Made in Abyss - Actualité manga
Dossier manga - Made in Abyss

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 08 Febuary 2019


Présentation


Le pitch


Voici environ 1900 ans qu'un gigantesque et mystérieux gouffre a été découvert sur une île isolée de la mer méridionale de Béorusca. Faisant 1km de diamètre, et de profondeur inconnue, celui-ci était le fruit d'un champ de force spécial venant des tréfonds de la Terre. Par curiosité, des gens ont commencé à venir l'observer. Puis se sont naturellement mis à l'explorer, à découvrir petit à petit ses niveaux, sa faune et sa flore uniques, ses reliques et trésors insoupçonnés, et ses multiples dangers mortels. On commença à appeler ces aventuriers les "caverniers", puis toute une ville, nommée Orse, commença à se développer sur ses bords, et en son sein fut même bâtie une organisation gérant les dangereuses explorations.

La jeune Rico, 12 ans, habite à Orse, et voue depuis toujours une passion pour l'Abysse, qu'elle rêve de partir explorer à son tour en profondeur. La principale raison ? Son désir de marcher sur les traces de sa mère, "Lisa l'exterminatrice", devenue une véritable légende parmi les explorateurs, et qui n'est plus remontée à la surface depuis dix ans. Si bien que Rico a oublié son visage et sa voix... Depuis, la jeune fille grandit au sein de l'orphelinat Bercello, regroupant surtout des enfants de caverniers, et où les jeunes peuvent suivre une formation d'explorateur en apprenant les bases et en s'aventurant dans les toutes premières strates du gouffre.

C'est pendant l'une de ces étapes de formation dans les débuts de l'Abysse que Rico découvre un étrange être inanimé, à l'apparence d'un petit garçon, mais dont le corps semble robotisé. Qu'est-il ? D'où vient-il ? Des tréfonds de l'Abysse peut-être ? Lui-même ne le sait pas, car il a perdu la mémoire. Mais une chose est sûre: son arrivée dans la vie de Rico va complètement chambouler et accélérer le destin de la fillette... Un passionnant voyage dans l'Abysse s'annonce, mais il sera sans doute autant riche en trésors et en belles découvertes qu'en dangers terribles.
  
  
  

Made in Abyss au Japon


Si le nom de Made in Abyss vous dit quelque chose, ce ne serait pas étonnant. Depuis les débuts de sa publication au Japon en 2012 chez l'éditeur Takeshobo dans le magazine Manga Life Win (magazine que l'on ne connaît pour aucune autre série en France), ce manga s'est taillé une jolie  réputation.

Une réputation qui a largement décollé à l'international à partir de 2017, année où fut diffusée la première saison de son excellente adaptation animée, cette dernière étant disponible en France sur la plateforme Wakanim.

Plus récemment, Made in Abyss continue de faire parler de lui. Le manga d'origine se poursuit à un rythme relativement lent et légèrement irrégulier, le temps d'attente entre chaque tome pouvant aller de 7 mois à un an. Côté animation, cet hiver sortent au Japon deux films récapitulatifs de la saison 1, nommés « Tabitachi no Yoake » et « Hôrôsuru Tasogare ». Et tout récemment, début janvier, un nouveau film d'animation a été annoncé pour une date encore inconnue : Made in Abyss : Fukaki Tamashii no Reimei (Made in Abyss: Dawn of a Deep Soul) devrait être la suite directe de la série, et donc aussi des deux films récapitulatifs.
  
  
  

La sortie en France


Le désir de découvrir dans notre langue le manga d'origine a considérablement grimpé après la diffusion de la série animée, et ce sont les éditions Ototo qui nous ont fait le plaisir d'annoncer sa publication en France.

L'éditeur a avoué que la série l'intéressait depuis quelques années déjà, mais que sa jeunesse et les particularités de l'oeuvre en faisaient un titre jusque-là peut-être un peu prématuré pour lui. Mais à force d'enrichir son catalogue de séries à succès comme Sword Art Online et Re:Zero, le "petit frère" des éditions Taifu Comics a sans doute estimée avoir désormais avoir les reins assez solides pour tenter l'expérience Made in Abyss, et quel meilleur timing que de nous le proposer peu de temps après l'anime ? La parution française du manga a donc débuté le 18 mai 2018, et à l'heure où ce dossier est écrit on en est au volume 4, parus le 18 janvier 2019.

