Trinity Blood - Actualité manga
Dossier manga - Trinity Blood

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 11 May 2012


Humains avant tout

   
Jusqu’ici, nous avons pris les lunettes de vision globale pour regarder la problématique tournant autour des methuselah et des terrans, en identifiant notamment les différents protagonistes, leurs buts et les enjeux. Maintenant, on ne peut évidemment pas passer à côté du problème sans parler des sentiments et/ou des idéaux que peuvent éprouver l’un et l’autre camp. Chaque parti comprend de nombreuses personnalités aux émotions multiples et diverses, pouvant les pousser à faire le meilleur comme le pire. Mais le simple fait d’éprouver des émotions prouve déjà que les deux espèces n’en restent pas moins humaines, malgré leurs différences notoires.
       
     
"C’est pour cela que les terrans sont si méprisables ! Ils parlent d’amour et de paix mais ils n’hésitent pas à nous chasser comme du gibier."
Citation de Gyula Kadar, tome 1.
    
Les methuselah, de manière générale, ne supportent pas d’être traités de monstres ou de vampires. Etiquetés de montres au sein même des territoires terrans, certains methuselah finissent pas réagir alors par la violence et se radicalisent. De leur côté, les terrans ont tendance à grossir les archétypes sur les choses qui leur sont inconnues et qu’ils redoutent. C’est pourquoi, les methuselah sont ainsi stigmatisés, sans que les humains n’aient essayé un minimum de les connaitre. Bien évidemment, une minorité de methuselah fait de même, et n’hésite dès lors pas à qualifier sa race de supérieure, du fait de leur immortalité et de leurs capacités surhumaines. Certains methuselah de l’Empire n’hésitent pas à comploter contre le Vatican afin d’en ressortir avec les honneurs. 
Istvan est le meilleur exemple pour qualifier tous ses cas de figure. En effet, Istvan est une ville proche des territoires methuselah, c’est pourquoi il n’est pas étonnant de voir les deux races y cohabiter. Cependant, on ne peut pas vraiment parler de coexistence au sens pacifique du terme, les deux peuples ayant peur de leurs différences et n’essayant pas vraiment de se comprendre mutuellement. Chacun des deux groupes multiplie complots et actions violentes au sein de la capitale de la Hongrie, croyant se protéger… 
Telle est la mentalité dans laquelle baigne également Esther au début de l'aventure : lorsque la mère Vitez est assassinée dans une explosion, notre héroïne se conforte dans ses idées radicales sur les "vampires" et jure dès lors de les combattre par tous les moyens. Pourtant, Gyula Kadar, un methuselah radical, protégera Esther d’un tir mortel. Par cet acte, la jeune fille réalisera qu’au fond, methuselah et terran ne sont pas si différents que ça, pouvant tous deux éprouver des sentiments identiques… Après ce tragique événement, Esther partira en quête de réponse par rapport aux methuselah, les raisons des conflits d'Istvan et sur l'identité de la mystérieuse organisation qui en tirait les ficelles…
    
Ion Fortuna, fier boyard de l’Empire envoyé pour transmettre les volontés impériales, n’échappera pas non plus aux affres des stéréotypes véhiculés entre les deux espèces. Alors qu'il s’introduisit secrètement dans le bureau de Caterina Sforza afin de transmettre les volontés impériales, il passa pour un ennemi aux yeux de la garde de la cardinale. L’émissaire, furieux d’une telle méprise, vit son peu de confiance envers le Vatican s’estomper. Les pourparlers entre les deux peuples semblaient dès lors peine perdue. Si par la suite, les malentendus pourront être dissipés, la relation entre Ion et les humains débuta principalement sur une base de méfiance. Fort heureusement, le caractère explosif d'Esther permettra de casser cette barrière. Elle et Ion traverseront ensemble bien des épreuves ensuite, et cela ne fera que renforcer leur confiance mutuelle. Tout ceci prouve qu’il suffit d’un peu de bonne volonté pour connaître autrui, pour pouvoir casser les murs que se créent naturellement les gens, au lieu de s'enfermer dans un cycle infini de violence. Même Petros, l'un des adeptes les plus fondamentalistes du Vatican, pourra réviser sa position, notamment durant son séjour à Carthage où il s'alliera à ces ennemis dans l'adversité, afin de stopper un carnage. Cela nous montre que, malgré le fait qu’ils fassent partie de deux camps ennemis, les cœurs de ces deux races sont tous deux humains, permettant ainsi cette alliance aussi improbable que surprenante.
       
