Vampire Knight - Actualité manga
Dossier manga - Vampire Knight

Note des lecteurs 17.50 /20

Sommaire

Publié le Jeudi, 10 Décembre 2009


Introduction

     
C’est sous la neige que commence notre histoire. Une enfant se retrouve nez à nez avec un vampire assoiffé de sang et croit ses derniers instants arrivés lorsqu’un jeune homme nommé Kaname lui sauve la vie et la conduit à l’académie Cross, une bien étrange école. Le directeur adopte la fillette qu’il appelle Yûki Kurosu, et celle-ci apprendra à grandir aux côtés de Kaname, qui fait aussi parti de l’école mais en tant que vampire … En effet, à l’académie Cross, les humains et les vampires vivent en une certaine harmonie. Deux classes sont prévues : la day class, qui comporte tous les élèves normaux, et la night class, composée de beaux et intelligents représentants d’une race qui effraie. La règle primordiale : le secret. Seuls quelques humains privilégiés ont accès à cette information : les deux enfants adoptifs du directeur Kurosu, les chargés de discipline. Ils doivent être les gardiens du secret, mais surtout limiter les accidents et manquements au règlement : c’est seulement ainsi que les vampires et les humains, conformément au désir du directeur, pourront vivre en paix. 

Mais si Yûki souhaite un avenir où les deux races seront en totale harmonie -décision dictée par les sentiments qu’elle éprouve pour Kaname son sauveur- tous ne partagent pas sa vision enchantée. Notamment Zero Kiryu, le fils adoptif du directeur, recueilli tout comme Yûki après le drame de son enfance. Zero est réservé, et voue une haine sans limites aux vampires qu’il considère comme source de tous ses malheurs. La cohabitation commence alors, et entre les différentes vies à gérer, la sécurité à surveiller, ses sentiments à comprendre et surtout son cœur à partager entre Kaname et Zero, Yûki n’a rien d’une adolescente normale … ou presque. 
     
     
      
Fiche Signalétique :
Vampire Knight (ヴァンパイア騎士) est un shojo de Matsuri Hino prépublié dans le magazine LaLa de l'éditeur Hakusensha depuis 2005 puis publié à partir de juillet de la même année. Toujours en cours de publication, elle compte 16 volumes en mai 2012.
  
En France, c’est l’éditeur Panini Comics qui s’occupe de sa sortie depuis juillet 2006. Quinze volumes sont sortis en version française, qui a rattrapé l'édition japonaise et qui se plie à son rythme. Le quinzième volume est sorti en mai 2012, cinq mois après sa parution originale.
     
       
    
La mangaka :
    
      
     
     
Bien que ce soit un pseudonyme, on connait de mieux en mieux Matsuri Hino (樋野まつり) qui s’impose jusqu’en France dans la branche shojo de Panini Comics. Elle est née à Hokkaido un 24 janvier, et avant de devenir mangaka, elle a travaillé plusieurs années dans une librairie mais son objectif a toujours été d’être de l’autre côté, à dessiner comme elle aimait le faire depuis le collège. Ce n’est qu’en septembre 1995, neuf mois après la fin de ses études, qu’elle débute véritablement sa carrière avec la publication de sa première nouvelle, Kano yume ga sametara dans le magazine LaLa Dx. Malheureusement, ses premiers pas dans le monde du manga ne furent pas si faciles que ça et ce n’est qu’après 4 ans de travail qu’elle commencera à rencontrer du succès, lorsqu’elle intègre le magazine LaLa même. Elle y prépublie Toraware no Minoue, sa première véritable série. Là, les séries à succès s’emballent et Matsuri Hino, avec Meru Puri Märchen Prince en 2002, se classe définitivement comme mangaka de shojo renommée et appréciée. Il sera d’ailleurs adapté dans de nombreux autres pays (en Asie, aux Etats-Unis puis en Europe). C’est à partir de ce retentissement que la jeune femme devient mangaka à plein temps et arrête son travail dans la librairie dans laquelle elle s’était beaucoup investie.
       
     
Toraware ni minoue étend sa prépublication dans le LaLa d’avril 1999 à février 2002 et se fait une place chez Hakusensha à partir de mai 1999, où il sera édité complètement en cinq volumes. Il sera publié en France par Panini bien plus tard, de mars à novembre 2010, sous le nom de Captive Hearts. C’est l’histoire de Megumi Kuroishi, un jeune homme presque normal. En effet, son père était le domestique de la grande famille Kougami, qui a disparue dans son intégralité lorsque leur fille avait trois ans. Au bout de 12 années durant lesquelles Megumi jouit de la richesse laissée par la famille Kougami, voilà que celle-ci est retrouvée. Seulement le chef de famille est décédé et seule la fille, Suzuka Kougami, est de retour : elle habite alors avec Megumi qui se met à la traiter en princesse avant de s’enfuir en courant. Il semblerait que tous les membres de la famille Kuroishi soient maudits et destinés à servir les Kougami. Megumi refuse de le croire mais son comportement prouve bien des choses …
   
    
   
Vient ensuite le premier véritable succès de l’auteur, Meru Puri (Meru Puri Märchen Prince) : sorti dans le LaLa d’aout 2002 à septembre 2004, la série est publiée dans son intégralité (4 tomes) chez Hakusensha et arrive en France un an plus tard chez Panini Comics qui a même récemment sorti une réédition du titre. L’histoire a un pied dans la réalité, l’autre dans le rêve. En effet, Alam est un prince vivant normalement dans un monde parallèle, mais le voilà qui débarque dans la réalité suite à un enchantement lancé par son frère. Airi, une lycéenne ordinaire, récupère cet étrange jeune homme pour une raison : son miroir est la porte d’entrée du passage entre les deux mondes. S’en suit alors une aventure pour que les deux jeunes gens puissent vivre ensemble.
   


Wanted (vo: Wanted) est le seul one shot de l’auteur, il est passé par LaLa Dx à partir de septembre 2003 avant de sortir en relié en janvier 2005, et chez Panini Comics en octobre 2009. Wanted est l’histoire d’Armelia, une chanteuse amoureuse abandonnant tout pour se lancer à la recherche de Luce, le neveu du gouverneur général, qui a été enlevé par le terrible pirate Skulls. Huit ans plus tard, la jeune fille s’est déguisée en garçon pour intégrer l’équipage du boucanier et compte bien retrouver l’élu de son cœur, malgré la réticence de Skulls. Mais comme on dit, il est parfois des choses que l’on cherche avec tant de véhémence qu’on ne s’aperçoit pas qu’elles sont sous nos yeux.
                                 
           
                         
            
                

VAMPIRE KNIGHT by Matsuri Hino © 2004 by Matsuri Hino/HAKUSENSHA Inc., Tokyo.

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News