Séki, mon voisin de classe - Actualité manga
Dossier manga - Séki, mon voisin de classe

Reader Rating 19 /20

Sommaire

Publié le Vendredi, 29 April 2016


Présentation



L'histoire


Rumi Yokoï est une élève qui se veut sérieuse et studieuse... mais qui doit tous les jours composer avec les frasques de son voisin de classe, Séki, bien moins occupé à écouter les cours qu'à se trouver de nouveaux jeux pour tuer le temps !

Dans chaque chapitre, faisant généralement une dizaine de pages, celui-ci amène en classe de quoi s'amuser : un jeu de go, des dominos, un jeu d'échecs, des robots, du sable, ou même des chats...

Tandis que personne, pas même le prof, ne capte quoi que ce soit à la situation, Rumi, elle, ne peut qu'observer les délires de son voisin, délires allant souvent très loin puisque Séki, à l'imagination débordante, ne suit jamais l'utilisation de base de ses jeux.



Séki au Japon


Séki, mon voisin de classe (となりの関くん, Tonari no Seki-kun) est un manga écrit et dessiné par Takuma Morishige, qui démarre au Japon en octobre 2010 dans le magazine Comic Flapper de l'éditeur Media Factory, après la publication d'un chapitre one-shot en juillet 2010 qui rencontra un vif succès.

Les chapitres, généralement courts (une dizaine de pages), sont publiés à rythme régulier, et il y a un délai allant de 6 à 9 mois entre chaque nouveau tome relié au Japon. Si bien qu'à ce jour, l'oeuvre compte 8 tomes dans son pays d'origine, le 9ème volume étant paru en août 2016.

Une adaptation en anime par le studio Shin-Ei Animation est diffusée entre janvier et mai 2014 sur la chaine TV Tokyo au Japon et en simulcast en France sur Crunchyroll. Mais nous reviendrons plus longuement dessus plus tard.

Puis une adaptation en drama voit le jour en  2015. Débutée à la fin du mois de juillet sur les chaînes japonaises TBS et MBS, cette série live s'avère un peu particulière : intitulée Tonari no Seki-kun to Rumi-chan no Jishô, elle adapte non pas un manga, mais deux à la fois ! En effet, chaque épisode, long de 30 minutes, se compose de deux segments : le premier est l'adaptation de Séki mon voisin de classe, tandis que le second adapte le manga Rumi-chan no Jishô de Katsunori Hara. Rumi Yokoi y incarnée par Fumika Shimizu, et Toshinari Seki par Yûtarô Watanabe.

Séki mon voisin de classe est à ce jour le plus gros succès de son auteur, le titre étant fort de sa sélection au Prix Manga Taishô 2012, de ses 3 millions d'exemplaires vendus au Japon sur ses 7 premiers tomes, et de sa populaire adaptation animée en 2014 qui est disponible chez nous sur Crunchyroll.



La série en France


Ancrée dans un genre de manga réputé difficile à vendre en France, à savoir la comédie pure et dure, la série semblait avoir peu d'espoir d'arriver chez nous. Mais c'est mal connaître les éditions Akata, qui nous proposent de la découvrir à partir d'août 2015 ! Annoncée en juin 2015, la série est mise en avant le mois suivant à Japan Expo sur le stand de l'éditeur, notamment via la distribution de posters.

En attendant que le rythme de parution nippon soit rattrapé, chaque tome de la série paraît chez nous à rythme bimestriel, ce qui fait que 9 volumes sont disponibles à juin 2017. L'oeuvre semble parvenir à trouver tranquillement son public.

L'édition est très agréable à prendre en main grâce à son papier épais et souple, sa traduction fluide et vivante signée Yuko K., son bon travail sur les choix de police et sur les onomatopées, et ses quelques notes de traduction sur certains éléments typiquement nippons (même si certains éléments eux aussi très typiques, comme les mille grues, auraient eux aussi mérité quelques notes). Notons aussi le joli travail sur le logo-titre, et les différentes couleurs différentes choisies à chaque jaquette, qui offrent notamment un rendu coloré sympathique sur la tranche une fois les volumes rangés en bibliothèque.



L'auteur


Ayant débuté sa carrière en 2000 et comptant déjà quelques oeuvres à son actif, Takuma Morishige, né en 1978, est loin d'être un débutant et a su se tailler une petite réputation flatteuse dans son pays, que ce soit grâce à ses débuts auréolés du prix Tetsuya Chiba catégorie débutant, ou grâce à son lien de parenté avec une autre mangaka très connue : il est le petit frère d'Akiko Higashimura, à qui l'on doit notamment Princess Jellyfish (une autre série découverte en français grâce à Akata, les choses sont bien faites).

Pourtant, cet auteur d'une grosse trentaine d'années était jusqu'à présent totalement inédit chez nous, avant la publication de Séki mon voisin de classe.

