Pokémon - La Grande Aventure : Rouge, Bleu, Vert & Jaune - Actualité manga
Dossier manga - Pokémon - La Grande Aventure : Rouge, Bleu, Vert & Jaune
Sommaire

Publié le Vendredi, 21 August 2020


Présentation


Si vous êtes un visiteur régulier de Manga-News, il ne vous aura pas échappé que la Rédaction est très friande de la licence Pokémon. Plusieurs de ses membres ont vu leur jeunesse bercée par les monstres de poche inventés par Satoshi Tajiri, un amour qui perdura dans le temps puisque l'intérêt subsiste même dans les dernières itérations de la saga.

En mars 2015, nous avons eu l'occasion d'écrire un dossier généraliste sur le manga Pokémon Special, que l'on nomme chez nous Pokémon : La Grande Aventure. Aujourd'hui, cet écrit peut paraître daté sur certains points, le manga étant en constante progression. Aussi, nous avons entrepris en 2017 un retour sur cette fresque pas à pas, partie par partie, en commençant par le cycle qui venait alors de s'achever chez nous : X/Y (lire le dossier). Plus de trois années après, un retour aux sources s'impose pour traiter la saga depuis son départ et dans l'ordre chronologique avec un dossier entièrement consacré à Pokémon : La Grande Aventure, sous-entendant le cycle Rouge, Vert, Bleu et Jaune. Nous nous concentrerons donc sur cette première grande partie, et vous renvoyons à notre premier dossier pour une vision d'ensemble.


Synopsis des arcs


La première partie de Pokémon : La Grande Aventure de scinde en deux arcs distincts, dont nous allons établir les synopsis avec le moins de spoils possible. D'une manière générale, nous considèrerons que le manga est connus des lecteurs, donc nous aborderons certains points plus en détails par la suite. Vous voilà prévenus...

Arc Rouge, Vert et Bleu

Rouge est un jeune dresseur qui habite au Bourg Palette, dans la région de Kanto. Bien qu'il soit le plus doué de ses camarades, il manque encore de pratique et rêve clairement d'aventure. L'opportunité lui est donnée lors de sa rencontre aussi hasardeuse que tumultueuse avec le Professeur Chen, célèbre scientifique local. Ce dernier confie à Rouge le pokédex, une encyclopédie électronique qui se complètera au fil de son épopée, tandis que le garçon rencontre Bleu, petit-fils du professeur qui devient son rival. Au cours de son aventure, Rouge décide d'honorer le défi des champions d’arènes et se met à collecter les badges. En parallèle, il croise la route de la Team Rocket, une organisation malfaisante qui utilise les pokémon pour leur suprématie...

Arc Jaune

Deux années se sont écoulées depuis le tournoi de la Ligue Pokémon, au Plateau Indigo. Rouge a repris son voyage pour honorer moult défis, tandis que Bleu cherche à accroitre son expérience. De son côté, Verte enquête sur ses origines. Mais voilà qu'un drame se produit : Rouge ne donne plus signe de vie depuis qu'il a reçu une lettre de défi, et son Pikachu revient au Bourg Palette sévèrement blessé. Un jeune garçon répondant au nom de Jaune fait irruption pour prendre la souris électrique sous son aile, et décrète partir à la recherche de Rouge. Ce dernier bénéficiera de nombreux soutiens, et se frottera à un ennemi à la puissance insoupçonnée.


Autour de la parution


Le début de la grande aventure au Japon

Une petite année après la sortie des versions Rouge et Verte sur le sol japonais, l'adaptation manga de la licence Pokémon voit le jour. La parution démarre en 1997 dans les pages de la revue pour enfants Coro Coro Ichiban ! de l'éditeur Shôgakukan. Hidenori Kusaka écrit l'histoire de cette déclinaison, tandis que la dessinatrice Mato réalise les dessins. Cette première grande partie est couverte pas les 90 premiers chapitres du manga, couverts par les 7 premiers tomes dans leur entièreté. Le dernier tome de ce cycle paraît en avril 2000, soit quelques mois après la sortie japonaise des versions Or et Argent du jeu-vidéo, qui a lieu en novembre 1999.



L'édition française en deux temps

Notre parution est une histoire plus compliquée, bien connue des fans de la licence. En 2001, l'éditeur Glénat s'intéresse au manga fleuve Pokémon Special, et le publie sous le titre Pokémon : La Grande Aventure. Au mois de juillet de la même année, il reproduit le modèle de Dragon Ball en éditant l’œuvre sous deux formats : Une version tankôbon classique d'un côté, et un format kiosque de l'autre, ce qui correspond à des demi-volumes qui paraissent de manière mensuelle. Mais le succès du manga ne perdure pas sur la durée. Ainsi, la version kiosque se termine en juin 2002, avec son douzième tome, tandis que la version classique est annulée en août avec un 6e opus qui laisse les lecteur sur un cliffhanger. Cette parution est donc stoppée un volume avant la fin du premier cycle, un choix que l'on peut aujourd'hui juger injuste et malhonnête.




En septembre 2011, une lueur d'espoir de découvrir la fin de cette première partie voit le jour, avec une reprise du manga Pokémon Special par Kurokawa via l'arc Noir et Blanc, afin de correspondre aux versions actuelles. Le succès est au rendez-vous, aussi l'éditeur réédite et complète le cycle Rouge, Vert, Bleu & Jaune entre juin et novembre 2014, à travers trois épais volume. Cerise sur le gâteau : Kurokawa parvient à reprendre l'intitulé « La Grande Aventure », qui devient ainsi le titre officiel du manga Pokémon Special en France. Notons que cette formule de tomes dits "intégrales" constitue une formule ensuite reprise par l'éditeur pour proposer tous les arcs antérieurs à Or et Argent.


Les auteurs du premier cycle


Hidenori Kusaka, le scénariste




Hidenori Kusaka était initialement éditeur pour le magazine Corocoro de l'éditeur Shôgakukan, et devait penser les goodies jeunesse. Fort de ses connaissances et son amour pour Pokémon, il fut placé sur l'écriture du scénario du manga Pokémon Special, titre qu'il maintient toujours à l'heure actuelle. Il a confié le dessin de la série à Satoshi Yamamoto lorsque la dessinatrice Mato ne pouvait plus assurer la partie graphique de l’œuvre suite à la maladie.

Auteur impliqué, Hidenori Kusaka parcourt en long et en large les différents jeux Pokémon dans le but d’élaborer des histoires inventives et variées d’un arc à un autre, sans jamais renier la mythologie des titres vidéoludiques.

Mato, la dessinatrice



Née un 27 novembre dans la préfecture d’Ehime, Mato débute en tant qu’assistante pour Shû Takayama sur le titre Dragon Fist. Prenant en 1983 le nom de plume « Mato », elle dessine sa première série en 1993 dans les Shonen Sunday : New Year X-Mas. Elle œuvra aussi sur quelques manga notamment un titre parodique de Gundam Wing ainsi qu’une œuvre sur le personnage historique de Florence Nightingale.
En 1997, Mato devient la dessinatrice de Pokémon Special, un poste qu’elle conservera jusqu’au neuvième volume. C’est en effet à ce moment que la maladie l’empêche de dessiner de manière si intense, elle quitte alors la série pour être remplacée par Satoshi Yamamoto.
  
  

©2020 Pokémon. ©1995-2019 Nintendo/Creatures Inc./GAME FREAK inc. TM, ® et les noms des personnages sont des marques de Nintendo. POCKET MONSTERS SPECIAL © 1997 Hidenori KUSAKA, MATO / SHOGAKUKAN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News