Goyô - Actualité manga
Dossier manga - Goyô
Sommaire

Publié le Jeudi, 01 March 2012


Présentation

 
Résumé
Masa, un samouraï récemment devenu ronin, à bien du mal à subvenir à ses besoins. En effet, d’un caractère timide et peu assuré, il ne correspond pas à l’image qu’on se fait d’un guerrier, ce qui pose des difficultés pour trouver un travail. Jusqu’à ce que son chemin croise celui de Yaichi, un homme mystérieux et au charisme certain. Il propose à Masa de lui servir de garde du corps pour un petit travail. Cependant, ce que Masa ne savait pas, c’est que son employeur est en réalité le chef d’une bande de kidnappeur, les « Goyô ». Que va faire le samouraï, qui est d’une nature honnête, sachant qu’il s’agit du seul endroit où il pourra enfin prendre un peu d’assurance ?
 
 
 
 
Fiche Technique
Goyô (さらい屋五葉 - Saraiya Goyo) est une série seinen né sous la plume de Natsume Ono. Cette histoire en huit volumes est parue dans le magazine mensuel Ikki, connu pour éditer des titres un peu hors de l’ordinaire (Dorohedoro, Bokurano, La Cité Saturne), de l’éditeur Shôgakukan. La série est parue de juillet 2006 à septembre 2010 en volume relié. 
   
A la fin de l'année 2012, Natsume Ono participe au lancement du site Web Ikki Para Comics, plateforme de prépublication gratuite de la Shôgakukan. Elle y présente la série Kozure Dôshin (子連れ同心), qui n'est autre qu'un spin-off de Goyô, s'intéressant à l'enfance du personnage d'Izo Tachibana. Le titre et le premier visuel de cette préquelle sont un clin d'oeil évident à l'oeuvre Kozure Okami, plus connu en France sous le nom de Lone wolf & cub (ou Baby Cart).
    

   
    
La série fut publié dans de nombreux pays, et est connue à l'international sous le titre anglais "The House of Five Leaves", littéralement "la maison des cinq feuilles". En effet, "Goyô" (littéralement, "cinq lobes") désigne en japonais la feuille de l’érable lisse, qui est composée de cinq lobes. Et incidemment, la bande des Goyô est composée de cinq personnes avec l’arrivée de Masa.
     
Le manga fut adapté en français par Kana à partir de janvier 2009, le dernier tome étant sorti en septembre 2011.
   
      
      
Auteure
Natsume Ono (オノナツメ) est née un 9 juillet de l’année 1977 au Japon. Elle débutera sa carrière de mangaka en 2004 avec la publication en volume relié d’un web-comic ayant pour titre La quinta Camera (La Quinta Camera - 5番目の部屋), par l’éditeur Penguin Shobou. Ce dernier publiera encore un autre de ses titres, Not simple, un one-shot paru en 2005, avant que l’éditeur ne mette la clé sous la porte la même année. À noter que Shogakukan a depuis réédité ces deux premiers titres et continuent d’éditer certains de ses travaux, dont Goyô, sa série la plus longue et la connue a l'heure actuelle.
   
À partir de là, elle ne cessera de produire des œuvres à un rythme constant, parfois sous un autre nom. En effet, elle dessine également du Boy’s Love, qu’elle signe du nom de Basso chez l’éditeur Akane Shinsha. Ces titres comprennent Kuma to interi (クマとインテリ) (One-shot publié en 2005), Amato amaro (アマート・アマーロ) (One-shot publié en 2007), Gad Sfortunato (ガッド スフォルトゥナート) (One-shot publié en 2009) et Aru to neri to sono Shûhen (アルとネーリとその周辺) (One-shot publié en 2011). Ces titres sont tous inédits en Francophonie.
   
