Dossier manga - Le Voyage de Ryû

Reader Rating 18 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 23 October 2015


Une fable SF



Synthèse de genres


Le voyage de Ryû est un manga de science-fiction. Ce terme recouvre nombre de thématiques, et l’auteur, plutôt que de s’attarder sur seulement l’une d’entre elles, en évoque bon nombre, au point que le manga offre un grand panel de ce qui caractérise la science-fiction à l’époque de la publication de la série.

Le voyage de Ryû décrit tout d’abord un monde dystopique, un futur où le bonheur semble presque inaccessible. D’ordinaire, ce thème de science-fiction (pouvant être appelé « cyberpunk ») se déroule dans des sociétés ultra-évoluées et urbaines, ce qui n’est pas totalement le cas du manga. Mais on aperçoit des bribes de ce genre à certains moments, qui trouvera son apogée dans les années 1980. Il y a aussi de nombreuses séquences dans des lieux hostiles et sauvages, où l’homme du futur évolue quasiment comme s’il appartenait à la préhistoire. Il est aussi question de bouleversements temporels et d’autres évocations d’éléments scientifiques qui viennent appuyer la fantaisie du récit.

En bref, le manga est un véritable condensé de science-fiction, faisant se croiser, les hommes du futur, les formes de vie préhistoriques, les robots, les cyborgs, les singes (en tant que cousins biologiques de l’homme), les mutants… Dans des décors très différents, de la cité hyper-urbaine à la forêt inhospitalière, en passant par des châteaux médiévaux et des déserts. Cette diversité tient debout grâce au pitch du manga : quelque chose de terrible a complètement déréglé les notions de temps et le rythme de l’évolution sur Terre. Nous sommes d’accord que le voyage de Ryû n’a pas à se montrer vraisemblable en des termes scientifiques. En revanche, en puisant dans tous les genres de science-fiction possibles, avec un élément de base qui justifie ce monde foutraque, Ishinomori est parvenu à créé une saga fantaisiste au possible, où le lecteur peut s’imaginer que tout peut arriver.




Ishinomori inspiré par la littérature et le cinéma du XXème siècle


Pour créer ce monde fou, l’auteur s’est inspiré de nombres de fictions du XXème, de la littérature occidentale et de leur adaptation cinématographique. Comme ne pas penser à la Planète des Singes quand, au début du tome un (version française), Ryû se réveille dans son vaisseau après un long voyage spatial, égaré sur une planète sauvage, et avec ses camarades humains morts durant leur sommeil cryogénique ? De même, le signal sonore qui appelle quelques êtres humains incapables pour être dévorés par d’autres humains fait écho aux morlochs de la Machine à explorer le Temps de H.G.Wells. Etonnamment d’ailleurs, le voyage de Ryû puise presque exclusivement ses influences dans la pop-culture occidentale, et non japonaise. Par exemple, lorsque des auteurs japonais souhaitent faire référence au genre super-héroïque, ils ont bien du mal à se détacher du genre qu’on appelle « Super sentaï », dont le créateur n’est autre que… Shôtarô Ishinomori ! Et c’est ce même Shôtarô Ishinomori, quasiment en parallèle, qui créé le voyage de Ryû, et rend hommage à cette popculture occidentale en transposant presque totalement les œuvres des grands auteurs de sciences fiction.


Imagerie futuriste


Toute cette tonalité SF est appuyée par nombre d’éléments, d’objets typiques des genres. Dans le manga, Ishinomori montre par exemple différents genres de robots : un très « vintage », Isaac, qui rappelle dans son design les illustrations des romans d’Isaac Asimov dans les années 1950 ; d’autres plus futuristes et au look plus agressif. Ces derniers apparaissent maintenant eux aussi assez vintage, mais à l’époque de la publication du manga (les années 1970), leur design ne s’apparentaient à rien de vraiment connu en SF et c’est en cela qu’ils pouvaient paraitre inquiétants. Le monde du voyage de Ryû décrit d’autres éléments technologiques, comme des vaisseaux spatiaux, ou des salles de contrôle, eux aussi faisant appel à l’imagerie SF du XXème siècle.

Mais il n’y a pas que les machines et la technologie à rappeler le monde de la science-fiction. Les mutants, êtres biologiques, et les humains eux-mêmes le rappellent. Pour le premier genre, le plus emblématique est celui apparaissant sur la couverture du tome 3 de l’édition française : avec son énorme cerveau, sa peau bleue et ses quatre yeux, il évoque la dégénérescence du génome humain. Pour les humains, ils sont régulièrement montrés lors de flashbacks de Ryû. Le point de départ du récit étant les années 2020 (époque de Ryû), nous sommes déjà dans le futur (à plus forte raison à l’époque de la publication de la série), et les personnages humains sont habillés avec des tenues « du futur » et vivent dans de grandes cités technologiques.

Enfin, à l’instar de 2001 l’odyssée de l’espace (qui a d’ailleurs inspiré des mangas tels que 2001 Nights Stories), le cosmos est très présent, bien que l’intégralité du manga se déroule sur Terre. Ishinomori représente le noir spatial et sa multitude d’étoiles lors de passages philosophiques ou métaphysiques, pour resituer l’humain dans son contexte : il vient de la Terre, qui n’est qu’un point dans l’univers.




Un pulp-manga ?


Avec tout ce métissage et ces thématiques, le voyage de Ryû a quelque chose de « pulp », ces récits fantastiques peu coûteux et populaires de la première moitié du XXème siècle. Il fait de nombreuses fois références à des monuments littéraires du genre, tant au niveau du scénario que graphiquement. Pourtant, le voyage de Ryû est aussi une bande dessinée japonaise pure et dure. Le design des personnages ne trompe pas et est typique des mangas vintage. De même, la narration est typique du genre, mais nous y reviendrons plus tard.

Le voyage de Ryû est donc un manga aux multiples influences pulp. Quand on sait à quel point de nombreuses fictions font encore référence à ce « genre », on se rend compte la puissance de l’impact culturel que le pulp a engendré. Le voyage de Ryû en est l’un des meilleurs hybridés avec le manga.
  
  
 


© Shotaro ISHINOMORI/ISHIMORI PRODUCTION INC.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News