Rainbow Days - Actualité manga
Dossier manga - Rainbow Days
Sommaire

Publié le Vendredi, 16 July 2021


Un petit bonbon pour l'été...


Quoi de mieux qu'une bonne comédie romantique pour démarrer les vacances d'été ? Et quoi de mieux qu'un récit choral où l'on suit le parcours amoureux de quatre adolescents, tous aussi différents les uns que les autres. Le premier, Natsuki, est l'archétype d'un « bon garçon », un peu rêveur, cœur d'artichaut, qui fait le lien avec les trois autres. Keiichi, le sadique au visage d'ange, représente la maturité dans le couple, et ce n'est qu'au fur et à mesure de l'histoire que l'on se rendra compte qu'il est finalement le plus vulnérable à l'effet du temps. Matsunaga, le dragueur invétéré, sera finalement le plus « gaga » de sa copine, prêt à renier toutes ses anciennes pratiques pour avoir la considération de sa Mari adorée. Enfin, Naoe, le geek du groupe, est finalement le premier d'entre eux à s'être trouvé une petite amie, que l'on découvrira plutôt tard dans l'intrigue, et il se trouve être celui qui a la relation la plus stable, et la plus « simple » à s'être mise en œuvre.

L'une des forces de cette série, c'est le choix de prendre les personnages masculins comme personnages principaux, comme pierre d'angle de l'intrigue. Alors que la plupart des shôjos se contentent des amourettes féminines, en ponctuant le récit de changement de point de vue avec le héros, ici, c'est tout l'inverse. On suis les pérégrinations amoureuses de quatre protagonistes, masculins, et cela avec beaucoup d'humour. Déjà en jouant avec les grandes différences de caractères entre les héros, et leurs manières différentes d'aborder les relations amoureuses. S'ajouteront à cela les différents lycéens qui graviteront autour de notre groupe, qui sont également leurs amis, mais aussi les objets de l'amour de nos héros, ainsi que leurs rivaux. Tous ces éléments nous donnent une comédie romantique riche en rebondissement, bien dosée, assez juste et surtout très drôle. Minami Mizuno a rapidement su nous attacher aux personnages, et ainsi à nous impliquer dans son histoire. Et si la série souffrira un peu dans ces débuts, nous verrons pourquoi dans une prochaine partie, il n'en reste pas moins que la seconde moitié de la série gommera un grand nombre de ces défauts et réussira démontrer d'un certain brio.


NIJIIRO DAYS © 2011 by Minami Mizuno/SHUEISHA Inc.

NIJIIRO DAYS © 2011 by Minami Mizuno/SHUEISHA Inc..

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News