Dresseuses de monstres - Actualité manga
Dossier manga - Dresseuses de monstres
Sommaire

Publié le Vendredi, 13 Octobre 2017


Présentation


L'histoire


Depuis une vingtaine d’années, la planète Terre a vu débarquer mystérieusement des créatures monstrueuses d’origine inconnue, qui ont été baptisées « Kaiju ». D'abord inquiète face à la possible agressivité de ces monstres, l'espèce humaine a ensuite découvert qu'il existe un moyen de les calmer, de les apaiser, de les maîtriser : la voix de certaines jeunes filles semble avoir un fort écho en eux, et c'est pour cela que des écoles pour adolescentes spécialisées dans le dressage de kaiju ont vu le jour, afin de cohabiter avec les créatures.

L'école pour fille de Tatara fait partie de ces établissements scolaires particuliers, et la jeune Ion Hidaka, qui entre en 6ème, vient tout juste d'une intégrer le cursus de dressage. Bientôt, elle se retrouve également dans le club d'élevage, et c'est alors un tout nouveau quotidien qui l'attend, entre d'autres demoiselles et les créatures.


Kaijuu no Shiiku Iin au Japon


Kaijuu no Shiiku Iin est une série qui a vu le jour en 2015 chez la maison d'édition Hôbunsha, au sein des pages du magazine Manga Time Kirara Forward (magazine essentiellement axé sur la tranche de vie, et dont sont également issues les séries Hanayamata, Merry Nightmare, ou encore Puella Magi Madoka Magica).

Publiée à rythme mensuel, l'oeuvre a trouvé sa conclusion début 2016 après 13 chapitres. Ceux-ci ont été compilés en deux volumes reliés, parus respectivement le 13 octobre 2015 et le 12 février 2016. En plus des 13 chapitres initiaux, on trouve dans les tomes reliés trois petits chapitres bonus (un dans le tome 1, et deux dans le volume 2).



La sortie en France


En France, ce sont les éditions Komikku qui nous ont proposé de découvrir l'oeuvre sous le titre Dresseuses de monstres. L'éditeur a profité de l'été pour publier cette série plutôt rafraîchissante, ainsi les deux volumes ont été proposés simultanément le 6 juillet 2017.

Komikku offre une édition qui s'avère de très bonne facture. Comme toujours avec cet éditeur, le papier et l'impression chez Aubin font honneur au travail de l'auteur. Fabien Nabhan livre une traduction soignée, et le travail de lettrage est satisfaisant. Globalement fidèle à la japonaise, la jaquette française s'offre un logo-titre sobre et collant plutôt bien au rendu.



L'auteur


On ne sait pas grand chose de Mujirushi Shimazaki (島崎無印), jeune auteur qui semble avoir démarré sa carrière en 2015, en participant à l'anthologie collective Gakkou Gurashi! Anthology Comic – Kai (basée sur l'oeuvre School-Live !, un manga adapté en série animée cette année-là), puis en signant Dresseuses de monstres.

Tout de suite après Dresseuses de monstres, il a signé en 2016 pour l'éditeur Media Factory / Kadokawa un one-shot mêlant tranche de vie et fantastique : Oak Ha Nozomanai - An Orc & a Little Witch, au sein du magazine Comic Gene.



Depuis 2017, il planche sur une nouvelle œuvre : Otome Danshi ni Koisuru Otome, un webcomic de type 4-koma (gags en 4 cases) publié sur le site Twi4 et comptant déjà une trentaine de petits chapitres.



Enfin, très récemment, le 29 septembre 2017, il a publié pour l'éditeur Takeshobo Bokutachi no Lifelog, une histoire courte diffusée sur le site Life Storia Dash et disponible uniquement en numérique.



Dresseuses de monstres est, à ce jour, sa seule série qui a été publiée en France.

Notons que l'artiste est présent sur internet.
Son compte sur twitter
Sa page sur pixiv


Personnages


Ion Hidaka



La principale héroïne de Dresseuses de monstres est une jeune fille plutôt positive et enjoué, qui porte un regard positif, bienveillant et doux sur ce qui l'entoure.


Sora Misumaru



Une demoiselle aux cheveux courts énergique, qui fait un peu garçon manqué. Elle est la plus proche compagne d'Ion au sein du club d'élevage.


Tsukiko Miyama



La présidente du club d'élevage, élégante, sérieuse, mais parfois assez maladroite.


Kotomi Justine Kagurazaka



Amie d'enfance de Tsukiko, cette jeune métisse est une véritable surdouée, si bien qu'elle fait déjà de la recherche.


Mikiko Sugita



Responsable du club d'élevage, cette enseignante peut autant se montrer dilettante qu'être attentive envers ses élèves.


Kyôko Saegusa



Une dresseuse presque mythique, connue comme étant la « dresseuse ultime » de Kaiju.


Nonoka



Une mystérieuse fillette, qu'Ion aperçoit à quelques reprises avant de la voir disparaître tout aussi vite.
  
  
  


© Mujirushi Shimazaki / Houbunsha

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News