3x3 Eyes - Actualité manga
Dossier manga - 3x3 Eyes

Reader Rating 20 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 26 December 2013


De la légèreté mais aussi du sérieux


 
Si l'action est au cœur de 3x3 Eyes, l'humour et la légèreté sont également très présents et permettent bien évidemment d'alléger un peu le récit qui deviendrait bien trop dramatique dans le cas contraire.
Dans la série, le rire repose surtout sur quelques personnages, des "ambassadeurs de l'humour" dont la personnalité un peu loufoque nous fera très souvent sourire entre deux combats dantesques. Les personnages les plus drôles sont bien évidemment Yakumo et Pai. Le premier se caractérise par sa propension à faire des gaffes diverses et variées et une certaine faiblesse lorsqu'il doit faire face à des caractères éruptifs, comme celui de Khan ou de Parvati par exemple. Essayant toujours de trouver un compromis, l'attitude de Yakumo ne fera parfois que complexifier une situation de prime abord assez simple... et cela nous fera rire de bon cœur au passage !

Pai, quant à elle, est le prototype même de la fille naïve qui bien souvent ne perçoit pas les enjeux qui l'entourent. Plus accaparée par son estomac que par des questions existentielles, Pai est une vraie gloutonne qui prend plaisir à dévorer tout ce qui passe à sa portée... certains personnages comprendront bien ce défaut et n'hésiteront d'ailleurs pas à l'exploiter pour amadouer notre héroïne...
D'autres personnages participeront bien évidemment à l'ambiance décontractée qui règne parfois dans la série, comme Khan notamment, qui reste constamment obnubilé par son envie de sortir avec une fille...


Face à cette légèreté rafraichissante, Yuzo Takada va opposer à plusieurs moments dans son récit des sujets beaucoup plus sérieux, qui amèneront une certaine réflexion chez le lecteur. Nous en retiendrons trois.
Tout d'abord, le mangaka est assez critique sur son pays. En effet, à plusieurs reprises il le qualifiera "d'ogre de l'Asie", qui ne respecte que très peu ses voisins et est l'esclave d'une économie capitaliste qui le tire vers le bas. Un regard que certains ne partageront peut-être pas, mais qui n'en reste pas moins assez rare dans ce type de série qui s'adresse à une large public.
Autre préoccupation de l'auteur : l'écologie. Lors de certains chapitres, le respect de l'environnement deviendra un sujet de préoccupation majeur. On pense notamment à l'arc scénaristique dans lequel Yakumo va affronter un démon qui élimine des humains qui participent à la déforestation d'une île en Asie du sud-est. Encore une fois, l'auteur va porter un regard assez dur sur ses congénères humains, qui n'ont pas conscience que leurs actions polluantes ont de terribles répercussions à l'échelle mondiale.
Enfin, par le biais du grand méchant de la série, Shiva, l'auteur abordera diverses questions philosophiques, comme la vie après la mort, la réincarnation... Un traitement assez logique car le Sanjiyan Unkara Shiva s'inspire beaucoup d'une divinité de la mythologie hindouisme, dans laquelle ces sujets sont très présents.






  
 
 

Graphismes et édition

 
 
Graphismes
Dans les premiers tomes, le style graphique de Yuzo Takada est loin d'être exceptionnel. Le trait est assez épais et les visages manquent un peu de détails et sont parfois disproportionnés... Yakumo a une tête d'ahuri, avec ses yeux dessinés sous la forme de deux traits horizontaux et sa trop grande bouche. De son côté, Pai a parfois de trop yeux yeux. Les corps sont cependant bien proportionnés. Cependant, au fil des volumes, la façon dont l'auteur dessine ses personnages va beaucoup s'améliorer. Le trait va devenir plus fin, plus maîtrisé... tant et si bien qu'entre le tome 1 et le 40, l'allure de Yakumo et Pai n'a plus rien à voir !
Au niveau des arrière-plans, l'auteur aime beaucoup glisser de petits détails. Que ce soit en milieu urbain ou dans un environnement plus sauvage, on remarquera donc que les fonds sont très fouillés et agréables à l’œil. Yuzo Takada accorde également beaucoup de soin aux monstres, qui ont un design original et assez abouti. Chaque monstre est différent du précédent, et certains auront un look très effrayant !
Au niveau des graphismes, le seul problème qui persistera tout au long du manga est relatif à la lisibilité des scènes d'action. En effet, par moment le rendu visuel d'un combat paraîtra un peu confus aux yeux du lecteur, même si la narration se veut toujours très dynamique.

Au final, si les graphismes de 3x3 Eyes n'atteignent pas la perfection, ils n'en restent pas moins très aboutis pour ce type d’œuvre et remplissent sans souci leur office. Le design des personnages va beaucoup évoluer au fil des tomes, l'auteur ayant pris la peine d'affiner son trait et de corriger les défauts qu'on relevait au début de l'histoire.


Édition
En France, la série a connu une destinée un peu compliquée en sortant sous deux éditions distinctes : Manga Player dans un premier temps, puis Pika.
Sous Manga Player, le manga a été victime d'une édition de piètre qualité. Les jaquettes étaient affreuses avec leurs coloris flashy, on relevait plusieurs coquilles et une typographie de piètre qualité. L'édition de Pika fut de meilleure qualité, avec un changement de typo et surtout l'emploi de jaquettes noires qui s'avèrent beaucoup plus adaptées à l'esprit de la série. La traduction fut également de meilleure facture.

A noter que quelque soit l'édition, le sens de lecture se fera en français. L'éditeur a également choisi de traduire intégralement les onomatopées.
 
 

© 1988 Yuzo Takada / KODANSHA Ltd.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News