Dossier manga - One-Punch Man - partie 1
Sommaire

Publié le Samedi, 30 March 2019


L'Association des héros


Si vous n'avez toujours pas vu ou lu One-Punch Man, vous vous demandez peut-être à quoi correspondent les classes de héros que l'on a évoquées dans la partie précédente. Patience, la réponse arrive ! Car il est évident que tout comme pour les monstres divisés en niveaux de fléau, ONE et Yûsuke Murata finissent également par enrichir assez rapidement les choses du côté des superhéros aussi, avec l'installation d'un concept : l'Association des Héros. Cela commence à partir du tome 2, avec la découverte par Saitama de l'almanach des superhéros, un almanach mis en place par l'Association pour répertorier les superhéros qui en font partie.

Et l'intérêt de Saitama pour tout ça décolle vraiment à partir du tome 3. Il a beau avoir terrassé un certain nombre d'ennemis de l'humanité ces trois dernières années, notre crâne d'oeuf s'étonne de rester si peu connu... mais Genos lui apprend ce qu'il a longtemps ignoré : pour se faire une renommée, l'idéal est de figurer dans l'almanach de l'association des héros. En compagnie de son... hum, "disciple", notre tête d'oeuf décide alors de passer le test d'évaluation de l'association afin de l'intégrer. Sont au programme, deux épreuves, l'une physique et l'autre écrite, pour un résultat qui au bout du compte permet surtout de commencer à enrichir un peu plus un univers qui était jusque-là certes très fun mais un peu trop inconsistant. Revenons donc d'abord plus en détails sur les bases à savoir concernant l'association.

Son objectif est simple : regrouper tous les héros officiels et se charger d'eux, par exemple en les catégorisant et en leur confiant des missions. Son quartier général est un imposant immeuble situé dans la ville A.

Selon les résultats obtenus à l'examen d'entrée, le nouveau superhéros officiel intègre l'une des 4 classes de héros. Réussir l'examen, cela signifie plusieurs changement pour le héros. Tout d'abord, il est officiellement reconnu comme un héros, et son nom est ajouté dans l'almanach des héros. Ensuite, il reçoit une rémunération de l'Association des Héros en fonction du travail qu'il exécute, choque qui intéresse assez notre chômeur Saitama... Puis, il est classé selon sa puissance et sa popularité. Enfin, il est possible qu'il ait droit à un émetteur signalant sa position à tous les autres possesseurs du même appareil ainsi qu'au quartier-général, ce qui est utile pour appeler en renfort des renforts des héros situés non loin d'un important danger. Concernant les fameuses classes de héros, il y en a quatre, de la plus basse à la plus élevée la classe C, la classe B, la classe A et la classe S. Pour monter d'une classe, le héros doit d'abord devenir le n°1 de la classe juste en-dessous. Etre en classe C est plus délicat, car les héros de cette classe, s'ils ne veulent pas être renvoyés, doivent accomplir au moins un acte héroïque chaque semaine. Il s'agit d'une méthode permettant de trier les héros et de virer les incompétents.
  
  
  
  
La découverte de l'Association des Héros ne tarde pas à enrichir le background. Dans un premier temps cela reste encore un peu maigre, mais on découvre donc très vite certaines choses, comme le système de classement de l'association, ce qui arrive aux rangs C s'ils restent trop longtemps inactifs après leur recrutement, certaines figures de l'association qui vont très vite gagner en importance plus tard, le système de surveillance de ce qui se passe dans les différentes villes... et tout cela se fait évidemment avec l'humour que l'on connaît alors désormais à la série ! Notamment parce que l'on découvre à plusieurs reprises des dégaines superhéroïques improbables avec des noms délicieusement ridicules (mention spéciale à Tiger Marcel, à Agent chien de garde-man, ou à l'inénarrable Pri Pri Prisonnier), ou ponctués de clins d'oeil (Vipaire au poing... redisons-le : bravo à la traduction inspirée de Frédéric Malet).

