Dossier manga - Trails of Cold Steel est-il bien écrit ?
Sommaire

Publié le Vendredi, 22 May 2020


Introduction


Aujourd’hui, nous allons nous lancer dans un dossier un peu spécial. Nous allons parler jeu vidéo, nous allons parler d'une série de jeux vidéos qui a réuni au fil du temps une fanbase assez importante. Pour l'instant, un seul jeu de la licence est arrivé chez nous en Français, le reste en anglais (quand ils ont traversé la frontière nippone bien sûr). On va parler de la série « Legend of the Heroes » de Nihon Falcom, écrite par Hisayoshi Takeiri, et réalisé en grande partie par Takayuki Kusano. Cette série comporte actuellement trois arcs, le premier se place à Liberl avec les trois jeux Trails in the Sky sur PSP chez nous, ensuite nous avons une deuxième arc comportant deux jeux, et se passant à Crossbell, Ao et Zero no Kiseki, qui n'ont jamais traversé nos frontières. Et aujourd'hui, nous allons plus particulièrement du troisième arc de la série « Trails of Cold Steel ». C'est une découverte assez récente pour ma part, mais ces jeux sont sortis il y a maintenant un petit moment, le premier en 2013, le second en 2014 sur PS3/PS vita, et plus récemment sur PS4. Et si cette série revient sur le devant de la scène en ce moment, c'est parce que le troisième opus vient de paraître chez nous via Nis America, avec une traduction française, et le dernier jeu de cet arc d'Erebonia sortira en fin d'année. Mais sans traduction française. Ne me demandez pas pourquoi, je ne comprends absolument pas les choix des éditeurs...





Dans ces deux jeux, nous suivons les aventures des élèves de la classe VII, réunissant onze élèves, qui seront les principaux protagonistes : Rean Schwarzer, le personnage principal, suivi de ses camarades de classe : Machias et Jusis, les indécrottables  rivaux, Laura et Fie, le duo aussi surprenant que complémentaire, Alisa la tsundere, Emma et son chat Celine, Elliot et Gaius, les deux forces tranquilles du groupe, Millium l'impétueuse et enfin Crow, le joueur décontracté. Un groupe assez hétérogène réunissant des prolétaires et des nobles, qui apprendront à se connaître, à s'apprécier. Ils seront confrontés à des conflits entre deux factions, les réformateurs et la faction des Nobles, et il tenteront d'aborder ses soucis sans prendre de parti. Jusqu'au moment où les événements ne leurs laisseront plus vraiment le choix...

Après quelques dizaines d’heures de jeu sur le premier opus, j’ai senti que l’inspiration me venait. J’avais de plus en plus de choses à dire sur ces jeux, que ce soit en positif ou en négatif. Mais plus que le gameplay (excellent), plus que les graphismes et la direction artistique (qui laisse à désirer soyons honnête), c’est bien l’histoire et surtout sa construction qui me titillait. Comme je l’avais dit dans mon test du premier jeu, cette série de jeux vidéos de Falcom est très connu, et reconnu, pour son univers et son scénario. Et en ayant fini les deux premiers jeux (qui forment une sortent de « premier arc ») j’ai voulu faire une sorte de bilan, et surtout revenir sur la construction scénaristique de cette histoire. Une histoire qui a de nombreux défauts, on ne va pas se mentir. Dans ce dossier, il n’y aura pas différentes parties comme on le fait d’habitude . J'ai décidé de changer un peu mon fonctionnement, car ces parties n'aura pas vraiment de sens. On se contentera donc simplement de remonter le fil de ma pensée, en espérant que celui-ci ne soit pas trop nébuleux !


Attention : ce dossier contient de nombreux spoilers des deux premiers jeux de la série, à vos risques et périls donc !





Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News