Dossier manga - Suzuka

Reader Rating 17 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 20 May 2010


L'athlétisme, moteur essentiel de l'évolution des personnages


C'est un fait, Suzuka est un manga à la fois romantique et sportif, et si l'auteur insiste sur l'évolution sentimentale de Yamato, l'athlétisme n'en est pas pour autant relégué au deuxième plan, bien au contraire. Et là où Kouji Seo réussit un joli coup, en plus d'aborder un sport peu présent dans le monde du manga, c'est en instaurant celui-ci comme l'un des principaux moteurs de l'évolution de son couple-vedette.

Tout d'abord, il faut signaler que, dès le début du manga, la relation entre Yamato et Suzuka aurait peut-être été différente sans le sport, puisque c'est en voyant Suzuka faire du saut en hauteur que Yamato s'éprend d'elle. C'est ensuite à travers l'athlétisme que notre héros tente de se rapprocher de sa belle, en intégrant le club du lycée, où il fera également la rencontre de nouveaux amis, comme Miki et Sôichi. Et bien des rebondissements dans la relation entre nos deux héros passeront par l'athlétisme: si l'opposition entre le sérieux de Suzuka dans le domaine et la négligence de Yamato crée d'abord des étincelles, c'est à partir de ces rixes que le jeune garçon va évoluer en bien au sein du club, s'y engageant de plus en plus vivement, d'abord en ayant toujours pour objectif de plaire à Suzuka, puis en se laissant finalement happer par l'envie de progresser et par la soif de compétition, une soif de compétition se dessinant à travers l'apparition d'un rival sportif: Emerson Arima, coureur d'un autre lycée. Ainsi, à travers l'athlétisme, un double objectif apparaît peu à peu chez Yamato: sur le plan amoureux, atteindre Suzuka, et sur le plan sportif, atteindre Arima. Athlétisme et romance se retrouvent parfaitement combinés, l'évolution sportive de Yamato se faisant au même rythme que son évolution sentimentale.

Mais l'influence de l'athlétisme sur Yamato ne s'arrête pas aux aspects sportif et amoureux, puisqu'au fil du temps, c'est également la maturité de notre héros qui va se voir grandie par le sport. En effet, petit à petit, Yamato va comprendre qu'il a des comptes à rendre dans le club, et il va y prendre de plus en plus de responsabilités à tel point qu'il finira par en devenir le capitaine. Ainsi, celui qui paraissait si gamin et négligent au début de la série se dirige petit à petit vers un statut plus important, preuve de son évolution vers une mentalité plus adulte.

Cependant, l'athlétisme peut également se dresser comme un obstacle dans la relation entre Yamato et Suzuka. Ce sera le cas lorsque notre héroïne choisira de saisir l'opportunité qui lui est donnée en partant travailler le saut en hauteur pendant une année entière aux Etats-Unis, laissant Yamato dans le plus profond désarroi, complètement perdu. Ainsi, toute la force du personnage de Suzuka transparaît ici: elle est prête à renoncer à tout pour accomplir l'objectif qu'elle s'est fixée, celui de devenir une véritable championne du saut en hauteur. Cette étape sera difficile pour chacun de nos deux héros, mais au final, tous deux en ressortiront grandis, plus convaincus que jamais des sentiments qu'ils éprouvent l'un pour l'autre.

Qu'il se dresse comme une opportunité ou un obstacle, l'athlétisme, dans tous les cas de figure, est donc ici, avant toute chose, un véritable élément participant grandement à l'évolution de Yamato et de Suzuka sous plusieurs aspects. Un joli travail de l'auteur.
  
   



De l'adolescence à la maturité

 
Récit d'amour, récit de sport... Suzuka est également un manga tirant pleinement profit de l'évolution de l'histoire pour nous montrer les différentes étapes qui amèneront les différents personnages à devenir de jeunes adultes matures.

Au début du manga, Kouji Seo nous présente en Yamato un adolescent assez puéril, indécis, nonchalant dans ce qu'il entreprend... mais qui, indéniablement, évolue. Parfois benêt, souvent maladroit dans ce qu'il dit et fait, à l'image des fois où il oublie l'anniversaire de Suzuka, le jeune garçon est toutefois apte à apprendre de ses erreurs, à se remettre en question, à s'interroger, tout ceci l'amenant à changer petit à petit. Et dans sa relation avec Suzuka et avec l'athlétisme, de nombreuses étapes viennent renforcer sa prise de maturité: les petits boulots qu'il enchaîne, le départ aux Etats-Unis de Suzuka, le rôle de capitaine du club qui lui incombe, la rencontre du père de celle qu'il aime, devant lequel il devra affirmer haut et fort ce qu'il ressent... Chaque étape met notre héros sur les bons rails dans son évolution.

Du côté de Suzuka, les choses sont, quelque part, plus délicates: pour pouvoir évoluer sur d'autres plans que le sport, c'est aux fantômes de son passé que la jeune fille devra se confronter. Pendant longtemps, au fond de son coeur, Kazuki Tsuda est toujours là, et elle a peur de revivre le même drame si elle accepte sa relation avec un Yamato en qui elle retrouve un peu de celui qu'elle a aimé autrefois... Mais le temps et la prise de maturité aidant, elle finira par accepter ses propres sentiments, et, de ce fait, par changer de mentalité, faisant petit à petit sa route vers l'entrée dans l'âge adulte.

Enfin, revenons sur Honoka. Au début du manga jeune fille timide et naïvement amoureuse d'un garçon qu'elle n'a plus vu depuis des années, elle n'aura de cesse de faire des efforts pour se rapprocher de celui qu'elle aime, bravant sa timidité, effectuant des choses qu'elle ne se serait jamais imaginée capable de faire. Et une fois définitivement éconduite, loin de s'enfermer dans le désespoir, elle mettra à profit cette expérience douloureuse pour changer et pour devenir une femme de plus en plus séduisante et sûre d'elle. Ainsi Honoka poursuit-elle sa route de son côté, aussi bien amoureusement que professionnellement, et si son histoire d'amour avec Yamato fut un échec, elle a indéniablement changé son caractère et sa vie elle-même, en lui permettant de prendre du recul et d'évoluer.

Au final, les relations amoureuses entre ces trois personnages évoluent, elles aussi. De surprises en déceptions, d'incertitudes en confirmations, les relations amoureuses qui se nouent, vouées à l'échec ou non, évoluent, et les expériences maladroites deviennent plus sincères et mieux bâties au fil du temps.

C'est bien là l'une des plus grandes forces de Suzuka: au fil des volumes, à travers des expériences heureuses ou malheureuses que tout le monde est susceptible de vivre ou d'avoir vécu, Kouji Seo dresse le portrait de héros évoluant, passant peu à peu du statut d'adolescents, où ils expérimentent, connaissent leurs premières expériences dans plusieurs domaines, tirent des leçons, etc... à celui de jeunes adultes qui ont su tirer profit de ces expériences pour évoluer à leur manière.
    
   
   
   
   

Suzuka © Kouji Seo / Kodansha LTD.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News