Dossier manga - Chocola & Vanilla
Sommaire

Publié le Vendredi, 01 May 2015


Le sombre et captivant monde magique


Nous avons jusqu’ici analysé les piliers de ce qui a construit la série. Mais qu’en est-il du contour de cette dernière ? Que sont exactement les ogres ? Le monde magique ? Pourquoi une telle rancœur entre les ogres et les sorciers ? En clair, comment est régi l’univers non humain, que ce soit leur passé, leur culture, leurs croyances ? Il nous paraît pertinent de mieux comprendre l’univers dans lequel ont vécu nos héroïnes.

« Une lune orange, un ciel mauve pâle, des nuages roses, un air sucré ... Bienvenue dans le monde magique. »

Cette simple présentation donne un aspect surréaliste et envoûtant du monde magique. Plus qu’ensorcelé, c’est un tableau qui nous fait saliver. Cependant, sous cet aspect quelque peu féérique se cachent bien des obscurités. Après tout, personne n’est tout blanc ou tout noir... Il y a fort longtemps, le monde magique était régi par sept sorcières. Face à elles, un seul homme, Glace, à la puissance incomparable. Son descendant veut régner sur le monde magique. Pour se faire, il a envoyé son successeur dans le monde des humains sans la permission de la dirigeante du monde magique, qui n’est autre que la reine Candy, mère de Vanilla. Dans la même école que les deux prétendantes au trône. Un successeur capable de mettre en péril le cœur de nos deux héroïnes. Mais pourquoi une telle haine, vous me direz ? En réalité, le légendaire sorcier Glace était le roi et le mari des six sorcières ayant construit l’actuel monde magique. Elles vont le trahir et effacer son existence de l’histoire. Il fut dès lors exilé hors du royaume et ses descendants bannis. Expulsés, ils furent obligés de vivre dans une contrée reculée. On les appela ainsi les ogres que les sorciers continuèrent de persécuter. Depuis les ogres haïssent les sorciers. Qui sont les méchants ? Le Royaume qui les a persécutés ou les ogres qui continuent à haïr les sorciers ? Tout ceci nous démontre que le monde magique est loin d’être tout blanc et aussi féérique qu’on pourrait le penser. Et ce passif peu glorieux continue de se répercuter sur le présent avec deux prétendantes au trône du monde magique, qui ne sont personne d’autre que Chocola et Vanilla.
  
  
  
  
  
Deux prétendantes autant unies dans leur amitié et leur passé qu’opposées dans leurs personnalités et leurs situations. Vanilla est une princesse et descend d’une longue lignée. De son côté, Chocola est d’une famille pauvre dont elle n’a plus que son grand-père. Sa mère et celle de Vanilla ont combattu pour être reines. Cela n’a pas empêché malgré tout à la mère de Chocola de perdre avant de mourir peu après. Ces simples situations familiales actuelles ne sont donc pas le fruit du hasard et mettent déjà en évidence l’opposition entre nos deux prétendantes au trône, comme le jour et la nuit. Mais si ce n’était que ça. Dans le monde magique, les filles qui ont du caractère, égoïste, un peu méchantes et qui n’ont peur de rien sont les plus populaires. Chocola est l’exemple typique de tout ce qu’aiment les sorciers. Tout le contraire de Vanilla, qui ressemble plus à une poupée enfermée dans sa tour d’ivoire et des plus dociles. Mais cela changera lorsque les deux petites filles seront envoyées dans le monde des humains, comme nous avons pu le mettre en avant dans la thématique précédente. Et c’est par l’intermédiaire de ces deux jeunes filles que le conflit permanent entre les sorciers et les ogres pourra enfin se trancher.

Mais outre ce passé peu glorieux, le monde magique ne se limite pas à ça non plus et est soumis à ses propres règles et exigences. Par exemple, il est interdit pour un sorcier d’aimer un humain ou même de donner son cœur, sous peine d’être banni et d’être privé de son apparence pendant mille ans. Mais, contradictoirement, quand les sorciers aiment une personne d’un amour intense, leurs cœurs se transforment en un rubis pourpre. Et alors, ils doivent l’offrir, même s’il s’agit d’un humain. Mais les sorciers n’ont qu’un seul cœur, c’est pourquoi cela signifie la mort. Il peut toutefois y avoir une solution limitée ne valant que pour les sorciers entre eux : le mariage. Quand on se marie dans le monde magique, les amoureux échangent leurs cœurs. On confie sa vie à la personne que l’on aime. Mais si un jour elle nous trahit, l’autre personne meurt, plongée dans les ténèbres éternelles. C’est pourquoi peu de sorciers se marient... L’amour dans le monde magique semble encore plus compliqué que celui qui existe dans le monde des humains. Comme quoi, il n’y a pas que des avantages à être des sorciers.
  
  
  
  
  
On pourrait continuer d’approfondir notre sujet en exposant un tas d’exemples illustrant la société magique, mais on laisse aux bons soins du lecteur sa propre découverte de ce monde irréel pas comme les autres. Toutes ces explications démontrent une fois de plus toute la pertinence de l’auteure en mettant sur pied sa série. Une œuvre se confondant entre le bien et le mal, aussi simple que complexe. Le lecteur voit ainsi qu’il peut s’attendre à un titre fouillé et de qualité et qui peut être lu autant par les grands que les petits. Tout le monde peut y trouver son compte. Le cœur se teinte à présent d’une couleur orange, représentant le coup de foudre, prêt à être épluché et à faire ressortir tout son jus juteux à ses dévoreurs. Est-ce le cœur de la série ou le nôtre ?
  
  
  

© Moyoco Anno / Kodansha Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News