Arrietty - Le petit monde des chapardeurs - Actualité manga
Dossier manga - Arrietty - Le petit monde des chapardeurs

Reader Rating 19.50 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 15 Febuary 2013


Réalisation

      
Graphiquement, c’est splendide. Comme à l’ordinaire, voire mieux. La réalisation fourmille de détails, qui font largement la différence. La chambre d’Arrietty, notamment, est une réelle merveille de dessin, et le ton assez flou et pastel des décors, surtout intérieurs de la maison des chapardeurs, permet une douceur incroyable dans le trait et la conception. Le souci du détail s’oppose à la fluidité des images, la précision se confronte à l’unité incroyable des scènes visuelles proposées. Ainsi, on assiste à un décor très dessinée, et dedans les personnages ont réellement l’air de vivre. Il existe un très beau contraste entre les deux, qui pourtant ne nous dérange pas. Tout ce qui à trait à la nature est simplement fabuleusement dessiné. On se souvient un peu de l’émerveillement qu’on avait devant Princesse Mononoké, quand on découvre la forêt, ou même devant Le Château dans le ciel. Le tout est moins éloigné de ce que l’on connait, mais tout aussi beau. On aimerait mettre sur pause toutes les minutes pour pouvoir admirer tel ou tel détail de plus près. Tout est soigné, que ce soit la nature foisonnante ou l’intérieur des maisons, humaine ou chapardeuse. Les personnages sont de plus particulièrement excessifs (grandes acclamations pour la mère d’Arrietty, magistrale), et toute cette beauté délicate et mesurée renvoie bien des réalisations américaines en 3D au placard, perdant toute âme et émotion. Arrietty nous offre volontiers des visages très différents, de peur, de colère ou de peine tout comme la joie ou l’excitation de l’aventure. On remarquera d’ailleurs que les chapardeurs sont plus expressifs que les humains. Sho, par exemple, a souvent le même visage, ce qui s’explique par le calme qu’il doit adopter pour ménager son cœur. Haru est très expressive mais surtout dans un registre défini … Bref, tout est fait pour mettre en avant les petits héros de cette histoire.
       
   
    

Adaptations et Edition

   
A noter que les adaptations du film sont tout aussi intéressantes. Notons par exemple la sortie d'un livre animé du film, publié par Glénat avant même la sortie du film, pour nous faire patienter. Cela nous permet de nous rappeler les nombreux bons moments du film. De plus, la dynamique des images et leur disposition dans le livre nous permet de ne pas tomber dans l’ennui de la lecture par rapport au film. Enfin, l’édition est remarquable. 
Comme nous l'avons évoquée en première partie, les CD de la bande originale du film, réalisée par Cécile Corbel, sont également un grand plus. Et le mieux étant de lire le livre avec le CD en fond … Un délice.
Les éditions collectors du film ne manquent pas de bonus non plus, comme vous pouvez le constater ci-dessous avec le détail de l'édition fnac. On y retrouve le film en version dvd et blu-ray, des photos, un poster, un jeu de cartes, un carnet de croquis, ainsi que le hors-série d'Animeland n°17, consacré au studio Ghibli, et qui fut disponible en kiosque à la sortie du film (plus de détails sur cet article du blog MN).
        
     
      
     

Conclusion

   
On pourra alors certifier que la relève est assurée dans le studio Ghibli, par cette excellente entrée en matière de la part d’ Hiromasa Yonebayashi, secondé par un scénario d’exception made in Miyazaki et d’une musique envoutante crée par une française remarquable. Les ingrédients sont là, et on retient d’Arrietty son charme et sa délicatesse même si aucune surprise n’est au rendez-vous, ce n’était d’ailleurs pas ce qu’on en attendait. Aucune lourdeur dans ce très beau film, à voir et à voir encore sans se lasser, pour petits et grands dans une époque difficile pour nous apporter douceur et poésie. Lorsque le film est terminé, on se demande simplement où est passé notre temps, plongés et charmés que l’on pourra être après les dernières notes de musique. 
   
   
    
Dossier mis en ligne le 15/02/2013.
  
   
Fiche du réalisateur : Hiromasa Yonebayashi
  
   

Dossier réalisé par NiDNiM


© 2010 GNDHDDTW

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News