Dossier manga - Wish

Reader Rating 20 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 20 October 2011


Présentation


Résumé:
Wish, c’est l’histoire d’un souhait. Un jour, Shuichiro tombe sur Kohaku, un petit être accroché dans un arbre et poursuivi par un corbeau. L’en détachant, il croit rêver lorsque ce qui semble être une petite fille lui avoue le plus naturellement du monde être un ange et devoir réaliser un de ses souhaits pour le remercier. En bon médecin rationnel, Shuichiro n’en croit pas un mot. Pourtant, petit à petit, il sera bien obligé d’admettre l’existence et la présence de cet être étrange chez lui. Le problème, c’est qu’aucun de ses souhaits ne peut être réalisé seul, et il n’aurait ainsi pas besoin qu’on lui propose d’en réaliser un. Ce qui rend Kohaku lié à son sauveur tant qu’elle ne l’aura pas remercié dignement … En première partie, on suivra les petits désagréments de nos deux héros, avant que ne se mette en place un fil directeur avec un ennemi pour Kohaku et surtout une raison d’être sur Terre : retrouver Hisui, l’ange du vent qui aurait mystérieusement disparu du domaine céleste … Et enfin, pouvoir l’innocenter, ce que souhaite à tout prix Kohaku. Son sauveur accepte de l’héberger le temps de sa réussite, mais il ne se doutait sans doute pas que cela allait entrainer une avalanche de visites à son domicile autrefois si calme ...



Fiche Signalétique:
Wish (ウィッシュ) est un shojo du talentueux quatuor de mangaka CLAMP. Au nombre de quatre tome, la série fantastique voit le jour  chez Kadokawa Shoten dans le mensuel Mystery DX, de novembre 1995 à juillet 1998 tandis que sa publication en relié s’étale de juin 1996 à août 1998. Elle connut une réédition d'aout à septembre 2009. Le scénario est monté de toutes pièces par Nanase Okawa, tandis qu’au dessin c’est Mick Nekoi que l’on retrouve, et non Mokona Apapa ...



En France, la série est parue dans une première édition d’août 1999 à févier 2000 chez Tonkam, puis l’éditeur s’est lancé dans une vague de rééditions des grands et moins grands titres de Clamp, et c’est ici un petit outsider bien méconnu que l’on retrouve dans le même nombre de tomes, mais dans une qualité bien différente, et surtout en étant disponible ! En effet, la première version était introuvable depuis longtemps et les quatre tomes de la série revoient le jour de septembre 2010 à février 2011, pour le même prix de 9€.



Auteurs et œuvres:



Dans l’ordre : Mick Nekoi (21/01/1969 – dessinatrice souvent affectée aux caricatures ou aux décors, a cependant dessiné entièrement Wish et J’aime ce que j’aime), Mokona Apapa (16/06/1968 – dessinatrice principale, mascotte du groupe), Nanase Ohkawa (02/05/1967 – chargée de la mise en page, de l’histoire et du script) et Satsuki Igarashi (08/02/1969 – responsable des trames, assistante dans les illustrations, porte parole du groupe)

C’est en 1987 qu’un groupe de douze jeunes femmes passionnées par les mangas forment le projet CLAMP. Cette nouvelle équipe, qui commence surtout avec des doujinshi et œuvres en parallèles, est composée de : Mokona Apapa, Satsuki Igarashi, Mick Nekoi, Nanase Ohkawa, Tamayo Akiyama, Sei Nanao, Leeza Sei, Soushi Hisagi, Kazue Nakamori, Shinya Ohmi, Inoue Yuzuru et O-Kyon. C’est en 1989 que leur première histoire est publiée chez Shingeshika. Derayd - Moon of boundary balance est un manga fantastique dessiné par Akimaya Tamayo, assistée de Mokona, Nekoi Tsubaki, Nanase Ohkawa, Nanao Sei, Igarashi Satsuki et Sei Leeza. Elles ne sont alors plus que 7 à participer à ce projet, qui sera par la suite réédité sous le seul nom d’Akimaya Tamayo. C’est au début des années 1990 que Mokona élabore l’idée du futur cultissime Tokyo Babylon, en s’affirmant au passage comme la dessinatrice principale du groupe. Si cette poussée propulse certains membres sur le devant de la scène, d’autres conservent le statut de simples assistantes. Ainsi, de 7 membres durant RG Veda (1990-1996), elles passent au nombre de 4, que l’on connaît aujourd’hui.

