Dossier manga - My Hero Academia - Partie 1

Reader Rating 20 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 12 October 2018


Personnages


Du côté des héros...


Izuku Midoriya :
Izuku fait partie des rares personnes nées dans Alter. Un fait paradoxal puisque le rêve du jeune homme est de devenir un aussi grand héros que All Might, son idole. Surnommé "Deku", ce passionné de supers-héros les observe depuis son plus jeune âge, remplissant même des cahiers d'observations à propos de leurs particularités et leurs pouvoirs.
Pourtant, Izuku finira par rencontrer All Might en chair et en os, un événement décisif puisque le Symbole de la Paix le choisira comme héritier et lui transmettra le One For All, un Alter qui se transmet de génération en génération. Dès lors, Izuku aura toutes les cartes en mains pour devenir un héros, et son apprentissage à l'académie Yûhei pourra commencer.

All Might :
Celui qu'on surnomme le Symbole de la Paix est le plus grand des héros, si bien qu'il représente à lui seul un facteur dissuasif pour empêcher certaines graines de vilain à passer à l'acte. Derrière ce surnom se cache Toshinori Yagi, un homme à l'apparence rachitique dès qu'il n'utilise plus son pouvoir. Possesseur du One For All, un Alter décuplant la force physique et qui se transmet de génération en génération, All Might est en déclin depuis un certain temps, processus accéléré par une douloureuse blessure physique subie par le grand héros. Pour cette raison, Toshinori recherche son héritier, et il le trouvera en la personne d'Izuku, un adolescent sans Alter mais pourvu d'une forte détermination. Après lui avoir légué le One For All, All Might intègrera le corps enseignant de Yûhei pour être au plus proche de son disciple et héritier...

Katsuki Bakugo :
Grande gueule qui a une haute opinion de lui-même, Bakugo connait Izuku depuis leur jeune enfance. Tandis que "Deku" ne montrera aucun signe de possession d'Alter, Bakugo, lui, développera un pouvoir puissant basé sur les explosions. Il n'en faudra pas plus pour le blondinet d'éveiller l'admiration de ses camarades, et de se destiner à une carrière de héros. Pourtant, l'éveil d'Izuku sera une source d'énervement pour Bakugo. Il intègrera lui aussi la 2nde A de Yûhei, et les réussites de son camarade d'enfance ne feront que l'énerver. Mais malgré cette rivalité teintée de jalousie et malgré son détestable caractère, les prouesses de Bakugo feront de lui l'un des meilleurs élèves de la classe.

Ochaco Uraraka :
Ochaco est une élève de la 2nde A de Yûhei et sera l'une des premières camarades qu'Izuku rencontrera, devenant rapidement son amie. Elle est dotée d'un caractère doux, presque naïf par moment même, et s'associe alors très bien avec Izuku. Bien que limité en terme d'action et lors des combats, son Alter lié à la gravité se révèlera particulièrement utile.

Tenya Hiida :
Dans tout archétype de classe, il y a un délégué sérieux, et Tenya incarne précisément cette figure de classe. Dans un premier temps, il apparaîtra hautain envers Izuku, mais révèlera un caractère simplement très sérieux, allant ensuite jusqu'à respecter notre héros et le considérer comme un ami. Excellent élève, il possède un Alter de rapidité qu'il déploie à partir de ses jambes. Il est le petit-frère du héros Ingenium, véritable fierté de la famille qui a énormément inspiré Tenya. Alors, quand son frère sera cible d'un cruel incident, le caractère du délégué s'en retrouvera chambouler...

Shôtô Todoroki :
Élève plutôt solitaire et peu enjoué, Shôtô se montre froid et hautain dans un premier temps. Deux raisons à cela : ses deux Alters et son talent au combat, et sa situation de fils du héros Endevor, numéro deux juste derrière All Might. Les prouesses d'Izuku attireront l'intérêt de Shôtô qui le verra comme un rival, et c'est à ce moment que la psychologie du personnage se dessinera. Détestant son père, paternel violent envers lui et sa mère, Shôtô cherche à renier son Alter de feu qu'il a reçu de ce dernier. Alors, son opposition avec Izuku, qui est un rationnel, amènera Shôtô à réfléchir et évoluer.


... et des vilains

Tomura Shigaraki :
Se présentant comme un jeune adulte au visage crispé, caché par une main, Tomura est le leader de l'Alliance des Supers-Vilains, groupe de criminels s'opposant à la Paix et à All Might. Tomura et ses sbires infiltreront Yûhei lors d'un exercice scolaire de la 2nde A afin de fragiliser la classe à laquelle All Might enseigne. Par la suite, la haine de Tomura ira en grandissant, ce qui sera sa plus grande arme pour développer l'Alliance et tenter d'ébranler la Paix instaurée par All Might.

All For One :
Il existe All Might du côté des héros, et All for One est sa Némésis. Véritable génie du mal capable de faire sien les Alters d'autrui, cet ennemi a utilisé ses talents pour s'opposer à la paix et affrontera All Might dans un duel qui s'étend à travers les générations. En effet, il est le mentor de Tomura qu'il considère comme un héritier de sa volonté, si bien qu'il l'a façonné dans le but de créer le chaos et détruire All Might. Tapis dans l'ombre, il apparaîtra à un moment crucial pour affronter le Symbole de la Paix...

