Saga Tales of - partie 5: Tales of Xillia 1 et 2 - Actualité manga
Dossier manga - Saga Tales of - partie 5: Tales of Xillia 1 et 2
Sommaire

Publié le Vendredi, 12 June 2020


Tales of Xillia, un renouveau réussi ?


Et bien... pour tout vous dire je ne pense pas.

J’ai une relation assez compliquée avec le premier « Tales of Xillia ». Car j’ai essayé de l’installer sur ma PS3 pendant plus d’un an, sans succès. Et je n’aurais réussi à le faire qu’après l’avoir complètement formatée. Et après avoir réussi à lancer correctement le jeu, j’ai fait le « mauvais choix » de prendre Milla en personnage principal, car le début de l’histoire est plus rapide, donc je pouvais vraiment tester la fiabilité du jeu.

Pour ma part, je vous conseille chaudement de commencer en choisissant Jude. Le personnage est plus intéressant, mais surtout plus attachant. Et en tant que personnage jouable, il est beaucoup plus complet et agréable à manipuler. Parce que jouer avec Milla seule... Tâcher d'avoir fait le plein d'objets.





Je dois vous avouer... que je reste toujours aussi dubitative vis à vis de ce jeu. Je ne sais pas trop quoi en penser. Pendant un an où je ne pouvais pas y jouer, je me suis renseignée plus ou moins dessus, pour savoir ce qu’il en était, comment il avait été accueilli par les joueurs. Et la plupart l’ont très bien accueilli, voir l’ont érigé au rang de meilleur jeu de la saga. Et là... je dois dire que je ne comprends pas trop.

L’histoire de « Tales of Xillia » est assez basique. Elle n'est pas mauvaise pour autant, ca elle est bien racontée, avec plusieurs péripéties qui vous tiendront en haleine, mais elle ne s'éloignera jamais du chemin habituel d'un Tales of. On se retrouve de nouveau avec une quête pour sauver le monde, on découvre un deuxième pays dont il était plus ou moins « protégé »... bref, on repart dans des schémas à la « Tales of Symphonia », mais en bien plus court. Les personnages sont sympas, mais ils n’ont rien d’exceptionnels, et le plus gros problème est sans doute là. Car si on peut déplorer dans beaucoup de Tales of le classicisme de leurs histoires, les personnages « sauvaient » toujours plus ou moins le jeu, avec leurs développement, leur humour... Je dirais que celui qui ressort vraiment du casting actuel, c’est Alvin. C’est lui qui a été désigné comme traître dans ce jeu, et ce qui est assez « rigolo », c’est qu’il va passer son temps à les trahir. Au moins 3 ou 4 fois d’affilée. Ça devient un vrai running gag à force. La seule petite originalité est finalement cette « double » narration, vous amenant à jouer deux fois au jeu pour bien appréhender toute l'histoire. Une manière d'amener un new game plus de manière assez intelligente, en revanche, cela nous donne une narration un peu bâtarde. On sent bien les coupures qui ont été faites pour séparer les deux versions de l'histoire, et on perd en fluidité.

Le gameplay, en revanche, est très cool, extrêmement facile à prendre en main. On s’amuse à faire des attaques liés, même si je déplore l’arrivée un peu tard des Artes Mystiques. Le gros avantage de ce gameplay est d'être assez intuitif, tout en permettant pas mal de technicité. Cela fait de ce jeu une très bonne entrée dans la série, mais si vous voulez du challenge, il faudra chercher ailleurs.

En ce qui concerne les graphismes... Je dois bien vous avouer que la première fois que j'ai joué au jeu, je sortais de « Tales of Graces » et « Tales of Vesperia », et je les avais trouvé assez... Laid. Et puis, en le reprenant aujourd'hui, après avoir joué à « Trails of cold steel 2 », et bien on relativise beaucoup. Les graphismes sont assez beau dans l'ensemble, certaines expressions du visage sont bien réussi, tandis que d'autres sont vraiment rigides. Certains personnages sont loupés pour moi, notamment Presa et Agria. Les environnements sont en revanche très sympa, ayant une petite préférence pour les environnements assez « futuristes » de Fenmont. Après, on ne s'éloigne pas trop des sentiers battus de la série non plus.
  
