Saga Tales of - partie 3: Tales of Symphonia - Actualité manga
Dossier manga - Saga Tales of - partie 3: Tales of Symphonia
Sommaire

Publié le Vendredi, 01 Febuary 2019


Un jeu très ambitieux pour l’époque et la console


On peut dire ce qu’on veut sur les jeux de cette licence, il faut reconnaître que la plupart sont assez ambitieux. Il faut toujours une quarantaine d’heures pour les finir, en ligne droite, et au moins une vingtaine d’heures en plus pour faire les quêtes annexes et débloquer des titres et autres petits bonus. Le système de combat est innovant et permet une liberté de contrôle de son personnage, tout en ayant des IA performantes. Dans Tales of Symphonia, on a le premier jeu qui exploite vraiment le système du « ML-LMBS » (Multi-Line Linear Motion Battle System), c'est à dire un système de combat dans lequel on peut sélectionner sa cible et dans lequel les personnages contrôlés par l'ordinateur peuvent se déplacer librement dans la zone de combat, tandis que celui contrôlé par le joueur reste plus statique. C'est un système efficace, plus immersif que les précédent opus et qui sera la base des Tales of suivants.
  
Tales of Symphonia est aussi le premier jeu de la licence a être intégralement en 3D. Un changement total qui aura quelques défauts mais qui tiendra malgré tout la route et qui se poursuivra jusqu'à aujourd'hui. Tales of Rebirth sera la seule exception à cette nouvelle lancée. C'était un pari plutôt risqué de changer de cap sur un jeu de cet ampleur, mais quelle réussite !
  
  
     
  
Enfin, ce qui est pour moi le pari le plus ambitieux de ce jeu, c'est son scénario et surtout sa longueur. Il faut se dire que quand le jeu est sorti sur Gamecube, il fallait deux Cds pour y jouer dans son intégralité ! Mais là où ils ont vraiment fait très fort, c'est dans l'extension de son univers. En effet, Tales of Symphonia est un jeu qui est bourrée de quêtes annexes, de petits histoires parallèles sur nos personnages jouables et surtout d'une fin alternative. Et je peux vous dire que si vous essayer de toutes les faires, vous en avez pour un moment !
  
En effet, que ce soit retrouver le Wonder Chef dans chaque ville, reconstruire l ville de Luin après qu'elle ait été détruite par les Désians ou tout simplement passer un pacte avec tous les esprits une fois que Sheena a réussi l'épreuve avec Volt, toutes les quêtes annexes permettent de découvrir de nouveau aspects de l'univers, de rencontrer de nouveau personnages, de découvrir des scénettes bonus plus ou moins drôle... Tout cela sert aussi aux développements des personnages et à l'attachement qu'on va pouvoir leur porter. Et en tant que joueur, quel plaisir de pouvoir débloquer autant de titres, de costumes, de techniques, d'armes, etc... !
  
C'est en ça que ce jeu est très ambitieux. Il ne s'est pas contenté de développer une histoire dantesque, il a développé un univers entier. Un univers dans lequel on peut se déplacer assez librement, vivre l'aventure à son rythme et surtout que l'on peut découvrir comme cela nous chante. Un univers qui évoluera en fonction de notre avancement dans le jeu et qui, si on se donne un peu de mal, pourra nous réserver quelques surprises. Et si aujourd'hui, il est plus facile de trouver ce genre de RPG, je pense qu'on le doit un peu à ce jeu et à cette licence.


Le cas « Tales of Symphonia Dawn of the New World »


Et oui, je sais, ce jeu est un sujet qui fâche. Difficile en même temps de mettre sur un pied d’égalité l’original et sa suite plus que discutable. Je vais commencer donc par donner mon avis personnel sur ce jeu, pour qu’ensuite on puisse évacuer le côté sentimental et juger ce jeu a sa juste valeur.
  
Pour ma part, même si je trouve ce jeu très TRÈS en dessous du précédent, c’est une suite correct. Elle a fait quelques fautes graves (on en parlera ensuite) mais dans l’ensemble, ça passe. Les gros fans du précédents y trouveront leur compte, pour les autres, passez votre chemin, il n’en vaut pas vraiment la peine.
  
Bon, maintenant décortiquons un peu ce jeu, en commençant par parler de ses qualités.
  
Graphiquement, il tient la route. Il aurait pu aller plus loin vu qu’il a été développé sur la Wii, mais c’est correct. Au niveau de l’histoire, on a une suite qui nous fait découvrir deux nouveaux personnages plutôt attachants et charismatiques et on retrouve le groupe du premier opus que l'on pourra de nouveau manipuler, au fur et à mesure. Un système de contrôle de monstres s'instaurent et est plutôt sympathique, même si l'évolution des monstres est très limité.
  
Le scénario tient la route, les enjeux de cette suite sont cohérentes avec le premier opus. Il fait intervenir des éléments qui n'étaient pas mentionnés dans le premier Tales of, mais qui n'entre pas en contradiction avec. Le gros point positif, ce sont les antagonistes de ce jeu, complètement loufoques pour certains et vraiment charismatiques pour d'autres.
  
  
  
  
Parlons maintenant des points négatifs. Le premier, c'est sa longueur : le jeu est vraiment court, surtout comparé à son prédécesseur. Ce qui fait que l'histoire avance très vite, au détriment de l'immersion et du traitement de certains personnages. Parlons en de l'immersion d'ailleurs. Une des grosses erreurs de ce jeu, c'est d'avoir enlevé les phases d'explorations lors des déplacements entre deux endroits. On se retrouve ici avec une banale carte sur laquelle on sélectionne la ville ou le donjon dans lequel on souhaite aller. Et ça peut paraître n'être qu'un détail, mais pour toute personne ayant au jeu précédent, c'est un véritable sacrilège. Car oui, fini les déplacements, les combats dans ces phases d'exploration pour augmenter son expérience. Enfin, il faut parler du traitement de Lloyd.
  
Lloyd pendant une bonne partie de l'histoire sera traité comme un ennemi et il sera la raison qui poussera les anciens de l'équipe à faire équipe avec Marta et Emil. Sauf que Lloyd deviendra simplement une sorte de prétexte pour que les anciens deviennent de nouveau jouables. Niveau facilité scénaristique, ça passe une fois, mais au bout de la quatrième, c'est un peu gros. Et c'est vraiment dommage de voir les anciens personnages de la saga aussi peu exploité alors que nos deux nouveaux personnages sont bien  développé. En fait, le vrai problème de ce jeu, c'est qu'il aurait très bien être un jeu à part dans la licence. Tout du long, on a l'impression que le scénario a été rattaché à  Tales of Symphonia pour en faire une suite. Sauf que si ça avait été une vraie suite, il aurait fallu beaucoup plus développé les liens entre les anciens personnages et les nouveaux et surtout, prendre plus de temps pour poser l'histoire et ne pas enlever toute l'immersion !
  
Alors oui, ce jeu est sympathique mais bourré de défauts. Des défauts ici bien trop gros pour ignorés. C'est un opus inoubliable de la saga, et on comprend vraiment pourquoi il ne fait pas partie de la série des titres phares de la saga, et qu'il est simplement relégué au rang de suite, contrairement à Tales of Destiny 2.
  
  


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News