Stain :
Si Tomura œuvre pour le chaos, Stain est un criminel totalement différent qui agit par idéologie. Véritable anarchiste, il s'oppose à un système qu'il trouve corrompu. A ses yeux, le plupart des héros n'ont de héros que le nom et agissent, selon lui, bien souvent par intérêt. Stain cherche à imposer son idéologie en assassinant ces héros qu'il juge corrompus. Il éveillera la colère de certains élèves de la 2nde A quand il attaquera un certain Ingenium...

hero-academia-villains.jpg

La bonne utilisation des codes classiques du genre


My Hero Academia, la série phare de Kôhei Horikoshi, est sujet d'une ascension fulgurante depuis plusieurs années, aussi bien au Japon qu'en France. Le titre fait désormais partie des séries phares du Shônen Jump, un peu comme Naruto lors de sa prépublication, les deux séries étant même souvent comparées. Il n'est pas rare de lire çà et là sur la toile que My Hero Academia est le successeur de Naruto, lien fantasmé qui tient aussi du fait qu'Izuku Midoriya a pris la relève et a connu le succès au bon moment : Naruto s'est terminé en novembre 2014 au Japon, mois de parution du tout premier tome de MHA dans son pays d'origine. En ce qui concerne la date de prépublication exacte du premier chapitre, il faut remonter au 7 juillet 2014, date où le ninja blondinet n'avait pas encore tiré sa révérence...

Mais pourquoi s'étendre sur cette comparaison ? Celle-ci est justement un symbole intéressant de la montée de My Hero Academia qui a assumé une sorte de relève dans le célèbre Shônen Jump. La série de Kôhei Horikoshi a peut-être pris une place laissée vacante, mais c'est aussi par ses qualité qu'elle a su s'imposer dans le monde entier. Pour preuve, l’œuvre est sûrement l'un des nekketsu les plus acclamés en ce moment, l'excellent écho étant l'attente en fanfare des nouveaux épisodes de l'adaptation animée (un événement qui, comparé aux autres adaptations du genre, vient peut-être aussi du format saisonnier, là où Naruto ou encore One Piece sont des anime fleuves et diffusés en continu).


Mais qu'est-ce qui séduit dans My Hero Academia ? A première vue et une fois les premiers chapitres dégustés, difficile de nier un certain classicisme dans l’œuvre de Kôhei Horikoshi. Un protagoniste à la base sans pouvoir voué à devenir le plus grand des supers-héros, plusieurs rivaux dont l'un taciturne et souffrant de dilemmes familiaux et, le second, archétype de la grande gueule, ou encore un mentor faisant aussi office de figure paternelle, qui sera vouée à laisser sa place à son successeur. Entre séquences de vie scolaire, entraînements et parfois même des tournois, tout porte à croire que l'auteur ne prend pas de gros risques. La réalité est un peu plus subtile : Kôhei Horikoshi fait ce qu'il aime, insuffle un schéma banal en apparence à son œuvre, mais le fait toujours avec une bonne raison et de manière particulièrement habile. A titre d'exemple, le premier entraînement d'Izuku, dès le premier tome, est légitimé par l'acquisition de son pouvoir, le One For All, qu'il doit mérité en décuplant sa condition physique. Le tournoi, ou plutôt le Festival des Sports de Yûhei, qui se déroule entre les tomes 3 et 5, arrive comme un cheveux sur la soupe... en apparence. Il marquera en réalité une première ascension chez les élèves de la 2nde A, leur permettant d'attirer l’œil de sponsors ou autres recruteurs héroïques, premier point d'une évolution qui sera toujours traitées de manière cohérente au sein de la série, les autres arcs apportant leurs petits grains de sel à ce sujet, à tour de rôle.

Des arcs à la forme classique parfois justifier, donc, sans compter que le mangaka fait la chose très bien, à commencer par sa manière de ne jamais s'étendre inutilement sur une partie de son histoire. En assez peu de tomes, la série propose énormément de péripéties, si bien qu'un arc dure rarement plus de trois tomes. Nous y reviendrons plus tard mais les deux premiers opus sont assez révélateurs de la cadence du titre : My Hero Academia propose tellement d'événements qu'une première saison de 13 épisodes adapte à peine plus de deux volumes, et ce en ne prenant pas forcément son temps. Un tel rythme est alors idéal pour proposer beaucoup de choses en un temps assez record pour une œuvre du genre, mais le plus remarquable étant que Kôhei Horikoshi ne semble jamais expédier ses intrigues. Au contraire, il garnit chacun de ses arcs narratifs, y compris ses tournois ou autres examens scolaires, de plusieurs sous-intrigues humaines où les personnages prennent le pas sur le contexte de l'arc. Voilà qui constitue une excellente transition vers notre prochaine partie qui sera justement consacrée à l'imposant casting de My Hero Academia...
  
  

BOKU NO HERO ACADEMIA © 2014 by Kohei Horikoshi / SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News