A partir du volume 6, un intérêt supplémentaire arrive avec la découverte des différents héros de classe S (sauf deux absents), classe réunissant uniquement l'élite de l'élite, et où le nombre de pensionnaires se limite à 17. Découvrir tout ça est plaisant, car comme toujours One et Murata y alternent entre classe et humour : certains visages et noms sont tout ce qu'il y a de plus sérieux, tandis que d'autres sont délicieusement amusants, ridicules ou référencés. On y croise qulques têtes que l'on connaît alors déjà quelques têtes, comme Bang, Genos, Pri-Pri Prisonnier, et la redoutable Tatsumaki déjà aperçue dans des chapitres bonus, tandis que l'on y découvre de nombreux autres visages que l'on retient dans l'ensemble assez facilement grâce à la variété des designs et des caractères. En somme, voila une belle brochette diversifiée, que l'on commence à voir plus en action par la suite. Ci-dessous, retour sur chacun des membres de la classe S en suivant la position qu'ils occupent dans le cassement quand on les découvre (ce classement étant évidemment voué à connaître quelques évolutions au fil de l'histoire.

N°1: Blast. Faisant partie des deux héros de classe S non apparus, il s'agit du héros le plus puissant de toute l'Association. D'après Petit Empereur, il apparaît quand il en a envie et répond rarement présent aux demandes de l'Association des héros.

N°2: Tatsumaki, la Tornade Tragique. Seule femme parmi les héros de classe S, elle a l'allure d'une gamine mais est en réalité âgée de 28 ans. Souvent hautaine et de mauvaise humeur (surtout quand les autres l'ignorent quand elle parle, ce qui arrive souvent), elle maîtrise à merveille son puissant pouvoir de télékinésie, et pourrait même détruire des immeubles, stopper des obus ou créer des champs de force pour se protéger.
  
  
  
  
N°3: Bang, le Croc d'Argent. Vétéran, tenant un dojo au sommet d'une montagne où il enseigne son art, le "Poing d'eau briseur de roche". Il est très agile malgré son âge, et possède un corps très musclé taillé par des années de pratiques des arts martiaux. En dehors de Genos, il est sûrement le premier à se rendre compte de la véritable force de Saitama.

N°4: Atomic Samouraï. Un homme de 37 ans se prenant pour un samouraï, et étant le meilleur combattant à l'épée parmi les héros (il manie le katana à une vitesse exceptionnelle). Un peu prétentieux, il ne serre jamais la main de ceux qu'il considère comme plus faibles que lui.

N°5: Petit Empereur. Un enfant d'une dizaine d'années, considéré comme un véritable prodige et un petit génie. Il cache dans son cartable de nombreux ustensiles et armes. Détails amusant : il a fabriqué un masque pouvant mesurer la force physique d'un adversaire, mais imparfait car affichant la valeur "inconnue" quand la cible est soit trop faible soit trop forte. Ayant obtenue la valeur « inconnue » pour King et Saitama, il en a conclu que ce dernier es désespérément faiblard... alors que c'est bien sûr tout l'inverse !

N°6: Metal Knight. Un homme mystérieux, à l'apparence inconnue, qui utilise des robots télécommandés pour se battre aux côtés des autres héros.

N°7: King. Il est considéré comme l'homme le plus fort du monde sur le plan physique, une chose que le casque inventé par Petit Empereur a affirmée.

N°8: Zombie Man. Sujet d'expérience n°66 de la Maison de l'évolution, il est le seul succès d'une  série d'expériences visant à obtenir un corps immortel il y a plus de 10 ans.

N°9: Mechavalier. Un chevalier en armure mystérieux qui aurait rencontré Metal Knight. Il dit d'ailleurs à Genos de se méfier de ce dernier...

N°10: Pur porc. Nommé ainsi pour son obésité et sa tendance à toujours manger, il semble indifférent à tout.

N°11: Super Black Brillant. Un homme très musclé qui se bat toujours torse nu. Son corps brille quand il affronte un adversaire puissant, car il reflète la lumière avec sa sueur.

N°12: Chien de garde-man. Un héros au visage toujours neutre, et portant un costume de chien... Il jouit d'une grande popularité et possède même une esplanade sur laquelle il siège, protégeant ainsi sa ville en étant toujours fidèle au poste.

N°13: Flashy Flash. Il est réputé pour sa capacité à bouger à une vitesse phénoménale, le tout avec une grande précision.

N°14: Master Marcel. Le leader du gang des Marcels ! Il possède une grande force physique.

N°15: Batte-Man. Avec sa dégaine de racaille lycéenne d'il y a plusieurs décennies, il manie avec agilité et force son arme fétiche, une batte de métal. Il possède le "fight spirit", une capacité faisant que plus il combat, plus il devient fort. Sous ses allures de bad boy, on constate très vite qu'il semble complètement gaga de sa petite sœur Zenko, chose qui ne fera que se confirmer plus tard dans la série.

