Trails of Cold Steel est-il bien écrit ? - Actualité manga
Dossier manga - Trails of Cold Steel est-il bien écrit ?
Sommaire

Publié le Vendredi, 22 May 2020


Trails of Cold Steel est-il bien écrit ?


Mettons de côté cette question pour le moment, et nous allons démarrer par une petite comparaison. Car c’est toujours plus facile d’expliquer/de résoudre un problème en prenant un exemple parlant. Et ici, nous allons comparer « Trails of Cold Steel » avec le célèbre « Tales of Symphonia ». Car si les histoires sont très différentes, la structure narrative est, elle, assez similaire. Sachez une chose pour la suite de ce dossier : quand je parle de « Trails of Cold Steel », je parle des deux premiers jeux qui font un tout, le troisième marquant une rupture avec la suite.

Commençons par un petit rappel assez grossier de chaque histoire.
« Trails of Cold Steel » nous raconte l'histoire de Rean Schwarzer intégrant une nouvelle école, l'académie militaire de Thors, au sein d'une classe un peu spécial, la classe VII. Il y rencontrera ses amis et camarades de bataille, avec qui il surmontera de nombreux obstacles, surtout quand celui-ci deviendra un Elu capable de manipuler une sorte de robot géant, un Chevalier Divin.
« Tales of Symphonia » nous raconte l'histoire de Colette Brunel, l'élue de Sylvarant qui doit se lancer dans une quête initiatique qui l'amènera à voyager avec des gens de confiance, notamment ses deux amis d'enfance, Lloyd et Génis. Cette quête serra semer d'embûches, mais surtout elle poussera nos héros à découvrir une terrible vérité sur leur monde.

Si je voulais comparer ces deux jeux, c'est parce que je pense que le premier TCS (Trails of Cold Steel) ressemble assez à la première partie de ToS (Tales of Symphonia), la partie couvrant le périple de la régénération. Pendant toute cette partie, l'histoire est assez dirigiste et routinière dans les deux jeux: d'un côté, avec ToS, on doit aller dans chaque temple pour éveiller un esprit, et les seules péripéties seront les fermes des Désians qui tentent d'empêcher l'Elue d'accomplir son périple, tout en torturant la population locale. De l'autre côté, dans TCS, cet aspect routinier transparaît au travers des excursions pédagogiques de nos étudiants. Ils sont à chaque fois divisé en deux groupes, permettant d'appréhender chaque personnage au niveau du gameplay, mais permettant aussi à notre groupe d'explorer l'Empire d'Erebonia, et de découvrir les tenants et les aboutissants de chaque région. Car de nombreuses tensions politiques règnent entre deux factions, la faction progressiste et la faction des nobles.





Dans les deux cas, ces jeux ont des débuts assez conventionnels, répétitifs. Mais il y a une grande différence entre les deux : pour ToS, ce début peut être fait en 10-20h en allant vite, sur un total d'environ 80h en allant vite. Mais pour TCS... C'est 60h que l'on va devoir traverser. Dites-vous bien que dans ces deux cas, ces parties sont considérés comme des introductions, notamment pour TCS. Et je suis désolée de dire que 60h... Et bien c'est beaucoup trop long pour une introduction, surtout quand on voit que la deuxième partie fait la même durée. Non pas que celle-si soit dénuée d'intérêt, mais ils ont, je pense, vu trop gros en terme de background. Ils auraient du réfléchir à un moyen d'étaler ça dans les deux jeux, garder peut-être certains éléments pour le deuxième jeu, ou tout simplement s'en passer. Peut-être aurait-il du voir moins gros sur le nombre de personnages principaux... Je n'aurais pas vraiment de solution miracle pour ce problème là, et je ne pense pas que mon avis soit forcément partagé sur le nombre de personnages, donc nous le mettrons de côté.

Alors c'est sûr, en reprenant tout ça, on voit bien que Tales of Symphonia a une histoire plus simpliste que Trails of Cold Steel. Les enjeux sont plus simples, le conflit est bien plus manichéen, et surtout on a moins de personnages (en même temps, difficile de faire mieux). Et puis, on peut mettre à son compte que l'univers de ToS démarre dans le jeu, et donc les explications sont beaucoup plus progressives. A l'inverse, TCS est un nouvel opus d'une nouvelle saga dans un univers qui a déjà été installé dans cinq précédents jeux, avec un background vraiment énorme.

 


Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News