Au final, c'est plutôt les à côtés de l'histoire que j'ai vraiment apprécié. Le fait de pouvoir développer les magasins. De faire les petites quêtes annexes, qui approfondissent vraiment l'univers, et restent tout du long du jeu, nous permettant de les faire quand on le veut. Et Gaius... Pourquoi ce n'est pas lui le héros ? Si on avait eu le duo Gaius/Jude comme personnages principaux, ça aurait été une vraie perle, surtout en gardant le même circuit. Avec un « mauvaise » fin quand vous jouez Gaius qui réussit ses projets, et une « bonne » fin en jouant Jude qui le remet dans le « droit » chemin. La double narration aurait alors été bien plus intéressante. Et surtout, je suis désolée pour Milla, mais Gaius a tellement plu de charisme, de présence que notre grand chef des esprits. Et je peux vous dire qu'à partir du moment où Gaius est apparu à l'écran, que dis-je, qu'il a crever l'écran, il a été mon grand regret. Pourquoi intégrer un tel personnage sans qu'on puisse le jouer ? C'est un peu cruel, messieurs les créateurs... Blague à part, vous aurez compris que je ne suis pas très fan de Milla, et je pense que ce choix de personnage principal est une petite erreur. Étant une « divinité », c'est un personnage très unilatéral, assez froid. Oui, elle évoluera au fil du temps, mais rien de très marquant au final. Contrairement à Jude qui a un côté très humain et attachant. La dynamique Milla/Jude est assez intéressante, mais j'ai largement préféré celle entre notre petit étudiant en médecine et le roi de Auj Oule. Même si elle était moins présente à l'écran. Et ça aurait été vraiment culotté de faire d'un des héros le futur principal antagoniste. C'est un acte manqué pour moi.
  
En somme... Tales of Xillia est un bon jeu, c'est un bon Tales of, mais il n’a rien d’exceptionnel. Pour moi, le renouveau se fait un poil sur l'univers, il y a eu une petite tentative sur la narration, mais celle-ci est plus anecdotique, et se fait parfois au détriment du rythme du jeu. Le gameplay est dans l'ensemble très sympathique, bien qu'un peu trop facile, mais... il est bien difficile de passer après un « Tales of Graces » de ce point de vue là. Le casting de personnage est attachant, mais là encore... rien qui sorte vraiment des sentiers battus, si ce n'est peut-être le personnage d'Alvin, et encore... Au final, « Tales of Xillia » est un bon classique. Vous passerez un bon moment, voir un très bon, mais rien de plus. Et je pense que le but de ce jeu était d'amener un vent de fraîcheur à la série. Par sa narration, par ses graphismes assez différents des précédents jeux. De ce point de vue là, je pense qu'il a réussit, même s'il reste bien en dessous de pas mal de titres de la licence.




  
Alors pourquoi un tel engouement au niveau de la communauté « Tales of » ? J’y vois deux raisons :

- La première et la plus évidente : « Tales of Xillia » ne m’a pas forcément parlé. Peut être que l’histoire, les personnages ont bien plus touché les autres joueurs que moi tout simplement. En gros, c’est une question de goût, et cela dépendra de tout un chacun. Mais je pense qu’il y a aussi une deuxième raison.

- Il est très probable que pas mal de joueurs ait découvert la saga à travers ce jeu. Et la, c’est bien plus intéressant comme phénomène. Car si je trouve que « Tales of Xillia » n’est pas un jeu exceptionnel, c’est un jeu très facile à prendre en main, et qui a, malgré son classicisme, une bonne histoire. Autant dire un jeu parfait pour rentrer dans la saga. Et s’il est maintenant devenu le jeu préféré de nombreux fan de la saga... je pense qu’il y a le facteur nostalgie. Cet amour si particulier que l’on va avoir pour le jeu qui nous a fait découvrir une belle saga. Cet amour que je continue d’éprouver pour « Tales of Symphonia » pour ma part,  un amour pas forcément rationnel, mais totalement compréhensible.
  
  



Suivre les commentaires du dossier

Ajouter un commentaire

*


Si vous voulez créer un compte, c'est ICI et c'est gratuit!

> Conditions d'utilisation
MN Actus
Dernières news News populaires News les plus commentées Fermer

Dernières News