On peut saluer les différents efforts effectués par l'éditeur pour bien porter son bébé: premier tirage du tome 1 incluant en supplément gratuit une carte détachable de l’abysse au format 38x26,4cm, extrait en ligne, mise en avant pendant Japan Expo 2018 avec des marque-pages et des sacs offerts ainsi que la présence d'un espace photocall avec des silhouettes des personnages reproduites à tailles humaines, et enfin des cartes postales offertes depuis le volume 3.

Du côté de l'édition, là aussi on peut dire chapeau à Ototo qui nous sort le grand jeu, ne serait-ce que pour le grand format (15x 21cm) similaire à l’édition japonaise, ce qui permet aux lectrices et aux lecteurs d’apprécier encore mieux la patte graphique riche et personnelle de l'auteur Akihito Tsukushi, le tout pour un prix qui reste très honnête. A cela, il faut ajouter cinq premières pages en couleur sur papier glacé, une excellente qualité de papier et d'impression, un bon travail de lettrage, et une traduction soignée de Vincent Zouzoulkovsky.
  
  
  

L'auteur


Actuellement âgé de 39 ans, Akihito Tsukushi (つくしあきひと) est né le 5 mai 1979 à Sagamihara, dans la Préfecture de Kanagawa au Japon.
  
  
  
Avant de se lancer dans le milieu du manga, cet artiste a travaillé pendant une dizaine d'années pour une entreprise qui concevait des jeux vidéo. Ces premières années d'expérience lui ont notamment permis d'acquérir une jolie petite réputation en tant qu'illustrateur. Et il ne faut pas chercher très loin (google images suffit) pour pouvoir admirer ses travaux et constater que déjà à l'époque il avait un goût pour les personnages jeunes aux têtes rondes et mignonnes ainsi que pour les univers et décors foisonnants. Sa colorisation, fourmillant de détails et invitant au voyage vers l'imaginaire, fait souvent des merveilles.
  
  
  
Passionné par les univers virtuels de fantasy, il s’est en partie inspiré de ces derniers pour écrire son tout premier manga : Made in Abyss. Dans une interview accordée au site animationweek, l'auteur a également précisé que l’idée de la forme de l’abysse lui est venue après avoir observé un grand arbre exposé au musée national de la nature et de la science d’Ueno. À côté de ce dernier, une inscription a alors retenu son attention : « des dizaines de milliers de créatures vivent à l’intérieur de cet arbre ». C’est ainsi que le mystérieux gouffre de la cité d’Orse est né.

Son nom peut également être orthographié Tukushi Akihito, côté cercle de doujinshi il a pour pseudonyme Door Beetle, et en dehors de Made in Abyss il a aussi conçu quelques one-shot dont Star Strings Yori (from star strings) en 2017. Dans ce récit, on suit une jeune fille qui vit seulke depuis toujours sur sa planète, mais qui un jour voit un fil tomber chez elle depuis le ciel infini. Elle décide donc d'escalader ce fil, en espérant trouver au bout quelqu'un...
  
   

Il est possible de trouver sur le net  des vidéos « stream recording » où on peut le regarder en train de dessiner.

Son compte twitter : https://twitter.com/tukushia
Son compte pixiv : https://www.pixiv.net/member.php?id=4886
Son site sous le pseudonyme Door Beetle : http://doorbeetle.sakura.ne.jp/
Le site officiel de Made in Abyss : http://miabyss.com/


Principaux personnages


  

Rico est une petite fille de 12 ans passionnée par l'Abysse, qu'elle rêve d'aller explorer afin de marcher sur les traces de sa mère. Elle est d'un naturel vif, enjoué, curieux de tout, ce qui la rend parfois turbulente et apte à commettre des bêtises à l'orphelinat. Elle peut parfois paraître innocente et trop ingénue, mais elle a pour elle de l'audace, beaucoup de détermination, et n'a pas peur à l'idée de devoir se confronter aux nombreux dangers de l'Abysse... L'appel de la découverte est le plus fort chez elle.