En France, on retient essentiellement des shojos mais également, et de plus en plus, des seinens. On connaît déjà RG Veda (1990/1996 – 10 tomes) et sa version deluxe, le voleur aux 100 visages (1990 – 2 tomes), Shirahime Syo (1991 – 1 tome), Tōkyō Babylon (1991/1994 – 7 tomes), Clamp School Detectives (1992/1993 – 3 tomes), Shin Shunkaden (1992 – 1 tome), Dukalyon (1992/1993 – 2 tomes), X-1999 (1992/en cours – 18 tomes), Rex: A Dinosaur Story (1993 – 1 tome), Magic knight Rayearth (1994/1996 – 6 tomes), Miyuki-chan in Wonderland (1995 – 1 tome) et sa réédition, Celui que j'aime (1995 – 1 tome), Card Captor Sakura (1996/2000 – 12 tomes) et sa version double, Trèfle (1997/1999 – 4 tomes) et sa version double, J'aime ce que j'aime (1999/2000 – 3 tomes), Angelic Layer (1999/2001 – 5 tomes), Lawful Drug (2000/en cours – 3 tomes) et sa réédition, Chobits (2000/2002 - 8 tomes) et sa version double, Tsubasa-RESERVoir CHRoNiCLE (2003/2009 – 28 tomes), xxxHOLiC (2003/2011 – 19 tomes), Kobato (2005/2011 - 6 tomes) et Gate 7 (2010/en cours -3 volumes).

Et en plus, au Japon : Tenku Senki Shurato Original Memory : Dreamer (1990), Koi wa Tenka no Mawarimono (1990), Hagunsei Senki (1992), Sōryūden Gaiden : Suito no Dragon (1994) Yumegari (1996), dont la plupart sont des essais de quelques pages ou quelques chapitres, inachevés. Et plus récemment : Drug & Drop (2012, déjà annoncé en France chez Kazé Manga) et xxxHOLIC Rei, spin-off de xxxHOLiC débutant en février 2013.



Personnages:

Kohaku



C’est le personnage principal de l’histoire, dont le nom signifie « Ambre », pseudonyme justifié par la couleur très particulière de ses yeux. C’est une jeune et jolie fille, ou plutôt Ange. Eh oui, avec ses longues ailes blanches qu’elle peut faire disparaitre à tout moment mais voleter tout de même, aucun doute n’est possible, Kohaku est bien une ange, dans toute sa splendeur. Cliché même de cette race, elle est grande, blonde, au visage doux et au regard naïf. Son caractère est conforme à son apparence fluette : Kohaku est quelqu’un de très pur, de très naïf et innocent. Elle ne connait ni le mensonge, ni la trahison et la méchanceté lui est totalement inconnue. Extrêmement droite et honnête, il ne lui viendrait jamais à l’esprit de penser à un coup retors et lorsqu’elle a quelque chose à dire, elle le fait en face. Très sensible, Kohaku est bouleversée par les malheurs des autres, encore plus lorsque cela touche les gens qu’elle aime. Elle fera alors tout pour arranger la situation, mais devant tant d’émotion elle pleure souvent, de joie ou de peine, parfois à la place de ceux qui devraient le faire. C’est une ange chérie de son créateur, toujours entourée et protégée et Kohaku ne connait donc rien à la vie, à la mort, à l’amour. Elle est totalement étrangère à ce genre de préoccupations et c’est ce genre de naïveté qui va conduire son histoire et son évolution. Ses pouvoirs, comme parler aux plantes et aux animaux, s’occuper d’un jardin et chanter comme personne, lui sont attribués en journée mais dès la nuit tombée elle s’en retrouve totalement privée, comme impuissante, ce qu’elle déteste par-dessus tout. Et cette impuissance va lui jouer des tours maintenant qu’elle est sur Terre, envoyée par Dieu pour récupérer un ange élémentaire dont tout le monde ignore la localisation.


Shuichiro Kudô



Héros de notre histoire, Shuichiro est un jeune chirurgien talentueux et prometteur, qui n’a de cesse de travailler pour sauver des vies, sans prendre le temps de parer la sienne des couleurs du bonheur. Il vit d’ailleurs seul dans une grande maison vide, et seul son grand-père, sa seule famille, vient de temps à autre lui rendre visite. Sous son apparence peu avenante, due à une carrure impressionnante et une grande taille, Shuichiro est un grand sensible. Il ne faut pas s’arrêter à ses cheveux coupés courts qui lui donnent un air strict ni même à ses épaules carrées, mais plutôt plonger son regard dans ses yeux très expressifs. Il a beau être quelqu’un de taciturne, réservé et même grognon en apparence, Shuichiro est un homme très gentil, attentionné et dévoué. Solitaire, il accepte pourtant facilement la présence de Kohaku même si au début il a du mal à croire à son identité. C’est dans sa nature d’aider les autres, et il aime faire plaisir ou arranger les différents des gens qu’il connait. Généreux, un peu possessif et d’un calme à toute épreuve c’est quelqu’un sur qui on peut s’appuyer et en qui on peut avoir une confiance aveugle. Il aime beaucoup les glycines, qui lui rappellent de bons souvenirs d’enfance, sa moto et son travail qui lui permet de côtoyer toute la journée des gens dans le besoin. Il dit avoir tout ce qu’il faut dans sa vie pour être heureux, et ne pas avoir besoin de formuler de vœu mais au fur et à mesure, il va comprendre qu’une chose ne dépend pas que de lui et qu’il a bien quelque chose à demander à Kohaku.