N°16: Pri Pri Prisonnier. Avec sa tenue de taulard et son maquillage, il peut volontiers un peu Bon-Clay de One Piece ! Gay, il aime donner des surnoms à ceux qu'il considère comme ses amis ou ses futurs amants. Il est en prison pour éviter de sauter sur tout ce qui bouge, et s'évade uniquement quand il faut affronter des ennemis. Doté d'une grande force physique, il a été capable de tenir tête au Roi des Profondeurs, même si ce fut difficile. Quand il est à fond, il passe en mode « Ange », et augmente alors encore sa masse musculaire et, par la même occasion, déchire ses vêtements pour devenir entièrement nu. 
   
N°17: Genos.
  
  
  
  
Et oui, comme vous le voyez, Genos est jugé si fort que dès son examen d'entrée il a pu intéger la classe S ! Saitama, lui, a beau avoir tout pété (littéralement !) dans les épreuves physiques, il a été à la ramasse sur toutes les épreuves théoriques,ce qui lui vaut, au départ, de se retrouver à la... 342ème place de la classe C, ce qui est plutôt tout pourri. Qui plus est, le disciple cyborg de notre crâne d'oeuf laisse celui-ci estomaqué parce qu'il est 6ème dans le classement de popularité ! Le chemin semble alors encore long pour que notre One-Punch Man soit un minimum reconnu... et bien souvent, cela sera une sorte de running gag dans l'oeuvre.

Au-delà de la découverte des héros de classe S, au fil des volumes ONE et Murata nous offrent bien d'autres choses. Par exemple dans le tome 4, où les nouvelles missions, mine de rien, amènent pas mal d'éléments. Des nouveaux superhéros hors classe S qui ont plutôt de la gueule, d'autres qui intriguent de par leur comportement et leur façon de se battre, ou tout simplement certains qui s'inscrivent dans la droite lignée de ce que la série peut proposer de plus ridiculement marrant.

C'est également à partir du tome 4 que l'on trouve de nouveaux problèmes pour Saitama, qui va devoir se confronter, via le gang des marcels, à une facette moins glorieuse des superhéros : la concurrence, la jalousie, le désir de se mettre en valeur au détriment des autres. Mais heureusement, vu la dégaine des marcels, ça marche pas trop trop. En revanche, sur la longueur, cela pourrait devenir plus problématique avec certains autres visages, comme Bogosse Masqué, le N°1 de la classe A à la popularité éclatante, ou Metal Knight, évoqué comme une menace pour Genos... Des éléments qui, toutefois, ne sont qu'installés dans cette première partie de One-Punch Man, et qui trouveront sans nul doute plus de consistance sur la longueur.

Notons aussi le tome 5 : sur un schéma classique mais très efficace, les auteurs dégagent des  éléments intéressants. On pense notamment au rôle réellement héroïque d'un Roulettes Rider pourtant plus faible que d'autres héros... et surtout à l'image que Saitama continue de renvoyer à la population ! Ce dernier aspect est d'un côté amusant tant les répliques du crâne d'oeuf fusent, et d'un autre côté énigmatique tant, à l'instar de Genos, on est amené à se demander si c'est vraiment ce que notre héros souhaite. Pourra-t-il continuer à être un superhéros s'il se met toute la population à dos ?

En filigranes, il est également impossible de ne pas évoquer un autre personnage récurrent et un peu à part, dans la mesure où il se pose en rival autoproclamé de Saitama et que surtout il rejette en bloc l'association malgré son statut proche du superhéros : Sonic le Foudroyant.
  
  
  
  
Et enfin, il y a le tome 7, où Saitama et Boros, dans leur affrontement qui est un pied monstrueux pour le lecteur, ne sont pas les seuls à être actifs, car sur Terre les héros de rang S prennent soin de collaborer. C'est l'occasion de voir plusieurs visages un peu plus sur le devant de la scène, à commencer par Tatsumaki, qui sous ses allures de mioche mignonne cache bel et bien, à la fois, une grande puissance et un sacré caractère. On reste intéressé par les actions de Genos ou de Bang, autant que l'on s'amuse devant la dégaine de Super Black Brillant ou de Master Marcel.
  
  

ONE-PUNCH MAN ©2012 by ONE, Yusuke Murata/SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News