en chien quand il saigne du nez. Il est embarqué bien malgré lui dans le club de boxe pour plaire à la chef du club des sports de combat. Une chance pour Shiro que la  jeune fille aime également les chiens.
 
            
                   
On y retrouve aussi une histoire réalisée à ses débuts, Shake your buddah. Si le graphisme est un peu laborieux, il permet de mesurer l’évolution graphique avec les deux histoires suivantes parues 15 ans plus tard. Si le dessin est plus subtil, la personnalité de Rumiko est toujours la même: Un ressort sensationnel (un bouddha qui arrive avec quelques milliards d’années d’avance pour annoncer l’apocalypse ou l’esprit d’un défunt qui continue à imposer ses volontés à son entourage) et l’histoire profite de cet élément discordant dans la vie des personnages pour passer dans l’absurde ou dans la petite fable morale qui fait mouche. Le plus étonnant reste quand même la densité psychologique qu’elle apporte à ses personnages en très peu de pages et sa capacité à développer l’essentiel pour faire tenir une histoire de qualité sur 20 ou 30 pages. 1 or W est un peu particulier dans la bibliographie de Rumiko Takahashi, dans la mesure où c’est par ce volume que se marque chez l’auteure un passage à l’âge adulte. On y décèle des préoccupations plus terre à terre.
    
Les trois autres tomes qui forment Rumic Theater sont une anthologie qui varie de la comédie au drame domestique (moins comme un mélodrame que comme une peinture de société). Cela reste agréable à lire mais les personnages sont plus touchants, regrettant un choix de vie ou un peu écrasés par le rythme de la vie moderne. La chose primordiale dans l’exercice de la narration vivante du quotidien est l’observation. Il peut s’agir d’une simple anecdote ou d’un fait de société (comme le recyclage des ordures), mais surtout pour rendre la narration intéressante, il faut des personnages proches et facilement identifiables avec leur propre vécu. L’auteure arrive fort bien à relever et pimenter les moindres platitudes par une mise en scène souvent cocasse.
Avec le temps et d’un volume à l’autre la préoccupation de la mort et la perte des rituels traditionnels menant à l’effilochement des rapports sociaux et familiaux se fait plus présent et on sent parfois les regrets plutôt que les sourires.
Si la grande majorité de l’œuvre de Rumiko Takahashi s’inscrit dans le registre du shonen, le Rumiko Theater est profondément seinen et, bien qu’ignoré par les lecteurs occasionnels de l’auteure, cette anthologie fait figure d’œuvre primordiale dans la compréhension de sa personnalité. il est en quelque sorte sa « comédie humaine ».
  
Un ensemble de 13 OAV repris sous le titre Rumiko Takahashi anthologie a été conçu et diffusé au Japon en 2003. Il reprend en animation toutes les histoires du « chien de mon patron » et de « la tragédie de P » plus une histoire inédite en manga, l’épisode 11: Rêve d’un jour.
      
   


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News