Sous son nom de plume « Natsume Ono », elle publiera en 2006 Ristorante paradiso (リストランテ・パラディーゾ - Ristorante paradiso), un one-shot publié en VO chez Ohta Shuppan et disponible dans nos contrées chez Kana
La même année, elle débutera la série qui fera son succès Saraiya goyô (さらい屋五葉) . Elle poursuivra avec Gente  (リストランテの人々 - Gente - Ristorante no hitobito), une série en trois tomes publiées de 2007 à 2009 chez Ohta Shuppan, et qui se veut une suite, ou plutôt un approfondissent du one-shot Ristorante Paradisio. Les trois tomes de la série sont également disponibles chez Kana.
   


Dans ses travaux inédits en France publié sous son vrai nom, on notera aussi Danza (ダンツァ), un one-shot publié en 2007 chez Kôdansha, Tesoro (オノ・ナツメ初期短編集), un recueil d’histoires courtes publié en 2008 chez Shôgakukan, Coppers (カッパーズ), série en deux volumes parues de 2008 à 2009 chez Kôdansha, et Nigeru Otoko (逃げる男), un one-shot publié chez Ohta Shuppan en 2011. A noter qu'en mars 2011, elle a débuté un yonkoma intitulé GB park dans le Manga Life Original.
    
A partir de novembre 2009 elle travailla sur  Tsuratsurawaraji - Bizen Kumada-ke Sankin Emaki (つらつらわらじ - 備前熊田家参勤絵巻), une série prenant place dans le Japon des samouraï et qui nous conte le voyage d’un Daimyo pour sa visite annuel au shôgun. Elle s'acheva en décembre 2012, pour un total de cinq volumes.
    
Actuellement, Natsume Ono travaille sur trois séries : Futagashira (ふたがしら), une série plus enjouée que ses précédentes parutions et qui prend place également dans l’ère d’Edo; Kozure Dôshin (子連れ同心), le spin-off de Goyô que nous avons évoqué précédemment; et Acca 13-ku kansatsuka (ACCA13区監察課), publié dans le Big Gangan depuis juin 2013, qui nous fait découvrir le quotidien d'une brigade d'observation du 13ème arrondissement de Tôkyô.
   
En résumé, une auteure qui s’investit particulièrement dans l’historique et son raffinement, et sur la culture italienne semble exercer une fascination. Elle se démarque aussi nettement par cette sensibilité qui la distingue entre mille, notamment au niveau du graphisme, immédiatement reconnaissable.
  
    
Les personnages

Akitsu Masanosuke



Un samouraï récemment devenu ronin. Il n’a aucune confiance en lui et semble toujours déprimé, ce pourquoi il a du mal à s’adapter à la vie en société. Sa rencontre avec Yaichi va entraîner un grand tournant dans sa vie.


Yaichi



Un homme mystérieux, qui affiche toujours un sourire étrange derrière lequel on ne sait pas quelle émotion placer. Il a créé la bande des Goyô, mais pour des raisons qu’il ne veut pas vraiment avouer. Une chose est sûre, il cache beaucoup de secrets, tout en exerçant une forte fascination sur son entourage.


Umezô



Le patron de la taverne chez qui la bande se réunit. Il s’est lancé dans le kidnapping pour sauver sa fille. Ses relations avec Yaichi semble un peu distante et il ne lui fait pas tout à fait confiance, mais la bande des Goyô paraît importante pour lui. Il se bat pour avoir les faveur d’O-take.


O-Take



Une ancienne prostituée, rachetée par Yaichi. Elle lui en est évidemment très reconnaissante, mais garde son indépendance malgré tout. Belle et mystérieuse, c’est la petite touche de sensualité du manga.


Matsukichi



Autre membre de la bande des Goyô, il travaille un peu en amont lors des coups. Il semble un peu bourru au premier abord et un rien taciturne, mais il semble tenir également à ce drôle de groupe de kidnappeurs.


O-Kinu



La fille d’Umizô. Son rôle dans l’histoire n’est pas grand, néanmoins, elle amène une touche d’innocence bienvenue dans ce monde de complots, d’intrigues et d’introspection.
 
 

© 2006 by Natsume Ono / Shogakukan Inc. All rights reserved

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News