Kimi Wa Pet - Actualité manga
Dossier manga - Kimi Wa Pet

Reader Rating 18.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 12 December 2008


Une critique de la société menée avec humour

                                                                                      
Bien que Kimi Wa Pet apporte beaucoup d'émotions et traite des difficultés de la vie, cela n'empêchera pas la présence de passages plus légers, notamment grâce à un humour efficace, mais qui gardera toujours une visée dénonciatrice.
                               
Déjà, la situation de Sumire et Momo peut souvent prêter à rire. Quoi de plus drôle que de voir une jeune femme pourtant si sérieuse prendre soin de son petit animal qui est pourtant un robuste jeune homme probablement plus costaud qu'elle. Une relation pareille est à peine imaginable dans notre société actuelle. Une femme prenant un jeune homme comme animal de compagnie, cela paraît tout de suite bizarre. Et pourtant, qui pourrait se douter de toute la tendresse que s'apporte ce petit duo...
                                                  
Sumire fait également face à de petit tracas qui nous feront sourire, et qui la rendront encore un peu plus humaine.
Tout d'abord, elle tente d'appliquer sa fameuse règle des "trois G": Gros salaire, grande taille et gros diplômes. Elle pense ainsi que sa vie sera plus facile avec un homme rentrant dans ces critères, ce qui est plutôt amusant car on se rendra vite compte que ce n'est pas le cas car sa relation avec Hasumi lui mettra une pression énorme.
Ensuite, même si elle paraît toujours parfaite devant les autres, on peut voir qu'elle a les mêmes petits soucis que n'importe quelle femme.
Enfin, elle a un coté naïf malgré sa grande intelligence, ce qui conduit à des situations assez amusantes.
                                   
Les autres personnages ont aussi leur coté comique. En effet, dans cette œuvre, l'auteur pointe les sentiments humains, mais également leurs défauts.
Hasumi, en homme bien sous tout rapport, sera assez drôle lorsqu'il se retrouvera en face de situations que quelqu'un de bien propre sur lui aura du mal à gérer, comme par exemple la cour acharnée que lui fera la grande rivale de Sumire. On verra aussi qu'il n'est pas du tout sur la même longueur d'onde que sa compagne quelques fois, mais il ne s'en rend pas du tout compte, croyant bien faire. Il est très sûr de lui et ne voit pas qu'il peut parfois être maladroit. On voit également que si la jeune femme prône la théorie des "trois G", il n'est pas bien différent d'elle à ce niveau là car lui aussi est attiré par l'excellence.
                                           
Le caractère déjanté de Momo nous fera beaucoup rire. Il représente un peu la jeunesse qui n'a pas froid aux yeux et qui se permet un peu tout dans ce monde si formaté. Il semble prendre les choses avec beaucoup plus de légèreté, même si il doit bien sûr faire face à ses propres problèmes. Ses délires nous feront parfois mourir de rire et apporteront aussi de la gaité à sa maîtresse.
                   
Les personnages secondaires sont aussi amusants. Entre la grande sœur de Sumire dont elle a une peur bleue alors qu'on se rend vite compte que celle ci n'est pas si terrifiante que cela et Yuri, auparavant très belle, devenue une mère de famille un peu potelée mais représentant au yeux de l'héroïne la femme japonaise parfaite qui a réussi sa vie, l'auteur pourra introduire de nombreux passages humoristiques.
Momo viendra d'ailleurs remuer un peu tout ça, en se moquant part exemple de ceux que Sumire admire tant.
                              
Des thèmes plus légers seront donc traités, mais gardant toujours une part de sérieux car cela permet à l'auteur de se moquer et de dénoncer le côté un peu prédéfini de la société, où chacun est censé rentrer dans un moule.
                                                                                        
                                                                                                           
                                                                                                         
                                                                         
                                                                    

Quelques moments d'évasion

                                                               
Il y aura quand même des moments de pur délire dans ce manga. On notera par exemple le passage où Sumire voit réellement Momo comme un chien, et se demande si elle n'est pas devenue folle. Elle devra également à un moment faire un reportage en se déguisant en mascotte de parc d'attraction. Le fait que la jeune fille soit sérieuse en temps normal ne fera qu'augmenter l'aspect comique de ces situations.
                                                                   
Les personnages feront des petites escapades loin du stress de la vie quotidienne dans ce manga, où on pourra même retrouver parfois un peu de fantastique. Ces petits apartés permettent de s'évader un peu de cette histoire si réaliste et sont bien agréables.
                                                                             
Le monde de la danse dans lequel évolue Momo, bien que comprenant lui aussi ses difficultés, permettra aussi quelques évasions devant la beauté des gestes du héros, que l'auteur sait très bien retranscrire d'ailleurs.
Enfin, on aura le plaisir de voir la si sérieuse Sumire se battre et donner une bonne leçon à ceux qui l'ont mérité.
On retrouvera ainsi tout au long du manga des petites anecdotes sans trop de rapports avec la trame principale mais qui seront très bien racontées et ainsi très sympathiques.
                                       
Ogawa sait donc jongler entre les ambiances dans son manga et arrive tout aussi bien à nous toucher qu'à nous faire rire tout en dénonçant la société japonaise. Ses graphismes apportent aussi une particularité à son œuvre.
                                                                                                      
                                                                                              
                                                                                             
  

KIMI WA PET © 2000 Yayoi Ogawa / KODANSHA Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News