  

Un petit garçon étrange, trouvé inanimé par Rico sur les bords de l'Abysse. Amnésique, il possède des parties robotisées ainsi que des capacités sortant de l'ordinaire, ce qui fait que lui-même est intrigué par ce qu'il peut bien être exactement. Il choisit d'accompagner Rico dans son exploration de l'Abysse, autant pour la protéger que pour essayer de percer les mystères sur lui-même. D'abord incertain et craintif, il devrait beaucoup évoluer durant son aventure avec Rico.


  

Jirwo est le plus vieux pensionnaire de l'orphelinat, ce qui fait qu'il a pour rôle de gérer la formation des jeunes recrues et de vieller à ce que la discipline soit là... ce qui n'est pas gagné avec Rico. Sous son air un peu sévère, il reste bienveillant, surtout envers Rico, car il fut l'apprenti de sa mère disparue.


  

Habo est un cavernier très réputé pour ses différentes excursions au sein de l'Abysse. Doté d'un physique imposant et d'un esprit plutôt brave et amical, il aime narrer avec bienveillance ses histoires d'exploration aux enfants de l'orphelinat, en particulier au groupe de Rico. La fillette adore se nourrir de ses merveilleux récits d'aventure.


  

Ozen l'immobile est l'un des légendaires Sifflets Blancs et l'un des quatre à posséder le surnom de Seigneur, à savoir "Seigneur Figé" dans son cas. Ses surnoms lui viennent du fait qu'elle est la responsable du camp d'observation depuis très longtemps. De par sa grande silhouette, son allure froide et inquiétante, et sa façon de parler où elle contrôle absolument toutes ses émotions, pas mal de rumeurs négatives courent sur elle. Elle se montrera d'abord très dure envers Rico, mais peut-être cache-t-elle de meilleures choses en elle, en plus de connaître une facette importante du passé de Rico...


  

Enfant qui a été recueilli par Ozen au sein du camp d'observation car, à cause de sa peau trop sensible au soleil, il ne pouvait pas vivre à la surface. Depuis, il aide le "Seigneur Figé" dans les tâches quotidiennes. Il s'agit du seul Sifflet Bleu de son âge. Il dit être un garçon, mais s'habiller en fille pour une raison qui n'est pas dévoilée.


  

Un être curieux vivant au 4e niveau de l'Abysse, au sein d'une cabane aménagée par ses soins, en compagnie de Meethi. Rico et Leg font sa connaissance dans des conditions très difficiles où il leur vient en aide. Mais ne vous fiez pas totalement à son caractère taquin envers Leg  ou à son apparence toute mignonne avec son pelage duveteux, car Nanachi cache au fond de lui un terrible passé...


  

Une créature étrange, au physique difforme, qui vit avec Nanachi. En l'observant, sa vie semble être une perpétuelle souffrance où elle n'a conscience de rien, mais d'après nanachi elle serait immortelle, ce qui lui a permis différents remèdes. Malgré son allure repoussante, Nanachi semble profondément attaché à elle... Qu'a-t-il pu traverser avec elle, et qu'est-elle réellement ?


  

La mère de Rico est devenue l'un des plus légendaires Sifflets Blancs, essentiellement grâce au nombre de découvertes qu'elle a pu faire dans l'Abysse et de créatures qu'elle a pu vaincre, ayant alors repoussé les limites de ce qui est connu au sein du gouffre. Rico ayant été conduite à la surface peu après sa naissance, elle ne l'a jamais vraiment connue, d'autant plus qu'elle est portée disparue depuis 10 ans...


Pour ce dossier qui en appellera peut-être d'autres plus tard, on se focalisera sur les événements couverts jusqu'à la fin de l'anime, c'est à dire les 26 premiers chapitres du manga, ce qui nous fera aller jusqu'au premier quart (inclus) du tome 4. Bien sûr, on se basera essentiellement sur le manga, mais l'anime méritera très largement qu'on s'attarde aussi sur lui dans une partie dédiée de ce dossier.
  
  

MADE IN ABYSS © Akihito Tsukushi / TAKE SHOBO 2013 Originally published in Japan in 2013 by TAKESHOBO Co.LTD., Tokyo.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News