Dossier manga - Japan Expo Sud 2012
Lecteurs
17/20

Présentation

   
 

Introduction

  
Trois ans déjà. Trois ans que la Japan Expo s'est exportée, avec plus ou moins de succès, vers une édition provinciale au Parc Chanot de Marseille. En cette année 2012, le festival revient pour une quatrième édition, avec quelques changements de formule : pour la première fois, la convention se tient début mars au lieu de fin février (ce qui tient plus du hasard du calendrier des vacances scolaires), et surtout, il s'ouvre également à une demi-journée supplémentaire avec l'ouverture du salon dès le vendredi matin !
 
A présent bien installée dans le paysage des conventions sudistes, Japan Expo Sud a néanmoins toujours souffert d'une affiche d'invités peu engageante de prime abord. Aussi, cette nouvelle édition ne manqua pas de soulever quelques craintes : alors que l'année 2012 sera marquée par la venue d'invités prestigieux en France comme Moto Hagio, Mari Yamazaki, Fumiyo Kôno, Katsuhiro Otomo, ou encore Naoki Urasawa pour sa grande soeur juillettiste, la Japan Expo Sud donne une nouvelle fois l'impression d'offrir des invités de "second rang", à la carrière certes prolifique au Japon mais dépassée aujourd'hui. Pire encore, la scène musicale, au programme très riche l'an dernier, a vu également son nombre d'invités réduire cette année. Cependant, le festival a su appeler des valeurs sures des conventions, à savoir les stars du web que sont Noob, Marcus ou encore le Joueur du Grenier. Mais peut-on crier à l'originalité devant ces habitués des salons ?

Ces quelques inquiétudes en tête, il est temps de poser à nouveau le pied sur le sol marseillais, pour une nouvelle représentation du festival, pleine de doute, mais aussi de possibles bonnes surprises. Japan Expo Sud 4ème vague, attention à ne pas boire la tasse !
   
 
  
  
 

Accueil

   
On reprend (presque) les mêmes, et on recommence ! En ouvrant ses portes quelques heures plus tôt par rapport aux éditions précédentes, la Japan Expo Sud 2012 fit un démarrage plutôt tranquille en ce vendredi 2 mars. Le festival s'est peu à peu rempli au fil des jours, atteignant le pic habituel d'affluence au cours du samedi après-midi, malgré l'absence d'un concours de cosplay ce jour-là. Même si le festival a du battre son propre record sans soucis avec un objectif de 40 000 visiteurs, le mouvement de foule du samedi a pourtant été régulé par un espacement des exposants plus réfléchi qu'à l'accoutumée, avec des allées bien plus larges.
 
 

  
Chaque année, la convention grignote un peu plus d'espace au sein du Parc Chanot, pour une implantation assez agréable. Tandis que l'historique Hall 3 contenait les stands de vente, les amateurs, la mode, les jeux vidéos et la scène animation, toute la partie culturelle fut déplacée dans le Hall 2 accueillant l'an dernier la scène principale. Ainsi, en sortant de l'espace principal assourdissant et après une transition extérieure, l'arrivée dans cette seconde partie, beaucoup plus calme, offrait un silence particulièrement étonnant et agréable ! Jeux de plateau, espace zen et démonstrations d'arts martiaux nous attendait dans ce havre de paix. On regrettera simplement que la SEFA n'ait pas opté pour le déménagement de la scène de conférences vers cet espace tranquille, plutôt que de le laisser dans le brouhaha ambiant du hall principal. Enfin, la scène principale envahit quant à elle le Hall 1, pour accueillir un public toujours plus nombreux, répondant présent pour les évènements phares du festival.
 
 
  
    

© Manga-news.com
Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation