Momo et le messager du Soleil - Actualité manga
Dossier manga - Momo et le messager du Soleil
Sommaire

Publié le Vendredi, 16 August 2019


Au départ, un concept original


Momo et le messager du soleil nous plonge dans un monde coloré et étonnant, où les animaux et les humains vivent ensemble en harmonie, et où les enfants naissent sous forme d'oeufs tombés du ciel !

C'est toujours ainsi que les choses ont lieu : dès qu'un couple s'aime beaucoup, hop, voici qu'un oeuf apparaît.





Les enfants restent alors sous leur forme d'oeuf pendant un an, et cette période leur laisse le temps de choisir quelle forme ils prendront une fois qu'ils auront éclos... car oui, dans ce monde, on choisit ce qu'on deviendra, il suffit d'y penser très fort une fois l'heure venue de se transformer devant la statue du soleil du village des tournesols !


Les trois héros, et le début de leur aventure


Momo, lui, est un oeuf rouge qui, dès sa naissance où il a failli se faire avaler par des orques, s'est pris d'admiration pour l'oiseau qui l'a sauvé : un manchot, qui s'est envolé avec lui pour l'empêcher de finir dans un estomac !

Depuis, tout en vivant sa première année d'existence aux côtés de ses meilleurs amis Noah (un petit oeuf bleu) et Lily (un oeuf jaune tacheté d'orange), Momo n'a qu'un rêve: se transformer en manchot, pour pouvoir voler comme son sauveur. Et pourquoi pas, par la suite, tenter de trouver son père et sa mère, qu'il n'a jamais connus...

Seulement le jour de son éclosion, une cruelle vérité tombe sur Momo: les manchots, normalement, ça ne sait pas voler !

Cela dit, pas question pour lui d'abandonner son rêve : si son sauveur réussissait à voler, pourquoi pas lui ?





Accompagné de ses deux amis, devenus de leur côté un minuscule lion et une mignonne fillette humaine qui ont eux aussi leurs rêves, Momo décide de quitter le village des tournesols pour essayer de trouver le Messager du soleil, un être dont on dit qu'il peut réaliser un rêve pour chaque être.

Seuls hics : peu de monde sait à quoi il ressemble et où il se trouve, et, pire encore, peut-être qu'il ne peut (ou ne veut pas) réaliser les rêves de tout le monde... Et puis, existe-t-il réellement ?

En tout cas, hors de question pour nos trois jeunes héros de lâcher-prise : les voici en route pour une grande aventure, qui sera ponctuée de nombreux dangers et de nombreuses rencontres !


La patte graphique colorée de Marie Sasano


Marie Sasano parvient très bien à plonger le lecteur dans l'univers de Momo et le messager du Soleil, bourré de couleurs, grâce à une introduction très claire, simple et efficace qui pose vite et bien les bases... mais c'est aussi l'aspect visuel, premier contact original avec l'oeuvre, qui devrait facilement parvenir à emballer les jeunes lectrices et lecteurs.

Le trait est à la fois simple et expressif, Lily est mignonne à souhait tandis que les nombreux animaux possèdent un design humanisé juste comme il faut tout en restant fidèle aux animaux d'origine.

A cela s'ajoute le beau travail sur les couleurs, entièrement faites à la main au feutre, qui enrichissent beaucoup la série et qui ne font pas du tout gadget, d'autant que la mangaka joue beaucoup dessus en offrant des personnages aux couleurs assez étonnantes : Momo a le pelage rouge, Noah a la crinière bleue, Lily a les cheveux jaunes et orange, et c'est aussi le cas de beaucoup d'autres animaux, pour un rendu encore plus merveilleux qui nous éloigne bien de notre réalité.





Certains décors sont, eux aussi, très soignés, que ce soit les paysages naturels, ou les maisons des différents villages pour lesquelles Marie Sasano avoue s'inspirer de décors européens.

La mangaka fait également attention aux détails: par exemple, dans le premier volume de la série, quand Momo a chuté de l'arbre à sa naissance sous forme d'oeuf, sa coquille s'est légèrement fissurée, et même en devenant un manchot il garde cette petite spécificité sous la forme d'une cicatrice.

Et quand, sur la longueur, on finit par remarquer (surtout dans le volume 4) des petits inégalités graphiques dans les traits assez simples des personnages, la bonne gestion des couleurs fait que ça ne choque pas, la colorisation parvenant quasiment toujours à enrichir les planches et à éviter qu'elles restent parfois trop vides.

En dehors de tout ceci, signalons également une originalité très intéressante dans l'univers de base : puisque chaque enfant-oeuf  peut choisir sa forme au moment de son éclosion, les parents et enfants peuvent donc être d'espèces totalement différentes ! Lily a pour parents des singes, le serpent Caïn a pour père un hibou... Ce sont autant de petites trouvailles que Sasano sait exploiter plutôt intelligemment et malicieusement, notamment sur le plan visuel, et tout ça devrait facilement titiller la curiosité des jeunes lectrices et lecteurs.



© Marie SASANO/ Ki-oon

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News