Koryu



La tentation dans toute sa splendeur, Koryu est un démon. Peu gradé car extrêmement peu expérimenté, il fait de son mieux, c'est-à-dire pas grand-chose, pour embêter sa cible favorite qu’est Kohaku. Vilain tour sur moquerie, attaque sur malencontreuse rencontre, ces deux là ne s’apprécient pas mais le statut démoniaque de Koryu lui offre un peu plus de fougue et de pouvoir pour imaginer de quoi pourrir la vie de sa Némésis ! C’est l’archétype de l’ennemi qu’on aime tant : mince, enveloppé de noir et un regard de braise, il dégage des ondes de luxure, de vices, de tricherie et de cynisme. Toujours accompagné de ses deux servantes qui se transforment en chattes noires, il ne possède ses pouvoirs de démons que durant la nuit et se transforme en petit être inoffensif la journée, tout l’inverse de Kohaku en somme. Il déteste d’ailleurs être réduit à cette apparence dégradante, mais plus encore être incapable de jouer des tours à Kohaku, ce qu’il devient difficile de faire sans l’aide de ses dons magiques. Il a à l’égard de Kohaku une réelle aversion, puisqu’il ne supporte pas sa naïveté, sa bonté et sa dévotion, pourtant il ne peut se passer d’elle pour être heureux. Joueur, impulsif et totalement soumis à des décisions hâtives qu’il prend sans réfléchir, Koryu est curieux, jaloux, bref il n’a pas grand-chose pour plaire. D’autant que sa passion d’embêter les autres s’étend également en dehors de la personne même de Kohaku. Semer la zizanie est sa raison de vivre, mais au départ il descend sur Terre pour récupérer quelqu’un, lui aussi, et n’y rencontre Kohaku que par hasard ...


Hisui



C’est une des quatre archanges céleste, les anges élémentaires du feu, de l’eau, de la terre et de l’air. Maitresse du vent, elle occupe un rang très élevé au sein de l’univers céleste, pourtant elle a quitté le paradis et s’en est enfuie, personne ne sait où ni pourquoi. C’est pourtant, au contraire de Kohaku qu’elle protège et guide sur les couloirs de la vie, quelqu’un de réfléchi et sage. Pleine d’expérience et de clairvoyance, elle pose sur les gens qui l’entourent et leurs sentiments un regard juste, sans doute le plus compréhensif de tous les protagonistes. Maternelle, empreinte d’une pulsion naturelle de protéger et d’aider les gens à ne jamais ressentir de tristesse, c’est un ange mûr et doté d’une longue expérience, ce qui l’aide beaucoup dans ses choix. Ainsi, elle a décidé en toute connaissance de cause de quitter le royaume céleste afin d’aller là où son cœur lui disait, prenant la vie par le bon côté et acceptant ses sentiments. Elle sait ce qui est bon pour elle, et sous ses longs cheveux blonds qui lui donnent un air un peu prude et réservée, Hisui est franche, directe et ne s’embarrasse de précautions qu’envers la fragile Kohaku. Cette dernière est un peu sa protégée, et elle ne tolère pas qu’on lui fasse du mal, bien qu’elle refuse de trop l’influencer dans ses décisions et ses prises de conscience, partant du principe qu’il est important qu’elle avance en totale autonomie. Hisui est le regard bienveillant et omniscient du manga, à la fois simple et étrangement complexe.


Kokuyo



Démon, et pas n’importe lequel ! Kokuyo est le fils unique de Satan, roi des Enfers, et c’est donc en quelque sorte le bras droit de la personne la plus importante au monde, avec Dieu, son opposé. Il est supposé représenter la race démoniaque, guider leurs sujets et dominer le monde de sa cruauté. Dommage pour son père, Kokuyo est plutôt du genre à aimer lézarder à l’ombre d’un arbre, dormir tout son soul, bien manger et profiter de la vie. Son caractère, au départ, est un peu froid pour qui ne le connait pas, et il parait être assez rapide à s’énerver, pourtant au contact d’Hisui le jeune homme se calme instantanément, perd cette mauvaise habitude de contrôler et de vouloir être obéi. Et ce pour devenir quelqu’un de prompt à la réflexion, songeur et très doux malgré son physique peu avenant. Tout comme Shuichiro, il parait musclé et impressionnant, avec son regard dur et son style démoniaque qui lui convient parfaitement, mais cache bien des choses sous son air impassible. Ancien dragueur invétéré, il se doit d’être beau gosse et réussit le pari haut la main, mais il est fidèle à celle qu’il aime et arrête bien vite toute activité de séduction. Son rapport aux autres personnages de la série est assez obscur. On ne sait pas vraiment qui il encourage, dans quel clan il est et on a parfois l’impression qu’il est seulement avec la personne qui compte pour lui, peu importe avec qui elle est et ce qu’elle fait. Peu impliqué au début dans l’histoire, il va tout de même se révéler être un pilier important par le soutien discret et presque invisible qu’il apporte doucement.



WISH © CLAMP/KADOKAWA SHOTEN Publishing Co., Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News