Dossier manga - Le Voyage de Ryû

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 23 October 2015


L’héritage des hommes


L’aspect SF que nous avons décrit précédemment constitue le cœur du manga, le lecteur ayant devant lui une œuvre principalement fantastique. Mais ne négligeons pas la portée anthropologique de l’œuvre, où toutes les conséquences possibles de l’immaturité de l’homme sont évoquées.


Evolution et désastre humains


Le point de départ de la quête de Ryû est la découverte d’une forme de civilisation, ou en tout cas, d’une civilisation qui lui convient pour y vivre. Tout le long de son périple, il rencontrera différents genres d’hommes sur cette Terre complètement déréglée.

À l’heure où la guerre froide bat son plein et où la menace d’une guerre nucléaire pèse, de nombreux artistes se sont emparés du sujets, et parmi eux, de nombreux auteurs de mangas. Pourquoi eux ? D’une part car depuis la Seconde Guerre mondiale, les Japonais sont les plus à même de parler des dégâts irréversibles d’une catastrophe nucléaire, et le manga étant seulement du dessin, il est plus aisé d’utiliser ce support pour servir des images chocs avec peu de moyens. Le voyage de Ryû est parfaitement dans le prolongement de toutes ces œuvres de fiction, peut-être d’abord américaines dans les années 1960, et qui aboutira à son summum au Japon dans Akira en 1980. L’homme y est systématiquement représenté comme un ensemble d’individus qui s’élèvent par la technologie et qui finissent par s’entretuer sans douter des conséquences qu’entrainent les armes qu’ils utilisent.

Ryû va donc rencontrer à de nombreuses reprises des groupes d’humains, et à chaque fois, la mentalité humaine, faillible, a été, est ou sera la cause de leur perte. Par exemple, à force de trop se reposer sur la technologie, les robots ne souhaitent plus servir une espère aussi faible. Ou bien les humains se groupent sous forme de castes et deviennent des espèces différentes qui s’assujettissent les unes les autres, parfois jusqu’au cannibalisme. L’être, après une longue période d’ascension, redevient primaire à cause de son irresponsabilité.


Science et biologie


Parmi toutes les thématiques de science-fiction, le voyage de Ryû n’oublie pas de faire appel à des notions biologie à travers l’évolution de l’homme et des espèces. Si tout cet aspect reste sommaire d’un point de vue intellectuel, il n’en demeure pas un élément constitutif du manga.
Les notions de biologie apparaissent tout d’abord dans le premier volume, via les créatures dangereuses et dégénérées qui font face à Ryû, faune comme végétation. Dès lors, cette thématique est utilisée pour appuyer le danger, l’inconscience de l’homme dans ses décisions précédentes (est-ce la radioactivité qui a engendré de telles monstruosités ?), ou encore l’impuissance du genre humain à se montrer à la hauteur en tant qu’espèce vivante. De prédateur, elle est passée à proie facile face à toutes ces bestioles, nouvellement dotés d’armes de défenses et d’attaque improbables, ou d’une intelligence effrayante.

Ensuite, la biologie intervient lorsque Ryû croise les premiers mutants. Dans un premier temps, on pourrait penser cette rencontrer marque une nouvelle le dépit de Ryû pour ce qu’est devenu l’homme : un être primaire, difforme, parfois cannibale. Mais là où Ishinomori fait fort, c’est qu’il y a toujours parmi ces peuplades des exceptions, que ce soient les hommes singes ou les mutants humains, plusieurs d’entre eux vont devenir des amis et des soutiens de Ryû, disposant d’une certaine noblesse et d’un bon cœur. On pourrait presque voir dans cette conception de l’évolution humaine une critique du racisme et du « catalogage » d’un être par rapport à son statut de naissance. Ce que ne manque d’ailleurs pas de faire Ryû dans un premier temps, tout être civilisé qu’il soit.




Enjeux écolos et pacifiques


Toutes ces problématiques renvoient à la même notion : l’être humain peut être sa propre victime s’il n’est pas sensibilité à sa propre capacité de destruction. Et de même, le danger vient de la puissance des armes qu’il a utilisées contre lui-même. De là, il est facile de conclure qu’il y a un message au moins écologiste, voire pacifiste dans le voyage de Ryû. Il n’est pas foncièrement original et sert surtout de support à ce mélange flamboyant de sciences-fictions, mais il est présent et prend son sens au vu de la période à laquelle a été publié le manga.

Rappelons qu’en 1970, date de début de la série, le monde est en pleine guerre froide et les tensions entre les Etats-Unis et la Russie ont fait fantasmer bon nombrer de scénaristes sur une possible guerre nucléaire. La sincérité des récits japonais tels que le voyage de Ryû provient du fait qu’à ce jour, ils étaient les seules victimes de l’explosion d’une bombe nucléaire sur un territoire en présence de civils. C’est d’ailleurs une thématique importante pour Ishinomori, profondément marqué par cette atmosphère de désolation, comme nombre de ses contemporains.


Une société d’hommes


Bien que l’homme soit en déclin dans le scénario et que d’autres espèces tendent à prendre le dessus, le voyage de Ryû est aussi manga à caractère social, qui parle de l’homme comme une espèce qui vit en société. Le premier aspect important de l’homme en tant qu’individu social est représenté par le spectre de la guerre. Quelque soit son avancée technologique, il détruit et chasse l’autre, par haine ou par intérêt. Ou parfois avec un but plus complexe, comme celui d’éloigner les individus gênants pour en préserver d’autres (eugénisme). Le racisme est également présent dans le manga, tout comme la constitution politique d’une nouvelle société, où ce sont les personnages les plus charismatiques qui dirigent. La dimension sociale du manga est une nouvelle preuve de la diversité des thèmes abordés, qui se raccrochent toujours à l’humain.
  
  
 


© Shotaro ISHINOMORI/ISHIMORI PRODUCTION INC.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News