Tue-moi plutôt sous un cerisier - Actualité manga
Dossier manga - Tue-moi plutôt sous un cerisier
Sommaire

Publié le Vendredi, 18 Mai 2018


Présentation


Synopsis


A son réveil, Yukino reçoit un étrange message de la part de sa meilleure amie, Saho : « Fuis ! » La journée semble pourtant ordinaire, Yukino rencontre le petit-amie de son amie, Tatewaki, sur le chemin d'un lycée qui affiche pourtant des airs dramatiques. Un tragique incident vient en effet d'avoir lieu : Saho a été retrouvée morte. Plus précisément, elle se serait suicidée après avoir tweeté du mal de Yukino. Désormais centre des accusations et des menaces de ses camarades, Yukino va connaître un étrange rebondissement quand Tatewaki loui confie son amour...

Autour de la parution...


Tue-moi plutôt sous un cerisier, titre de Hina Sakurada, paraît au Japon sous le titre Korosareru Nara, Isso Sakura no Ki no Shita de. Il est publié dans le magazine Cheese ! des éditions Shôgakukan, initialement destiné aux romances et comédies pour jeunes adolescentes. La publication sera de courte durée puisque le titre ne compte que trois chapitre plus un épisode hors-série revenant sur un des personnages secondaires de l'intrigue. Le récit paraît ensuite au format physique, sous forme d'une one-shot, en juin 2011.

En France, le one-shot est publié aux éditions Akata en septembre 2017. L'éditeur s'est d'ailleurs montré ambitieux dans la parution française du titre, celui-ci étant volontairement présenté comme le « one-shot shôjo de la rentrée », appuyant le message avec la force de la fin abrupte du récit.



Personnages


Yukino Yamashita :



Lycéenne comme tant d'autres, Yukino verra son quotidien devenir un enfer après le suicide de sa meilleure amie, Saho Tsukamoto. Visiblement accusée par la défunte, Yukino deviendra la cible des harcèlements de la part de ses camarades et ne pourra compter que sur le soutien de Tatewaki, petit-amie de feu Saho...
Yukino est inconsciente d'une vérité qui la dépasse, et sera ainsi témoin d'événements tous plus dramatiques les uns que les autres.

Tatewaki :



Petit-ami de Saho, Tatewaki ne montrera aucune tristesse après l'annonce de la mort de la lycéenne. Au contraire, il se rapprochera volontairement de Yukino, et pour cause : c'est bien d'elle dont il était secrètement amoureux. Un amour d'ailleurs passionné qui cache certains vices qui seront dévoilés tout le long de l'histoire...

Saho Tsukamoto :



Meilleure amie de Yukino, Saho est morte après s'être suicidée. Avant de rendre l'âme, elle a laissé deux messages : un « Fuis ! » à destination et son amie, et un tweet accusant cette dernière. Le spectre de Saho planera alors constamment sur Yukino qui, pourtant, ignore la vérite au sujet du décès de son amie...

Yûko Sasagawa :



Camarade de classe de Yukino, Yûko est celle qui mènera le harcèlement contre l'héroïne. Il est clair qu'elle déteste Yukino se montre une profonde tristesse à l'idée de la mort de Saho, qui était une amie très chère. Toutefois, ses rapports avec la défunte étaient bien plus profonds qu'il n'y paraissait, une vérité causant la souffrance de Yûko...

La mangaka : Hina Sakurada


Hina Sakurada naît le 18 février dans la préfecture de Shizuoka. Elle devient mangaka en 2004 aux éditions Shôgakukan et sera abonnée aux récits courts prépubliés dans le magazine shôjo Cheese !, bien qu'elle ait aussi fait un petit passage dans le Sho-comi, autre revue shôjo de l'éditeur. La mangaka se distingue par son style, pas très fleur bleue et souvent glauque, bien qu'elle se soit plus récemment orientée vers des histoires plus décalées mais toujours non-conformes aux comédies romantiques habituelles. Tue-moi plutôt sous un cerisier, seul titre que nous connaissons de l'autrice à ce jour, s'ancre dans la première catégorie.

Étant très active depuis le début de sa carrière, Hina Sakurada a publié une belle liste d'ouvrages :

- Kimi ni Moete ii Desu ka ?
- Mitsu na Kotoshite Kudasai
- Kanojo no Honnô
- Hatsukoi ni Oboreta

  


- Otoko no Ko ha Hachimitsu
- Hana ha Knife wo Mi ni Matô
- Ôjiitachi ha Izon Suru
- Bunbetsu to Takan

  


- Tarô-kun ha Yuganderu
- Kingyo no Fun
- Shônen ha Watashi ni Hizamazuku
- Mayonaka no Atashi ni Tomaru Chô

 


- Hanamachioni
- Zetsubô Baby
- Kurogenji Monogatari - Hana to Miruramu

  


En France, étonnamment, c'est en 2017 avec le one-shot Tue-moi plutôt sous un cerisier que nous l'avons découverte. Étant donné son registre atypique pour du shôjo, peut-être pouvons-nous espérer la revoir éditée dans nos contrées prochainement ?
  
  

KOROSARERUNARA, ISSO SAKURA NO KI NO SHITADE © 2011 Hina SAKURADA / SHOGAKUKAN

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News