Tokyo Magnitude 8 - Actualité manga
Dossier manga - Tokyo Magnitude 8
Sommaire

Publié le Vendredi, 18 March 2016


Adaptation


Le moins que l’on puisse dire, c’est que Panini n’est pas un éditeur réputé pour la qualité de ses ouvrages, du moins dans sa branche manga. Si les éditions doubles que le groupe propose actuellement lui permet de partiellement redorer son blason de par leur qualité et leurs tarifs accessibles, gageons qu’il fut une époque où l’éditeur devait revoir sa copie. Tokyo Magnitude 8 est une série datant de cette période et les cinq titres qui composent l’œuvre apportent leurs lots de soucis éditoriaux. Si les couvertures sur un papier mât font bonne allure, le papier utilisé fait déchanter tant sa qualité et médiocre, la finesse du matériau et sa capacité à vite jaunir ne constituant pas des arguments en sa faveur.

Heureusement, le titre se rattrape partiellement sur sa traduction signée David Gondelaud. Son travail est globalement très honnête et le seul reproche que l’on pourrait faire est une retranscription des onomatopées assez bancales qui brise parfois la gravité de certaines séquences. Un simple « bouhouhou » n’est en effet guère convaincant lorsqu’il est le cri d’une jeune femme venant de subir des violences sexuelles… L’autre reproche que l’on pourrait faire est le manque d’annotations concernant des notions purement japonaises, comme les valeurs monétaires utilisées à certains moment et importantes sachant qu’elles attestent un des problèmes de ce genre de situation catastrophiques, à savoir les escroqueries ambulantes.





Conclusion


Cinq ans après la catastrophe nippone qui a abouti à l’incident nucléaire de Fukushima, la question des séismes et des désastres radioactifs est plus que jamais présente autour de l’archipel nippon. Il n’est pas question de répercussions nucléaires dans Tokyo Magnitude 8 et même si la série se trouve désormais en arrêt de commercialisation, elle n’en reste pas moins intéressante et permet de se rendre compte de l’impact psychologique que peut engendrer un tel désastre ainsi que ses effets secondaires multiples, aussi bien sociétaux que politiques, bien que ce dernier aspect ne soit qu’effleuré. On regrettera toutefois que la série se soit arrêtée trop tôt et qu’elle avait encore beaucoup de sous thèmes à traiter, sans compter que son dernier acte fait perdre de la crédibilité au scénario, Usamaru Furuya ayant préféré transcender ses messages moraux plutôt que la cohérence du récit. Néanmoins, la finalité de l’œuvre est belle et traduit le message que le titre veut avoir pour toutes les victimes de ce genre de désastre : au-delà du malheur, il subsiste la vie et une lueur d’espoir qui doit être saisie.
  
  
Fiche de la série
Fiche vo de la série
Fiche de l'auteur
  
  
Mise en ligne le 18/03/2016.
  
  

Dossier réalisé par Takato


© 2006 by USAMARU FURUYA /Shinchosha Publishing Co.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News