Maison Ikkoku - Actualité manga

Maison Ikkoku


Rated
Note de la rédaction
Note des lecteurs
16.82/20

Souvent femme varie, est fou qui s'y fie.

Partager

Synopsis

À la maison Ikkoku, tout le monde est heureux, même si quelques fois le ciel n'est pas toujours bleu. Mais elle arrive un jour et d'un seul coup l'amour vient enchanter tous ceux qui l'habitent. Et surtout Yusaku Godaï, un jeune étudiant qui avait déjà toutes les peines du monde à se concentrer sur ses examens d'entrée en fac. Le pauvre va désormais devoir jongler avec ses hésitations, ses problèmes et les quiproquos qui se dressent entre lui et sa belle.

Thèmes

Dernières news du manga


Voir les actualités du manga

Les images de Maison Ikkoku


Voir toutes les images du manga

Dossier

Dossier - Rumiko Takahashi - Deuxième partie

Rumiko Takahashi - Deuxième partie

La première partie du dossier s’était arrêtée vers 1985-1986, au lancement de la série Mermaid Saga. Pour la bibliographie, merci de vous reporter à cette première partie de dossier en cliquant ICI. En 1986, Rumiko Takahashi est déjà, contrairement à l’adage prophétesse dans son...

Lire le dossier - Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Mot de la fin

Dossier - Rumiko Takahashi - Première partie

Rumiko Takahashi - Première partie

IntroductionAu moment d’aborder la rédaction de ce dossier, j’ai bien conscience que des approximations se glisseront dans les éléments que je vais développer. Ceci est inévitable en brassant une masse si énorme d’informations. En plus de 30 ans de carrière, Rumiko Takahashi a réussi...

Lire le dossier - Partie 1 - Partie 2 - Partie 3 - Mot de la fin

Personnages


Voir tous les personnages du manga

Derniers commentaires

17/20

Critique de l’intégralité de la série

Rumiko Takahashi est une adepte des mangas de comédie romantique. Après le succès de Urusei Yatsura (Lamu), elle revient avec une histoire contemporaine, sans éléments fantastiques.

 

Yusaku est un étudiant raté qui loue une chambre à la Maison Ikkoku. C’est une auberge généralement calme, mais habitée par des personnages excentriques. Le jeune Yusaku fera rapidement la rencontre de Kyoko, jeune veuve réservée, qui sera en charge de l'auberge. Il tombera sous son charme, et le moindre évènement l'empêchera de déclarer sa flamme.

 

La mangaka reprend les ficelles de son précédent manga, que ce soit par la présence de deux personnes trop timides et indécises pour s'avouer leurs sentiments, la multiplication des prétendants, ou l'abus de quiproquos pour ne pas faire évoluer la situation. Cela donne généralement des histoires plaisantes, découpées en tranches de vie, et comique. L'auteure est excellente dans la mise en situation des personnages. Ils sont tous attachants, imparfaits, et jouent sur leurs statuts sociaux, leurs phobies ou leurs maladresses. Généralement, la mangaka évite la répétition, elle change régulièrement de personnages pour apporter de nouvelles situations, sachant que Yusaku et Kyoko sont toujours présents. Ces ficelles de narration, bien que maitrisées, sont par moments trop utilisées, et quelques temps morts se font ressentir dans le récit. L'histoire avance doucement, les personnages évoluent, et de nombreuses années se passent dans le manga, mais il se conclut. L'humour est omniprésent, et fait encore effet de nos jours. Il sera conseillé de ne pas lire le manga d'une traite, mais par petites coupures. 

 

La Mangaka a toujours eu son style, et tous les personnages sont distincts. Il peut paraître maintenant vieillot, mais le charme de son trait agit toujours. Il est clair, précis et jamais brouillon. Son seul vrai défaut, c’est la ressemblance avec d’autres oeuvres de l’auteure, car elle n’a jamais vraiment évoluée de ce côté-là.

 

Le manga a connu deux éditions en 10 Volumes de 350 pages, en grand puis en petit format chez Tonkam. C'est cette dernière qui sera critiquée. L'édition est standard, couverture amovible, pas de pages couleurs, et deux simples pages de résumé des personnages. Le rapport qualité/prix est mis en avant par rapport au nombre de pages. Pas de problème constaté, mais rien qui sort de l'ordinaire.

 

« Maison Ikkuko » est une réussite dans son domaine, drôle, émouvant, parsemé de personnages attachants, excentriques ou horripilants. Même si quelques longueurs se font ressentir, Rumiko Takahashi nous prouve une nouvelle fois sa maitrise du sujet.

 

darkjuju

De darkjuju [67], le 26 December 2014 à 14h01

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?

19/20

Les souvenirs du club Dorothée, vu comme cette série passer avant DBZ ou Ranma 1/2 je la regardais sans grande intérais.

Mais bon voilà quand je suis tomber sur la version manga.

La pas pareil, je ommencer a lire vite fais les critiques qui était toutes trés bonnes.

Du cout j'ai acheter la série en occasion vu comme elle n'est plus publier et la il y a une grand choc.

J'ai adoré au bout de second livre j'ai comparé avec l'animé en français rien a voir la VF est carrément horrible.

Et arriver a la fin du dernier volume Ouf, une grande oeuvre avec des personnages variés et une histoire marrante et trés attachante.

Superbe

toms33

De toms33 [1148], le 16 August 2014 à 10h05

Avez-vous trouvé ce commentaire utile ?


Voir tous les commentaires

Volumes of the serie

Manga - Manhwa - Maison Ikkoku - Bunko Vol.1

top

Vol.1

Vol.2

Vol.3

Vol.4

Vol.5

Vol.6

Vol.7

Vol.8

Vol.9

Vol.10

Vol.5

Vol.6

1re Edition

Vol.1

Vol.2

Vol.3

Vol.4

Vol.5

Vol.6

Vol.7

Vol.8

Vol.9

Vol.10

Edition Perfect

Vol.1

Vol.2

Vol.3

Vol.4

MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News