Dossier manga - One-Punch Man - partie 1
Sommaire

Publié le Samedi, 30 March 2019


L'adaptation animée


La première saison de l'anime One-Punch Man adapte donc les 7 premiers tomes du manga en se montrant très fidèle à celui-ci, ce qui est compréhensible, car étant donné l’engouement autour de l’œuvre dans sa globalité, prendre de trop grandes libertés serait sans doute revenu à s’attirer les foudres des fans. Et il est d'ailleurs bon de noter que Yûsuke Murata et surtout ONE ont eux-même suivi de très près la production de la série.

Il en résulte une série conforme à l’œuvre originale, à savoir un récit d’action teinté d’autodérision en permanence. Dans One Punch Man, tout est prétexte à casser des codes déjà utilisés des centaines de fois. Ainsi Saitama n’a rien d’un héros en quête de grande gloire, son plus grand souci est de ne pas louper les promotions du supermarché et accessoirement de grimper les échelons de la société des héros en en faisant le moins possible, quand Genos, son disciple beaucoup trop sérieux et solennel, rêverait d’égaler la force de son mentor et a tendance à prendre tous ses actes de glandeur pour des actes de grandeur… Au-delà de ça, tout l’esprit caustique du manga se retrouve dans cet anime, notamment via une mise en scène et un rythme qui s'appliquent souvent à faire ressortir la part humoristique.

Le manga est célèbre en partie pour le dessin de Yûsuke Murata. Sa mise en scène dynamique et la richesse de son trait, comme on a pu déjà le dire précédemment, sont ahurissantes, et de ce fait l’adaptation animée devait se donner les moyens d’apporter une réelle plus-value à sa manière. Le pari est largement honoré, puisque l’animation de la série a de quoi mettre une claque sur bien des épisodes. L’animation est souvent explosive et offre beaucoup d'attention à des jeux de couleur très vifs et à des séquences de sakuga du plus bel effet qui collent parfaitement à ce titre où le nekketsu se symbolise par un Saitama aux limites inexistantes. En particulier, le dernier épisode apporte un affrontement dantesque pour nos yeux, et ainsi l’adaptation animée livre ses propres arguments pour être un divertissement indispensable, et qui ne se repose pas seulement sur les atouts du manga pour réussir, même si tout a été fait pour coller au plus près du travail de Murata, surtout lors de certaines mises en scènes.
  
  
  
  
Abordons à présent le sujet du doublage français. Lors de la sortie de l'anime sur support physique, Kazé a construit la plus grosse partie de sa communication autour de sa version française. Dans un premier temps, il s’agissait de choisir l’interprète de Mante, un ennemi très furtif qui disparaît aussi vite qu’il est apparu, ce par un concours de doublage amateur. Un bon moyen de susciter l'intérêt de nombreux fans et de faire parler, sans pour autant risquer d'offrir un doublage trop amateur puisque le rôle de Mante est extrêmement secondaire. Le plus gros est toutefois à chercher dans le rôle de Saitama lui-même, pour lequel l'éditeur a réussi à s'arracher les services d'une star très connue et qui a sûrement ameuté du monde : le rappeur Orelsan, dont on connaissait déjà un certain intérêt pour la culture pop japonaise. Un choix qui a d'abord pu beaucoup diviser, mais qui au final s'est avéré plutôt payant. Il faut ben l'avoue, au départ Orelsan ne convainc pas forcément, car il ne joue pas, alors que Saitama est un mec blasé et décalé. Or, ça, ça se joue... Heureusement, au fil des épisodes, l'artiste et néo-doubleur parvient assez vite à trouver un style adéquat et de meilleures intonations, même si par instants il retombe dans le non-jeu. Une chose est néanmoins sûre : sa voix en elle-même colle très bien au personnage, et au bout du compte on finit par se laisser convaincre dans l'ensemble. Autour de lui, de nombreux comédiens habitués aux séries d’animation japonaise offrent un travail très convaincant. On a droit à un Genos totalement crédible, à une Tatsumaki aussi délicieuse qu'irritante, à un Bang collant parfaitement au personnages, à une galerie de méchants souvent excellents dans une surenchère adéquate... Il y aura toujours des réfractaires aux vf (moi compris), mais cette version française-ci est, dans l'ensemble, très soignée.

Malgré un ou deux épisodes un peu plus fainéants, cette adaptation animée est donc une franche réussite qui n'a pas volé son succès, et qui a su placer la barre haute sur le plan technique.


Le rapport manga/anime


Disons quelques mots de plus, rapidement, sur le rapport entre le manga et l'anime.

Ce dernier suivant fidèlement le manga, la version papier garde-t-elle un intérêt pour celles et ceux ayant vu la série TV ?

La réponse est clairement oui. Tout d'abord parce que l'anime n'adapte que les premiers tomes bien sûr (la saison 2 se chargera de la suite), mais également et surtout parce qu'il effectue quand même quelques modifications et omet certains passages brillamment mis en scène par Yûsuke Murata dans le manga.

Et puis, la version manga laisse plus de temps pour apprécier la verve visuelle du dessinateur et les nombreux gags qui vont avec. On peut s'attarder sur les dessins avec grand bonheur.
  
  


Un poing, c'est tout...


Succès très important de ces dernières années en matière de manga et d'animation, One-Punch Man pose donc un concept à la fois simple et séduisant dans sa manière de jouer avec les codes de tout un genre, tout en sachant en même temps poser peu à peu des éléments de background apportant un petit peu plus de consistance à l'oeuvre afin de lui permettre de se renouveler. Car sans ça, il faut ben avouer que voir Saitama se contenter de tout dégommer d'un coup poing sans qu'il n'y a rien d'autre autour, ça aurait vite tourné en rond. Avec notamment les nombreux personnages secondaires gravitant autour du One-Punch Man, et tous les enjeux possibles autour de l'Association des Héros entre autres choses, cette première partie de série, en plus de divertir facilement sans lasser, s'offre pas mal de possibilités pour sa suite... Mais ça, on y reviendra dans un autre dossier !
   
   
Fiche du manga
Fiche vo du manga
Fiche de ONE
Fiche de Yûsuke Murata
Fiche de l'anime
   
  

Dossier réalisé par Koiwai


ONE-PUNCH MAN ©2012 by ONE, Yusuke Murata/SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News