    
    
"Dites-moi… n’avez-vous jamais… réfléchi à ceci ? Les être-humains mangent du bœuf et du poulet. Et vous et vos semblables, vous sucez le sang des humains. Par conséquent, n’est-il pas naturel que des êtres se nourrissent de votre sang ». « Je suis un krnisk, un vampire qui suce le sang des vampires." 
Citation d’Abel, tome 1.
    
Abel, être surpuissant au dessus de la chaîne, ne s’inquiéte aucunement de la menace des humains et des methuselah, puisqu’il lui suffirait d’un claquement de doigts pour tous les réduire. C’est ce qu’on devrait croire si on ne prenait en compte que la citation citée juste un peu plus haut. Si c’était aussi simple que cela, le monde n’existerait déjà plus ou alors il serait en plein chaos… En réalité, la survie des espèces tient au fait que notre cher être suprême, Abel, éprouve lui-aussi des émotions tout comme les methuselah et les terrans. Cadeau empoisonné ou don des dieux, ceci permet à la vie de se mettre amplement en perspective telle une rose pleine d’épines. 
Mais attendez, ce n’est pas fini, nos chers dieux ont fait plus fort :
   
"Ma peur des gens… et celle que je leur inspire… la peur que j’éprouve à mon propre égard."
Citation d’Abel, tome 5
  
Voilà que les dieux ont créé l’un des êtres les plus puissant au monde comme un être peureux envers sa propre personne et les autres espèces, sensées être plus faibles que lui… En fin de compte, n’est-il pas encore plus faible que les autres races ? Non… et oui à la fois. L’être ultime est doté du cœur humain le plus pur qu’il soit, faisant à la fois sa force tout comme sa plus grande faiblesse. Quand Abel est fortement blessé, il a du mal à contrôler l’émergence du pouvoir du krsnik qui est en lui. Pour se guérir et/ou nourrir le pouvoir du krsnik, il se nourrit du sang des methuselah. Mais cette soif peut parfois lui faire perdre la raison, pouvant alors passer pour le "Monstre" qu'il se refuse d'être ! Il sera notamment désespéré lorsque Esther découvrira de manière très brutale cette nature insoupçonnée... Abel est alors habité par un cruel dilemme entre son caractère altruiste et sa nature bestiale, enfouie au fond de lui. Doit-il révéler ses véritables pouvoirs pour protéger les siens, quitte à se faire détester par eux lorsqu'ils découvriront son vrai visage ?
Comme l’a dit un proche d’Abel, mort depuis longtemps : Abel est devenu l’ennemi du monde, n'ayant pas supporté l’idée d’avoir été trahi par l'humanité. 
Après avoir été choquée de la découverte du secret d’Abel de manière assez violente, Esther se rend compte que notre héros reste lui-même. Depuis, elle se jure de rester l’alliée d’Abel quoi qu’il puisse arriver, prouvant toute la force de caractère de la jeune fille. Cela se concrétisera dans toute sa splendeur par la suite, lorsque la jeune soeur aura un rôle capital à jouer pour tempérer les élans monstrueux de son supérieur. 
Toutes ces illustrations montrent à quel point avoir un cœur aussi humain et aimant peut amener à ce qu’il y a de plus fort et de plus beau, s’il est accompagné du soutien et de la confiance d’au moins une personne, et ce qu’il y a de plus faible et malheureux, si le cœur est mal-aimé. Les cas malheureux sont hélas monnaie courante dans un monde qui se veut bien souvent cruel, il n’y a qu’à voir Radu, Dietrich, et encore bien d’autres.
   
   
C’est ce cœur, que possède tout un chacun, qui amène ce qu’il y de plus beau et de plus laid dans ce bas-monde. C’est ce qui fait notre humanité tout simplement !
   
   

TRINITY BLOOD © Kiyo KYUJYO 2004 © Sunao YOSHIDA 2004 / KADOKAWA SHOTEN Publishing Co., Ltd

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News