City Hunter - Actualité manga
Dossier manga - City Hunter

Note des lecteurs 20 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 01 Août 2013


Présentation

 
 

Résumé


Ryô Saeba est un célèbre nettoyeur de Shinjuku, qu’on nomme City Hunter, « celui qui chasse les vermines hors de la ville ». Il est même réputé le meilleur du milieu. Tout les yakuzas, tous les délinquants en bande organisée le connaissent et le craignent. Son symbole ? Les trois lettres XYZ. Si un jour, vous avez besoin de l’aide de City Hunter, pour vous protéger et pour mettre hors d’état de nuire vos poursuivants, vous devez inscrire ces lettres sur le tableau noir de la gare de Shinjuku. Dès lors, vous devrez rencontrer City Hunter pour voir si vous entrez dans ces critères de client acceptable. Mais en fait… mieux vaut que vous soyez une jolie fille, c’est son seul critère !
S’il accepte, n’ayez pas peur qu’il vous drague, il ne vit que pour cela. Il en est même très lourd. Mais vous ne risquez pas grand-chose : sa fidèle partenaire, Kaori Makimura, est là pour maitriser sa libido en le cognant avec une masse géante dès lors qu’il essaie de sauter sur une cliente.
Si vous arrivez à supporter tout cela, vous ne pouvez pas être dans de meilleures mains : Ryô Saeba est le meilleur guerrier qu’il existe sur Terre, au niveau du mental, de la tactique, et surtout, des réflexes. Il ne manque jamais une cible et parvient toujours à savoir si quelqu’un le suit. Et malgré son caractère de satyre, il est mu par un profond sentiment de justice, qui fait qu’il ne laissera jamais une personne innocente en détresse. Surtout si c’est une jolie fille.
  
  
  

Fiche signalétique

 
City Hunter (シティーハンター) est un shônen manga paru à l’origine dans le magazine Weekly Shônen Jump entre 1985 et 1992. Shueisha, l’éditeur de la série à l’époque, a publié l’intégralité de la série en 35 volumes. Elle a été rééditée en 1996 dans un format bunko en 18 tomes. C’est en 2003 que le manga est publié en format kanzenban (deluxe) en 32 volumes chez Tokuma Shoten. Ce changement d’éditeur est dû au fait qu’Hojo fait partie de ces auteurs qui ont racheté les droits de leurs séries, à l’instar de Takehiko Inoue, son ancien assistant.

En France, c’est J’ai Lu qui se charge en premier de la publication de la série, dès 1995, ce qui en fait l’un des premiers mangas à succès publiés dans l’hexagone. C’est l’immense succès de la série animée, connue chez nous sous le titre Nicky Larson, qui a permis sa publication en France. Suite à l’arrêt de la branche manga de J’ai Lu, c’est Panini qui récupère par la suite les droits du manga et démarre directement la publication en édition Deluxe en 2005 pour la terminer cinq ans plus tard. Panini a également édité les artbooks XYZ qui s’intègrent dans le format de l’édition deluxe.
  
  
  

Auteur


Tsukasa Hojo est né le 5 mars 1959. En trente ans de carrière, il a dessiné nombre de séries mémorables : Cat’s Eye (1981) et City Hunter (1985) donc, qui ont été un véritable carton en France, mais aussi Family Compo (1996), série qui joue sur l’identité sexuelle de ses protagonistes. Sa dernière grande saga est Angel Heart, sorte de suite alternative à City Hunter, pour laquelle il œuvre depuis 2001. La deuxième saison de cette série est en publication depuis 2012.
Ses récits courts, pour la plupart réalisés dans les années 1990, ont également été remarqués. Après avoir été édités par Tonkam il y a plus de dix ans, c’est Ki-oon qui en réédite la majeure partie à partir de 2013 dans la collection Les Trésors de Tsukasa Hojo.

La rédaction de Manga-News est déjà revenue sur la riche carrière de Tsukasa Hojo dans le dossier Cat’s Eye. Afin d’éviter un discours doublon, nous vous invitons à lire la partie qui lui est consacrée pour de plus amples informations ICI.
     
 
 

Personnages

 
Ryô Saeba



Ryô Saeba est le nettoyeur City Hunter. Après plusieurs années passées à faire le ménage aux États-Unis avec son fidèle revolver Python, il prend des contrats à Shinjuku, au Japon, son pays natal. Dans la vie de tous les jours, c’est quelqu’un de haut en couleur, qu’on ne peut pas louper s’il passe près de nous : il n’arrête pas de draguer les belles femmes, au point de se prendre cinquante râteaux par jour. Son premier partenaire dans le métier, au Japon, était Hideyuki Makimura. À son décès, il lui a promis de prendre soin de sa petite sœur, Kaori, qui devient dès lors sa nouvelle partenaire. Entre eux deux, c’est une scène de ménage continuelle : même s’ils ne veulent pas l’avouer, ils ressemblent à un vieux couple dont le mari est volage et l’épouse, pragmatique.


Kaori Makimura



Partenaire de Ryô tout le long du manga, elle était la petite sœur de Makimura, le premier collaborateur de Ryô. Elle est en quelque sorte la stabilisatrice de la libido de notre héros, puisqu’elle le recentre sur sa mission en l’empêchant de draguer à tout-va avec un bon coup de massue sur la tête. Car oui, Kaori sort toujours de nulle part d’énormes masses pour frapper Ryô quand il est incorrigible. Ryô se moque beaucoup d’elle en la comparant à un travelo ou un petit garçon. Mais il n’est pas le seul : on la prend souvent pour un homme dans la vie de tous les jours, à tel point qu’il lui arrive d’avoir des avances de femmes.


Umibozu



Grand rival de Ryô, il est également nettoyeur, spécialiste en pièges et usant régulièrement de bazookas pour faire exploser les repaires ennemis. D’une apparence bourrue, c’est quelqu’un de plus attentionné qu’il en a l’air, notamment envers Kaori qu’il considère comme une vraie amie, et surtout Miki, avec qui il tient le Café Cat’s Eye.


Saeko Nogami



Policière de renom, elle fait souvent appel au savoir-faire de Ryô dans les cas les plus délicats, même si ce n’est pas très légal. Très belle, elle sait jouer de ses charmes pour obtenir ce qu’elle veut, notamment promettre « des coups » à Ryô pour le convaincre d’accepter les missions. Elle se débrouille également bien quand il s’agit d’agir, puisqu’elle est experte en lancer de couteaux.


Miki Ito



Malgré son jeune âge, c’est une vieille connaissance d’Umibozu. Elle a combattu à ses côtés sur des champs de bataille et est tombée éperdument amoureuse de lui. Lorsqu’elle revient le retrouver à Shinjuku, elle le demande en mariage. Umibozu la met alors au défi de toucher ne serait-ce qu’une fois Ryô. Par la suite elle continuera à tenir le café Cat’s Eye avec Umibozu et sera un soutien précieux pour Ryô et Kaori.
    
 

CITY HUNTER © 1985 by TSUKASA HOJO

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News