Après avoir remporté le prix Tetsuya Chiba, il commence par exercer ses talents dans le Young Magazine de Kôdansha dans le registre des histoires courtes. Publiée chez Shôgakukan, son histoire courte Kakashi to Lady lui permet de remporter le prix du meilleur espoir, section shônen. Mais c'est en 2006 qu'il entame sa première série, Aihoshi Modoki. Publiée dans le Shônen Champion d'Akita Shôten, cette comédie scolaire s'achève en 2007 après 4 volumes.

On le retrouve ensuite en 2010 avec les débuts de ce qui deviendra sa série-phare, Séki, et dès lors il enchaîne divers projets pour différents éditeurs, montrant ainsi une certaine liberté chez cet auteur.



En 2011 il entame pour le magazine Manga Time Original de Hôbunsha une comédie au rythme de parution très lent puisqu'un seul tome est sorti pour l'instant, en 2013, Ane Gurumi. On y suit Takerô Kusunoki, un homme de 27 ans qui travaille dans une usine de jouets. Parmi ses collègues, il y a sa sœur Koyomi, jeune femme exubérante qu'il essaie d'éviter. Mais au final, il se retrouve toujours embarqué dans les curieuse histoires de celle-ci.

La même année, la série Iinari Gohan voit le jour dans le magazine Jump Kai de Shûeisha. Ce  manga culinaire semi-autobiographique s'achève en 2014 après deux volumes.



Elle aussi bouclée en deux tomes, la série Gakuen Rengoku Zombie Mate est publiée en 2013 chez Hakusensha. Il s'agit d'une comédie romantique ayant pour thème le zombie.
L'histoire prend place dans un lycée qui se trouve au fin fond de la montagne, là où il n'y a pas de réseau pour les téléphones et où il faut deux heures en bus pour y accéder. Satoshi, élève de terminale, reçoit des cookies de la part de sa copine, plus jeune de deux ans, Yumiko. Mais ses amis lui chapardent les précieux biscuits et, après les avoir mangés, se transforment contre toute attente en zombies ! 

Toujours en 2013, il participe à deux anthologies aux côtés de plusieurs autres auteurs : Girls & Panzer - Comic Anthology, et Mangaka-san Irasshai! R's Bar - Mangaka no Atsumaru Mise.

Enfin, en août 2015, il a débuté sur le site Comic Walker de Kadokawa la série de science-fiction intitulé Otôfu Dimension. Cette fois il n'est que scénariste, les dessins étant assurés par Shunsaku Kamimura. L'oeuvre compte à ce jour un tome, paru au Japon en décembre 2015.
Ce manga suit l'histoire d'un homme du futur bloqué dans notre monde contemporain. Il devra faire attention à ne pas modifier le cours des événements par ses actions. Mais pour lui, qui vient d'une autre époque, notre société moderne paraît un peu étrange… 



Les personnages



Toshinari Séki



Sorte d'élève Ducobu nippon, Séki passe largement plus de temps à s'inventer des jeux et des passe-temps qu'à suivre les cours, et sa position dans la classe, tout au fond près de la fenêtre, lui permet d'expérimenter tout ce qu'il souhaite sans être embêter par les profs ou ses camarades qui ne captent rien... sauf sa voisine de table Rumi ! Pourtant, même si Séki ne suit rien en classe, est-il vraiment un cancre ? Hé bien, nous verrons au fil de la série que rien n'est moins sûr, tant le jeune garçon est capable d'un esprit brillant... qu'il montre surtout dans ses jeux !


Rumi Yokoi



Mignonne demoiselle assise à côté de Séki en classe, Rumi est le personnage central de la série, celle que nous suivons au plus près dans l'observation des frasques de Séki. Elle se veut sérieuse et studieuse en cours, mais quand on a un garçon pareil à côté de soi, difficile de ne pas se laisser déconcentrer ! Mais la jeune fille ne le cherche-t-elle pas un peu elle-même ?


Sakurako Gotô



Camarade de classe de Yokoi, Gotô est une adolescente à couettes qui, un beau jour, en observant nos deux héros, se met à penser qu'ils se vouent un amour fou et vivent une passion secrète. Dès lors, son imagination, elle aussi débordante, ne va plus s'arrêter d'imaginer l'idylle... celle-ci allant parfois loin !


Akiyasu Uzawa



Le pire ennemi de Séki ! Uzawa est un adolescent du genre totalement sans-gêne, si bien que quand il voit Séki s'adonner à ses activités, il n'hésite pas à aller y participer joyeusement sans demander l'avis du principal concerné, au risque de ficher en l'air le plaisir du pauvre Toshinari.


Takahiro Maeda



Assis en classe juste devant Séki, Maeda est un garçon sérieux, à l'oeil sévère, et voyant un peu d'un mauvais œil les bruits que Séki et Yokoi font parfois derrière lui. Mais ce qu'il ne sait pas forcément, c'est qu'il est parfois impliqué dans les jeux de Séki !


© TAKUMA MORISHIGE / KADOKAWA CORPORATION MEDIA FACTORY

Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Le code HTML est interprété comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News