Dossier manga - Jojo's Bizarre Adventure - Stardust Crusaders
Sommaire

Publié le Vendredi, 12 September 2014


Stardust Crusaders : The Animations



De 1993 à 2002, l’épopée en 13 épisodes


C’est en 1993 que débute la toute première adaptation animée de Jojo’s Bizarre Adventure. Et pour marquer une saga mythique sur le petit écran, quoi de mieux que de retranscrire sa partie la plus appréciée des fans ? C’est ainsi que le choix du studio A.P.P.P. se porte tout naturellement sur Stardust Crusaders. Mais pour le moment, il n’est pas question de série télévisée, mais d’OAV, ces épisodes destinés directement au support vidéo.
La production des 13 OAV se déroula ainsi en deux temps. En 1993, le choix premier était de récapituler le périple de Jotaro et ses compagnons au sein même de l’Egypte en six épisodes. Plus précisément, seuls quatre combats (dont l’affrontement final) ont eu le privilège d’être transposés en dessin animé. Le succès est au rendez-vous, mais pour le studio A.P.P.P., il y a comme un manque, comme si l’adaptation pouvait être complétée. C’est chose faite de 2000 à 2002 qui marqua la production de sept épisodes supplémentaires, narrant cette fois la première partie du voyage de cette bande de compagnons, pour un total de 13 OAV qui sont considérées comme un tout plutôt que deux courtes séries indépendantes.
Pour une réalisation aussi ambitieuse, le studio A.P.P.P. a mis les petits plats dans les grands. Nous retrouvons ainsi certains grands noms comme Hiroyuki Kitakubo et surtout le regretté Satoshi Kon, papa de Paprika et Tokyo Godfathers, qui a eu un rôle important sur plusieurs épisodes de l’adaptation de 1993. A la musique, l’éclectique Marcio d’Ambrosio nous livre une bande originale très noire, faisant ressortir le côté horrifique de l’histoire. Dans la conception des bruitages et du mixage sonore, le studio A.P.P.P. s’est payé les luxueux services de Skywaker Sound, une filiale de Lucas Digital qui a par exemple remastérisé les épisodes 4 à 6 de Star Wars.

Cette première adaptation de Stardust Crusaders est donc particulièrement courte, et 13 épisodes pour 16 volumes étaient chose impossible à réaliser. Ainsi, des choix ont été faits, et le premier fut les différents chapitres de l’histoire à adapter. Ces OAV, se nommant sobrement Jojo’s Bizarre Adventure, ne reprennent que les combats principaux de l’arc, ou alors les préférés des lecteurs. Citons par exemple tous les affrontements tournant autour de la vengeance de Polnareff ou encore celui face à d’Arby The Gambler. En somme, plus que de faire découvrir la série aux non-initiés, ce premier anime sonne comme un produit pour les fans qui regrettaient l’absence d’une adaptation animée complète de la fresque de Hirohiko Araki.
Seulement, cette série d’OAV n’est pas entièrement allée dans le sens des passionnés puisqu’elle prend le parti de réinterpréter l’univers et l’ambiance de la série. Le ton adopté est alors beaucoup plus sombre et si on retrouve avec joie les affrontements de Stand si inventifs, l’ambiance y est plus lourde, frôlant parfois la dimension horrifique au détriment de tout l’aspect bizarre et décalé du manga. Les cris anglophones de Joseph manqueront ainsi à certains, mais cette réécriture de la tonalité donne à cette petite série une identité, faisant d’elle une vision intéressante de l’univers Jojo. Que l’on se rassure, de nombreux repères sont présents, notamment les « Ora ora ora » de Jotaro.
  
  
  
  
  

2014, un retour en grande pompe


En octobre 2012 démarre au Japon une toute nouvelle adaptation animée de Jojo, repartant cette fois à zéro et retranscrivant en 26 épisodes et deux longs métrages les deux premières parties du manga. Le succès est largement au rendez-vous, notamment grâce à de très bonnes ventes de DVD. Naturellement, une suite ne tarde pas à être programmée et Jojo’s Bizarre Adventure : Stardust Crusaders démarre en avril 2014. Les 24 premiers sont diffusés jusqu’à septembre de la même année, avant de marquer une pause de quelques mois. La seconde moitié sera diffusée à partir de janvier 2015.
Cette adaptation animée, nous la devons à David Production, studio fondé Kôji Kajita qui est un ancien dirigeant du studio Gonzo. Le 1er août 2014, le groupe est racheté par Fuji TV, une excellente opportunité financière pour ce petit studio qui ne demandait qu’à se développer.

La politique de cette nouvelle série est une adaptation complète et fidèle de Stardust Crusaders, en n’omettant aucun élément, aucun combat. Le rythme est donc un peu plus lent que sur la série d’OAV puisque la série suit un schéma linéaire proche de celui du manga. En somme, un combat est retracé en une ou deux parties, selon sa durée, et concerne le ou les épisodes dans leurs globalités. Comme pour le manga, c’est un avantage pour ceux qui auraient raté un épisode, sans compter que se repérer dans l’anime est chose aisée.
David Production est sans nul doute un studio de passionnés puisque l’univers d’Araki se retrouve adapté à la lettre dans le dessin animé. D’abord, c’est l’univers urbain que nous retrouvons, avec ses pays d’Orient dépeint de manière réaliste pour retranscrire le dépaysement culturel proposé par le manga, que ce soit des décors travaillés minutieusement ou des jeux de couleur restant crédibles. Mais c’est aussi l’univers graphique du mangaka qui trouve sa place ici. D’abord, le character-design de Masahiko Komino fait honneur au trait d’Araki et parvient à transposer avec fidélité dans l’anime ces masses de muscles que sont Jotaro, Joseph ou encore Polnareff. Mais aussi, c’est les poses si farfelues des protagonistes et ces Stand conçus de manière astucieuse afin de les rendre visibles sans dénaturer leur origine d’entités qui font la force graphique de la série. Et comment oublier les onomatopées jaillissantes, ci et là, lors des séquences-choc, afin de faire lien avec les pages dynamiques de la version papier ? Une adaptation fidèle faisant montre d’une direction artistique réalisée avec soin, le tout porté par une excellente réalisation… Voilà ce que tous les fans attendaient. Jojo’s Bizarre Adventure : Stardust Crusaders se présente ainsi comme une version animée de l’histoire qui ravira les fans, mais permet aussi d’ouvrir la saga aux non-initiés, ses atouts étant ceux du manga… les caractéristiques techniques en plus.
  
  
  

JOJO’S BIZARRE ADVENTURE © 1986 by Hirohiko Araki/SHUEISHA Inc.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News