Pokémon - Actualité manga
Dossier manga - Pokémon

Note des lecteurs 18 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 11 Août 2011


Un anime à succès !

 
Généralement, chacun connait Pokémon soit grâce au jeu-vidéo, soit grâce au dessin animé. Celui-ci sert avant tout de faire valoir au jeu vidéo, ce qui explique son arrivée dans nos contrées en même temps que celui-ci. Bien sûr, une adaptation animée exigeait un scénario précis ainsi qu'une bande de héros et tout en restant fidèle au jeu-vidéo, l'anime Pokémon s'est crée une identité qui lui est propre, bien que cet anime soit avant tout destiné à un public enfantin là où dans le jeu vidéo, les plus matures seront plus à même de saisir les subtilités du Gameplay.

A l'instar des versions Rouge et Bleu, l'anime Pokémon prend place au Bourg Palette où Sacha (Satoshi dans la version originale), âgé de 10 ans, s'apprête à recevoir son premier Pokémon de la part du Professeur Chen. Mais le jour J et à cause d'une panne de réveil, Sacha arrive en retard et tous les Pokémon disponibles ont déjà été distribués. Ne voulant pas repartir bredouille, notre héros fait sien du seul Pokémon restant au professeur : Un Pikachu au mauvais caractère. Partant ensuite arpenter les arènes de la région du Kanto afin d'affronter les champions Pokémon et récolter leurs badges en vue de participer à la ligue Pokémon, Sacha va faire de nombreuses rencontres et se liera ainsi d'amitié avec Ondine, une jeune fille entêtée voulant que notre héros lui rembourse son vélo, et Pierre, champion de la ville d'Argenta qui souhaite devenir un grand éleveur de Pokémon. Et bien souvent, notre trio se trouvera confronté à la Team Rocket, un trio de brigands composé de Jessie, James et Miaouss, un Pokémon parlant...

Beaucoup d'entre vous le savent, ce synopsis n'est valable que pour la première saison de l'anime puisque celui-ci comptant actuellement près de 700 épisodes répartis en 14 saisons, les personnages accompagnant notre héros changent, la bande que le spectateur suit va voyager à travers différentes régions, rencontrer de nouveaux Pokémon et participer à la ligue de chacune des régions visitées. A vrai dire, une seule chose ne change pas dans Pokémon : le schéma d'un épisode. En effet, chacun d'entre eux (ou presque) se déroule de la manière suivante : Sacha rencontre une personne dans le besoin, situations souvent liée à un nouveau Pokémon, la Team Rocket vient jouer les troubles fête, Sacha en vient à bout et nos héros continuent leur route après s'être fait un nouvel ami. Et si la première saison savait se montrer originale et mettre en scène des situations intéressantes, cette répétition a lassé un bon nombre de fan. Au final, c'est surtout le public plus jeune qui trouvera son compte en visionnant l'anime, ou bien ceux qui prendront plaisir à voir de quelle manière cette série servant de promo au jeu vidéo adaptera justement certains éléments du jeu.

Ce qu'il est intéressant de noter, c'est que l'anime ayant commencé à peu près en même temps que le jeu vidéo, il suit parfaitement celui-ci. Ainsi, l'anime est divisés en six cycles, chacun correspondant à une génération de Pokémon et à une région. Seul le premier cycle est particulier et adapte les deux premières générations correspondant aux versions Rouge/Bleu et Or/Argent. Le second cycle, Advanced Generation, adapte les versions Rubis et Saphir dans la région de Hoenn, le troisième, Diamond & Pearl, se centre sur les versions Diamant et Perle dans la région de Sinnoh, le  quatrième, adapte les versions Noire et Blanche et est nommé Pokémon : Best Wishes. Notez là que les premières lettres de ce sous-titre, B et W, correspondant à Black et White et prononcé à la japonaise, “wish” se dit “Isshu” soit la nouvelle région explorée par Sacha. Le cinquième cycle, sobrement nommé X/Y, adapte les jeux du même noms, et de même avec le sixième cycle : Pokémon Soleil et Lune.
 
 
 
Mais l'adaptation animée ne se limite pas qu'à ces nombreux épisodes. Chaque année sort dans les salles nippones un long métrage. Vingt films sont sortis pour le moment, sachant que le dernier en date est une réécriture des tous débuts de l'anime, et bénéficia d'une projection en avant-première lors de Japan Expo 2017. En France, il faut attendre Avril 2000 pour voir le premier d'entre eux, intitulé Mew VS Mewtwo. Durant le mois de décembre de la même année sort le second volet, Le pouvoir est en toi. Le troisième film sera lui le dernier à sortir dans nos salles en Juin 2001. Pour pouvoir profiter des autres adaptations en long métrage, il faudra se diriger vers les DVD !

Notons toutefois que si beaucoup ont abandonné la série télévisée, c'est chose différente pour ces films. Ces derniers font preuve de beaucoup d'originalité et se centrent avant tout sur les Pokémon légendaires, les plus appréciés des joueurs du jeu vidéo ! Chaque long métrage met en scène un ou plusieurs de ces Pokémon dans une intrigue beaucoup plus sérieuse dans dans la série et à l'animation d'avantage travaillée. Au final, les films Pokémon sont un excellent divertissement pour ceux appréciant l'univers de Pokémon, que ce soit à travers l'anime ou les jeux.



L'anime s'étend aussi à des OAV et autres épisodes spéciaux, mais l'essentiel de cette adaptation réside dans la série télévisée et les longs métrages. Maintenant, avoir accès à la série est chose plus délicate. Si les dernières saisons sont diffusées sur des chaines comme Gulli ou éditées en DVD dans des coffrets aux pris abordables, les débuts de la série sont introuvables. Une édition DVD assez laborieuse a bien eu lieu il y a des années, mais mettre la fin dessus est de nos jours un véritable challenge ! Du côté des films, depuis la réédition des trois premier, se procurer l'ensemble des longs métrages n'est pas un réel soucis.
 

  
 

Les Origines !


En 2013, à l'occasion de la sortie des versions X et Y des jeux, les débuts de Pokémon sont célébrés par une nouvelle adaptation animée. Pokémon - Les Origines est une mini-série de 4 épisodes d'une vingtaine de minutes, s'inspirant des versions Rouge, Bleue et Verte en sélectionnant différents acrs narratifs : les débus du héros (Red) jusqu'à Argenta, la tour de Lavanville, le combat contre Giovanni puis la Ligue Pokémon et le combat contre Mewtwo. La série a aussi servi de promotion aux nouvelles versions, via l'intégration des Méga-Évolutions dans le scénario. On notera que si le studio OLM dirige toujours le projet, il agit conjointement avec Production I.G. et Xebec.

En France, la série a notamment été diffusée sur Gulli au format d'un téléfilm, une simple compilation des quatre épisodes sans enlever de scènes.



Pokémon Génération


En 2016, une autre série est mise en chantier : Pokémon Générations. Cette série est assez particulière : composée de 18 épisodes de 5 minutes, elle se contente d'adapter des séquences clefs des jeux-vidéo, réparties entre les six premières générations, soit de Vert/Rouge/Bleu à X/Y. Autre spécificité de cette série : sa diffusion, en simultanée dans le monde, sur les chaînes Youtube officielles Pokémon. En France, la série est ainsi disponible gratuitement en VF, le casting sélectionné est d'ailleurs digne de louange avec l'intervention de comédiens populaires et talentueux comme Donald Reignoux, Frédéric Souterelle ou Tann Pichon.



© 1995-2011 Nintendo, les marques Pokémon sont des marques de Nintendo

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News