Princesse Kilala - Actualité manga
Dossier manga - Princesse Kilala
Sommaire

Publié le Jeudi, 10 October 2013


Une princesse pas comme les autres...



Princesse Kilala tire également ses qualités de son héroïne.

Vous accrochez peu aux princesses un peu guimauve façon Blanche-Neige ou Aurore ? Rassurez-vous, Kilala est bien différente, et n'a même rien du tout d'une princesse au départ, hormis ses rêves.

Vive, intrépide et dotée de sentiments qui parleront très facilement aux jeunes lectrices les plus sensibles, mais pas pour autant aussi parfaite, élégante et naïve (qui a dit "niaise" ou "guimauve" ?) que les plus célèbres princesses Disney, Kilala est une héroïne à laquelle les fillettes peuvent s'identifier facilement, car au-delà de ses rêves de princesse, elle reste une jeune fille plutôt normale. Et c'est plutôt tout ce qui l'entoure qui est propice à la féérie, à commencer par le beau et élégant Rei, mais aussi la douce et jolie Erica (qui, elle, fait vraiment adorable petite princesse), sans oublier Tippy, sorte de petit rongeur au design mignon qui est en quelque sorte la mascotte de la série.

Il est agréable de voir une héroïne vive et un brin casse-cou, qui offre un contraste très sympathique avec la plupart des héroïnes Disney tout en apportant fraicheur et dynamisme au récit.
  
   
   
    
   

... pour une quête initiatique

 
 
Quoi qu'il en soit, au fil de ses aventures, c'est une véritable quête initiatique qui attend la dynamique Kilala : celle qui l'amènera à devenir une princesse digne de ce nom, sans pour autant trahir ce qu'elle est !

En effet, chacune de ses rencontres avec les princesses Disney l'aidera à évoluer. La douceur de Blanche-Neige se répercutera sur elle de quelque manière que ce soit. Dans l'arc de la Petite Sirène, en plus de trouver en Ariel une sorte d'alter ego dans le côté dynamique et intrépide, Kilala pourra compter sur le sévère mais bienveillant roi Triton, qui sera l'occasion d'aborder un peu la relation parents-enfants, tout en faisant ressortir le propre amour de Kilala pour ses parents pourtant partis au loin. De même cet arc de la Petite Sirène permet au bout du compte à notre héroïne Kilala de confirmer toute l'importance que Rei a pris pour elle, et de gagner un peu plus en confiance en elle. Cendrillon, de son côté, confirmera à Kilala l'importance des rêves : il ne faut jamais abandonner son rêve, il faut toujours y croire en conservant un cœur pur.  Quand il s'agira d'aider la Belle et la Bête, c'est toute sa générosité naturelle de Kilala, toujours aussi franche et fraîche, dévoilera entièrement. Dans le court arc de la Belle au Bois Dormant, c'est la gentillesse de notre héroïne qui ressort grandit, dès lors qu'elle montre une belle attention envers une fillette.

Entre les rencontres avec ces différentes princesse qui représentent toutes des qualités spécifiques, les évolutions de Kilala prennent également forme à travers l'histoire principale, dans la réalité. Les apprentissages de Kilala auprès des princesse se répercutent dans son monde, où elle montre de plus en plus de qualité qui, petit à petit, la rendent digne de devenir une princesse. Le fil rouge autour de Rei et Paradisos, bien huilé, riche en rebondissements, va confirmer les évolutions de notre Héroïne.

Par exemple, il est intéressant de voir le passage où notre héroïne participe à un concours de princesse où elle accumule les erreurs, étant incapable de manger avec grâce ou de bien danser. A ce moment de la série, la jeune fille a encore beaucoup de progrès à faire pour devenir une princesse, elle serait presque sur le point de perdre espoir, mais de nouveaux bouleversements l'attendent encore pour continuer de la faire changer.

De même, on passera outre la banalité avec laquelle Sylphie est introduite dans l'histoire, pour constater que cette nouvelle venue apporte un peu de piment en se présentant comme la fiancée de Rei, soit la rivale amoureuse de Kilala ! Belle et élégante, Sylphie se présente comme une rivale de poids, mais se révèle toutefois bien différente de Kilala : arrogante et hautaine, n'hésitant pas même à se moquer des autres à commencer par la Bête, elle devra elle aussi apprendre à changer, et la bonté de Kilala pourrait l'y aider. Au-delà de la rivalité amoureuse, la relation entre Sylphie et Kilala se fait plus nuancée au fil des pages, une relation à mi-chemin entre rivalité et amitié s'instaurant petit à petit. Et chacune des deux jeunes filles pourrait tirer des enseignements de l'autre.

Quant au final, il sera l'occasion pour Kilala de concrétiser tout ce qu'elle a appris au fil de son aventure... sans pour autant trahir ce qu'elle était avant, et c'est bien là la force de ce final, où notre héroïne n'a aucunement perdu le charme de ses débuts, et a changé juste comme il faut.
S'en suit un combat final pas spécialement dense ou palpitant, mais qui fait bien ressortir la générosité naturelle de Kilala et tout ce qu'elle a pu acquérir comme qualités auprès des six princesses Disney, toujours présentes à ses côtés grâce aux pierres précieuses de la couronne. Ce petit passage action est très basique, mais aboutit joliment, de manière à nous offrir un ultime focus sur la façon qu'aura Kilala d'exercer sa fonction de princesse. Car on sait que la jeune fille, vive et active, n'est pas du genre à rester enfermée dans un palais, et elle nous le prouvera une dernière fois dans un final qui a le mérite d'exister, d'être abouti, et de s'ouvrir sur de belles perspectives qui raviront les jeunes lectrices avides d'histoires de princesses.
  
    

PRINCESSE KILALA © Disney 2005 / Developed and published by Kodansha/Nao Kodaka

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News